-2

« Est-ce que M. Letondu est parti ? » il eut, de la tête, un léger recul étonné :
– M’sieu Letondu ? Ah ben oui… Je m’étonne s’il s’en va jamais avant dix heures.
– Du soir ? s’exclama M. de La Hourmerie.
– Bien sûr, du soir.
Le garçon de bureau ricana, amusé de la figure du chef qu’abrutissait cette révélation. Et il conta la belle histoire arrivée à Boudin, le concierge, quelques jours auparavant. Celui-ci, las d’avoir attendu vainement jusqu’à plus de neuf heures et demie le départ de Letondu, inquiet, naturellement, et pressé de se mettre au lit, avait fini par monter voir en personne, une bougie au fond d’un cornet de papier. Doucement il avait entrebâillé la porte et passé le haut de la tête en déclarant d’une voix à la fois suave et ferme :
– Faut s’en aller, monsieur Letondu ; les bureaux ferment à quatre heures.

Il est apparent que la phrase contenant « jamais » signifie « Je m’étonne s’il ne s’en va pas avant dix heures ».

Quel est le sens de « jamais » dans ce texte ? (donner une définition de dictionnaire, TLFi, sinon un autre)

Il y a l'interprétation suivante.

  • Je m'étonne s'il ne lui arrive pas de s'en aller avant dix heures

C'est une interprétation qui est très présente à l'esprit et qui brouille la compréhension. Est-ce que le sens apparent pourrait de nos jours être rendu selon la construction de Courteline de façon tout aussi valide ? (Ça ne me semble pas vrai.)

36
  • 2
    Oui, effectivement, ouvrir un dictionnaire et trouver jamais dedans serait suffisant ici.
    – Frank
    Jul 12 at 17:59
  • 1
    Ben --- je sais pas, je suis certainement très bête, mais j'ai l'impression que c'est le 1er sens que donne TLFi... Du style, 1.A. Carrèment. Mais bon, j'dis ça, j'dis rien.
    – Frank
    Jul 12 at 18:08
  • 1
    @Frank Tout à fait, j'écrivais quand ton commentaire est arrivé. Sens positif de jamais, sans corrélation avec une particule négative. Ici ça veut dire « un jour quelconque ».
    – None
    Jul 12 at 18:12
  • 2
    @LPH Je pense que c'est l'inverse. Voir la réponse de None. Je ne connais pas suffisamment le roman pour dire d'où Letondu est "parti" et pourquoi ce "parti" équivaut à "ne pas s'en aller" mais il doit y avoir une explication. Ou alors Ovide est ironique quand il dit "Ah ben oui". Jul 17 at 12:50
  • 2
    Ce n'est pas inhabituel pour lui de rester jusqu'à une heure tardive de la nuit, c'est justement ce que l'anecdote d'Ovide cherche à montrer avec malice. Si son habitude était de partir à l'heure ou avant, jamais il ne serait question de "dix heures". On dirait plutôt : Je m’étonne s’il s’en va jamais avant [4/5/6] heures maximum. Jul 17 at 14:39

2 Answers 2

-2

Pour compléter la réponse de @None :

La clé pour comprendre le passage, c'est que « Ah ben oui… » est fort probablement une formule ironique, assimilable à « Ben voyons ! » - voir https://www.languefrancaise.net/Bob/64693

Une fois cet écueil résolu, tous les éléments font sens avec l'affirmation suivante d'Ovide prise isolément, à savoir que Letondu ne quitte jamais le bureau avant dix heures.

3
  • Cette référence confirme admirablement un pressenti difficile à propos d'une ambigüité assez subtile.
    – LPH
    Jul 18 at 13:45
  • Ca marche avec l'interprétation "ben voyons!", mais tout ce que cela fait est de rendre le protagoniste encore plus incrédule incrédule, ce qui est souligné par la phrase suivante Je m’étonne s’il s’en va jamais avant dix heures. Ce protagoniste ne s'attend pas à ce que Letondu soit déjà parti - mais sans le ah ben oui, le sens de la phrase suivante aurait été exactement le même, et la situation d'étonnement du protagoniste exactement la même.
    – Frank
    Jul 18 at 13:48
  • 1
    Je dirais plutôt que vu le sens (unique) de Je m’étonne s’il s’en va jamais avant dix heures (Letondu ne part jamais avant dix heures), l'expression Ah ben oui! devient plus facile à interpréter comme Ben voyons!. Ovide n'y croit pas donc ce _Ah ben oui!" est ironique.
    – Frank
    Jul 18 at 13:54
4

Le bon usage :

Aucun a étymologiquement la valeur positive de « quelque, quelqu'un » ... cette valeur il l'a conservée dans des phrases interrogatives ou dubitatives, ...

Même chose dans la BDL :

Lorsque jamais est utilisé dans un sens négatif avec ne ou sans, il signifie « en aucun temps », « à aucun moment ».

C'est le sens 1 donné dans le TLF :

I. − [Jamais n'est pas en corrélation avec une particule négative] À un moment quelconque, à quelque moment que ce soit.

La phrase introduite par « je m'étonne » peut être reformulée ainsi : « je serais étonné si à aucun moment (quelque soir) il s'en va avant dix heures ».

La suite de la conversation entre les deux hommes confirme d'ailleurs que la phrase ne peut que vouloir dire : « il ne part jamais avant dix heures ». Ovide, le garçon de bureau, relate que Boudin, le concierge, qui, un soir à neuf heures et demie, était allé voir si M. de La Hourmerie était prêt à partir, l'avait trouvé dans une position étrange et était reparti sans rien dire ; depuis Boudin se couchait à huit heures moins le quart et laissait M. de La Hourmerie sortir quand celui-ci le lui demandait au milieu de la nuit.

1
  • 1
    Oui, en appui: la compréhension normale et immédiate de cette phrase est bien qu'il ne part jamais (ou très rarement) avant dix heures.
    – Frank
    Jul 13 at 19:14

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge that you have read and understand our privacy policy and code of conduct.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.