4

Bonjour,

Quelle règle justifie la phrase suivante ?

Personne n'a dit mot

À première vue, j'aurais tendance à dire qu'il manque un « un », et donc j'aurais dit

Personne n'a dit un mot

mais il me semble que la première phrase est quand même bien employée, peut-être plus souvent d'une façon littéraire. Ou peut-être que je me trompe et en fait il n'y a aucune raison de penser que cette formulation soit interdite.

2 Answers 2

0

Cela s'explique par la « règle de l'expression figée », qui a une très vaste « application ». Les expression mises en caractères gras (par user LPH) ci-dessous sont des expressions figées.

(TLFi) 2. [Mot en général associé à une négation (sans, ne... (pas), équivaut à rien)]
Sans mot dire, sans dire mot; ne dire mot. Sans rien dire, ne rien dire.
• Il allait jusqu'à s'appliquer à être un convive agréable. Lui qui eût voulu pouvoir rester sans mot dire, bouche bée devant Mahaut, il se torturait l'esprit pour parler à ses voisines (Radiguet,Bal,1923, p.94).
• Nous demeurâmes longtemps sans mot dire dans l'obscurité devenue profonde, les yeux fixés sur la mer. Le sentiment du temps s'envolait pour moi (Gracq,Syrtes,1951, p.164).

Il n'y a donc aucune erreur, « Personne n'a dit mot » se dit.

Il est intéressant de remarquer que ce n'est pas employé dans la langue parlée, ou peu, et que l'expression non littéraire « ne pas piper mot » a dernièrement pris le dessus dans le texte, ce qui ne la rend toujours pas littéraire.

enter image description here

2
  • Ah oui le bon vieux règle de l'expression figée ! Merci pour le contexte et les autres détails aussi. Jun 7, 2023 at 12:11
  • Suivant ngram, "qui ne dit mot" apparaît encore plus souvent, essentiellement à cause du proverbe cité par @None : "qui ne dit mot consent".
    – Graffito
    Jun 7, 2023 at 23:10
7

Les deux se disent mais s'analysent grammaticalement de façon différente.

 Personne n'a dit un mot. : le GN un mot est COD de dire. On pourrait avoir un autre GN à la place de un mot : une phrase, une parole, etc.

Personne n'a dit mot : mot est ici « complément de la négation ne1 ». L'explication historique de ce fait figure déjà sur FL dans l'excellente réponse de @Unfrancophone à l'occasion d'une autre question. J'en reproduis ici un passage extrait du Bon usage :

La forme atone ne, négation ordinaire dans la langue du moyen âge, a été de très bonne heure renforcée par des noms désignant une petite quantité, une petite étendue, une chose de valeur insignifiante : pas, point, mie, goutte, mot2, noix, pois, espi, dé, bouton, denier, pomme, grain, cive, fétu, ail, etc. [...] Les plus fréquents de ces compléments ont perdu leur valeur propre pour devenir de simples auxiliaires de la négation.

La question Négation avec « point » sur FL aborde aussi le même sujet.

En ce qui concerne mot, le Bon usage précise que :

Mot, s'emploie après dire, répondre, sonner, souffler : Qui ne dit MOT consent. Il ne souffle MOT.

On pourra facilement rapprocher l'expression ne dire mot de n’y voir goutte, où « goutte » joue le même rôle que « mot » après les verbes voir, entendre et comprendre. Il me semble que ne dire mot est d'un usage plus fréquent (donc un peu moins littéraire) que n'y voir goutte.


1 Expression employée dans Le bon usage dans le chapitre sur les adverbes de négation.
1 C'est moi qui souligne.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.