0

Enfin, il faut se le dire : l’organisation scolaire proposée par notre système appartient à un autre temps. Particulièrement au secondaire, les horaires fixes, l’enseignement (et l’apprentissage) en silo, le one-size-fits-all et toute la rigidité associée appartiennent à un autre siècle. Il est temps de réfléchir à une expérience scolaire où le temps et l’espace répondent à des besoins pédagogiques et non l’inverse. (opinion ds. LaPresse)

Comment peut-on remplacer le one-size-fits-all (« (figuratively, often derogatory) Suitable for a wide range of tastes, opinions, situations, etc. », Wiktionary) ici et quel en est le référent sous-jacent ?

2 Answers 2

1

Il semblerait que l'expression « à tout faire » convienne parfaitement.

(TLFi) − Loc. à valeur adj. À tout faire Apte à toutes sortes de besognes.
• Bonne à tout faire.
• C'était Jeanne (...) qui avait indiqué Cadet comme un bon sujet, un garçon à tout faire, comme on dit (Sand, Jeanne,1844, p. 210).
• Il arrive que le même mot, (comme liberté), s'emploie à des besognes d'expressions fort différentes. C'est un mot à tout faire (Valéry, Regards sur monde act.,1931, p. 246).

Le nom sous-entendu que cet adjectif nominalisé pourrait modifier étant assez vague, il en résulte que plusieurs options seront acceptables. Le terme « système unique » me semble un choix assez probable.

  • Enfin, il faut se le dire : l’organisation scolaire proposée par notre système appartient à un autre temps. Particulièrement au secondaire, les horaires fixes, l’enseignement (et l’apprentissage) en silo, le système unique à tout faire et toute la rigidité associée appartiennent à un autre siècle.

« Système unique » serait à rapprocher de « école unique », « classe unique ».

(TLFi) École unique. ,,École qui serait la même pour tous les élèves, conduisant, seule, aux fins et aux objectifs définis par l'État, conformément à une conception valable pour tous, quels que soient les origines, les milieux sociaux, les croyances des enfants et des parents`` (Leif 1974). • Il expose ses idées pédagogiques, au sujet de l'éducation distinguée qu'il veut donner à son neveu (...) Ah! certes, il n'eût pas été partisan de l'école unique! (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 54).
Classe unique, écoles à classe unique. Écoles ne comprenant qu'une seule classe dirigée par un seul maître, et recevant des enfants de six à onze ans, dans les milieux ruraux à faible population (d'apr. Leif 1974, s.v. école).
• Dans le cas d'une classe enfantine annexée à une école mixte à classe unique ou à une école spéciale de filles à une classe, la classe enfantine pourra conserver les enfants de 6 à 7 ans (Encyclop. éduc., 1960, p. 99).

1
  • Merci, les deux sont utiles mais en composé je ne trouve pas système unique à tout faire naturel. Aussi je trouve à tout faire plus concret, comme justement homme à tout faire et l'exemple de Valéry semble s'appuyer sur besognes qui rend son propos étrangement terre à terre pour une raison que j'ignore (je n'en connais pas le contexte). Le référent système est une possibilité, mais dans une liste avec des éléments plus spécifiques, peut-être que solution est meilleur. Feb 4, 2023 at 22:51
0

Le caractère de ce qui conviendrait à une vaste gamme de choses, péjorativement, et qui s'opposerait au sur mesure ou aux besoins individuels relève aussi de l'uniformité, en plus de l'unicité. Et dans une liste d'éléments de portées distinctes (les horaires fixes, l'enseignement/l'apprentissage en silo, la rigidité), un référent utile pourrait être « solution » et pour connoter mieux l'aspect négatif on pourrait utiliser le degré (trop, par exemple) et ça nécessiterait le pluriel (« les solutions trop uniformes ») ou le substantif (« trop d'uniformité ») et vu que c'est suivi par « (toute la) rigidité » on pourrait aussi avoir l'article (« l'uniformité excessive/à l'excès », « l'excès d'uniformité »).

Par ailleurs, j'ai trouvé l'emprunt intégral absolument stupéfiant vu le propos. Et entre celui-ci et une expression critiquée qui est influencée par l'anglais au Québec je choisirais cette dernière, soit le « mur-à-mur », seul ou avec approche (« le mur-à-mur », « une approche mur-à-mur »). Dans le même sens, je pense que je peux dire dans mon sociolecte, de manière familière, « à la grandeur » (« les mêmes solutions, à la grandeur »), possiblement un calque de « at large ».

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.