2

On a la locution adjectivale « vent debout » signifiant « farouchement opposé » (...contre) mais aussi rarement « farouchement favorable » (...pour).

  • Comment se fait-il qu'une locution qui s'appuie sur l'idée du vent opposé puisse aussi signifier « favorable » ; est-ce que ce sens est attesté dès le début de l'emploi de la locution ?
  • Est-ce courant de retrouver ce phénomène avec de telles locutions ?
  • Peut-on qualifier la « rareté » de la fréquence de l'emploi favorable ?
  • La locution prépositive « vent debout contre » ne permet-elle pas aussi ce sens favorable ?
4
  • 1
    le sens favorable dans le premier lien me semble résulter d'une double négation, e.g. les élus sont vent debout contre la fermeture de l'hôpital et "contre la fermeture" => sauver.
    – Archemar
    Mar 1, 2023 at 11:07
  • 1
    +1, Je n'emploierais pas "vent debout" hors du contexte d'une lutte contre une adversité. Il peut s'agir d'une lutte contre ou d'une lutte pour que l'inverse d'une chose n'arrive pas. On n'est jamais "vent debout" simplement pour approuver quelque chose d'agréable ou de bénéfique, sans une force contraire. Mar 1, 2023 at 12:27
  • @Archemar On peut trouver des exemples où il n'y cette double négation sous-jacente... Mar 1, 2023 at 22:52
  • 1
    @CrissyFroth-Seapickle le chapo de l'article donne pourtant le ton : La musique à l’image fait face à de nombreux défis. Plus loin, on parle de "grandes problématiques". Il s'agit bien de "défendre" la musique contre quelque chose. Mar 2, 2023 at 10:51

2 Answers 2

1

Selon moi, "vent debout contre" appelle naturellement son inverse "vent debout pour". Si on connaît pas bien l'expression, on peut imaginer que ça veut simplement dire "fortement militant (pour/contre quelque chose)".

1
  • Donc tu sembles dire que le sens de vent de bout s'estompe au profit d'une idée comme se tenir debout ? Mar 1, 2023 at 22:47
1

L'expression vent debout aurait pu continuer s'écrire vent de bout (comme vent de face) puisqu'à l'origine, c'est de la proue, le « bout » du navire qui fait face au vent dont il s'agit (avoir le vent de bout), pas d'une personne debout.

La première apparition attestée de être vent debout contre, au sens figuré, date de 1986. On y perçoit l'allégorie d'un marin debout face au vent.

Les organismes HLM [...] se dressèrent vent debout contre ce qu'ils ressentaient comme la révolution, la fin d'un monopole ! Albin Chalandon

Vent debout pour, plus récent et encore bien rare, est une suite logique qui fait l'objet de cette remarque de Marc81 sur son blog :

Curieusement, quelques emplois de (être) vent debout pour font leur apparition au sens de « (être) farouchement favorable à » : « Des officiers supérieurs vent debout pour défendre leurs collègues de l'état-major » (Serge July). Preuve, s'il en était besoin, de la confusion de sens entre debout (dans son acception nautique) et debout (dans son acception figurée « en gardant une attitude digne et fière »).

Source: Parler français

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.