2

Via Mala, John Knittel

Enfin, elle reçut une lettre de cette écriture dont elle avait presque abandonné l'espoir de la revoir jamais.

L'antécédent de « dont » est « cette écriture » ; le remplacement du pronom « la » ne peut être à mon avis que « cette écriture ». La subordonnée relative se remplace donc par le texte suivant.

  • dont elle avait presque abandonné l'espoir de jamais revoir cette écriture

La conséquence de ce remplacement est une proposition dans laquelle « dont » n'a aucune fonction (dont). Le verbe « abandonner » n'a pas de complément introduit par « de » dans ce contexte. Selon ce point de vue la phrase est mal construite, et elle aurait dû être écrite comme suit, à peu de chose près.

  • Enfin, elle reçut une lettre de cette écriture qu'elle n'avait presque plus l'espoir de jamais revoir.

Le pronom relatif objet « que » a pour antécédent « cette écriture », et il est le cod de « revoir ».

Est-ce qu'il est possible de confirmer que cette analyse est correcte ou de l'améliorer si elle ne convient pas tout à fait ? Sinon, si c'est la phrase dans le texte du roman qui est correcte, quelle est l'analyse qui y correspond ?

6
  • Le dont est correct pour exprimer la remarque venue du personnage et non pas une conséquence d'un acte passé. Il y a quelque part dans ce lien cnrtl.fr/definition/dont une solution à cette question.
    – Personne
    Apr 9, 2023 at 12:17
  • @Personne Il y a une réponse dans le TLFi à l'entrée « dont », mais vous ne savez pas où dans le texte ; c'est ça ?
    – LPH
    Apr 9, 2023 at 12:39
  • En tenant compte de mon précédent commentaire, il y en a plusieurs qui conviennent… à vous voir, la grammaire, c'est votre problème.
    – Personne
    Apr 9, 2023 at 14:54
  • @Personne La grammaire selon moi n'est pas conforme ; j'explique pourquoi (considérations que je juge élémentaires) et je serais surpris de me tromper (elle avait presque abandonné l'espoir de jamais revoir cette écriture [de cette écriture] (dont)) ; cependant, pour l'instant j'ai une confirmation que je ne me trompe pas (réponse acceptée, difficile de demander des références, bien qu'il soit souhaitable d'en avoir)), , et qui reconnait une erreur dans mon raisonnement se doit de me la montrer (ou bien il n'a vraiment rien trouvé).
    – LPH
    Apr 9, 2023 at 16:48
  • Restez dans vos certitudes et continuez à mélanger les différences d'emploi du dont et du que… le français se parle et s'écoute pour extraire la polysémie des mots.
    – Personne
    Apr 9, 2023 at 19:10

1 Answer 1

1

Même si la phrase originale "sonne" bien, sa syntaxe est effectivement incorrecte comme montré par votre analyse.

Par contre, la reformulation "Enfin, elle reçut une lettre de cette écriture qu'elle n'avait presque plus l'espoir de jamais revoir" présente un problème dans la mesure où le complément d'objet direct de "avait" est l'espoir et non l'écriture. A mon sens, le pronom "que" ne peut pas s'appliquer au deuxième verbe ("revoir").

Au vu des exemples indiqués par @LPH dans son commentaire, cette affirmation ("que" ne s'applique pas au deuxième verbe) n'est pas vraiment justifiée, l'éloignement entre le "que" et "revoir" (présence des mots "ne, "presque plus", "jamais") donnant l'impression d'une faute.

10
  • J'ai moi même hésité un moment sur cette question de complément d'objet, pour finalement me croire convaincu que c'était bien le cod de « revoir », ou plus exactement du syntagme verbal « avoir l'espoir de revoir », mais on peut encore en discuter. La phrase suivante, par exemple, où on simplifie (plus de forme négative et d'adverbe), tend à montrer cela : « J'avais retrouvé le titre de ce film que j'avais l'espoir de revoir. ». Dire, comme vous le faite, que « écriture » s'impose en tant que patient de « avoir », selon le parallèle, impose que « film » s'applique à « avoir » ; (1/2)
    – LPH
    Apr 6, 2023 at 13:49
  • 1
    donc vous contestez la validité de la phrase test ; cependant ne semble-t-elle pas correcte ? Bien sûr, il existe d'autres constructions qui exprime ce qu'on cherche à dire, mais est-ce que celle-ci ne serait pas familière ? (autre ex. : Il y a une question que je cherchais à élucider. ). Je ne pense pas que le « l' » soit pour grand chose dans cette construction, mais si cela est discutable, il existe quand même de nombreux cas où votre hypothèse n'est pas valide ([« que nous avons espoir de »]( google.com/…). (2/2)
    – LPH
    Apr 6, 2023 at 13:50
  • Voilà 3 exemples avec « l' » : google.com/… — (1846) Le degré d'avancement des travaux que nous avons l'espoir d'ouvrir — (1965) tout ce que nous avons construit , tout ce que nous avons l'espoir de construire — (1967) Il est sans doute vrai que l'Europe que nous essayons de construire , et que nous avons l'espoir de réaliser dans les années qui viennent
    – LPH
    Apr 6, 2023 at 14:10
  • @LPH : Bonne remarque : au vu des exemples fournis, j'ai modifié ma réponse dans ce sens.
    – Graffito
    Apr 6, 2023 at 22:38
  • 1
    @LPH "Enfin, elle reçut une lettre de cette écriture dont elle avait presque abandonné l'espoir de la revoir jamais." me semble bien sonner. Ou bien: "Enfin, elle reçut une lettre de cette écriture dont elle avait presque abandonné l'espoir de ne la jamais revoir" aussi (je crois?)
    – Frank
    Apr 9, 2023 at 3:48

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.