4

Comment choisir entre l'inversion complexe (Où le monde va-t-il ?) et l'inversion simple (Où va le monde ?) dans l'interrogation partielle ?

Je sais déjà que :

  • les inversions sont proscrites après les constructions comme où est-ce que, qu'est-ce que, pourquoi est-ce que, etc ;
  • l'inversion simple est préférable dans les interrogatives commençant par le pronom interrogatif sujet qui ou un déterminant interrogatif sujet/attribut (combien de, quel) ;
  • l'inversion complexe est à privilégier, par souci de clarté, si qui a pour fonction le CDV (Qui ton ami avait-il frappé ? n'étant pas ambigüe, à la différence de Qui avait frappé ton ami ?).

Cependant, il reste toute une multitude d'autres cas de figures, notamment les interrogatives introduites par :

  • (Où est passé mon porteclé ? vs Où mon porteclé est-il passé ?) ;
  • pourquoi (Pourquoi ont échoué les négociations ? vs Pourquoi les négociations ont-elles échoué ?) ;
  • comment (Comment a pu arriver une telle chose ? Comment s'est déroulée la réunion ? vs Comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? Comment la réunion s'est-elle déroulée ?) ;
  • des locutions adverbiales de toutes sortes (Jusqu'où serait allée ta patience? vs Jusqu'où ta patience serait-elle allée ?) ;
  • les susmentionnés combien de et quel, lorsqu'ils jouent le rôle de CVD (Combien de records a battu cet athlète ? Quel âge a ton enfant ? vs Combien de records cet athlète a-t-il battu ? Quel âge ton enfant a-t-il ?) ;

et tant, tant d'autres.

Y a-t-il des règles précises, si complexes soient-elles, qui pourraient apporter de la clarté à tout cela ?

2 Answers 2

5

Comme Frank l'a déjà écrit, c'est l'usage qui prévaut. Le registre attendu est aussi important.

J'ai repris toutes les phrases présentes dans la question, mis en gras ce qui me semblait le plus idiomatique à l'écrit, et ajouté des formes qu'on rencontrera plus souvent à l'oral que celle proposées.

Où est passé (mon porte-clef) est presque une forme figée, concurrencée à l'oral par :
Il est où, mon porte-clef ?
Où mon porte-clef est passé ? est peu idiomatique. On a un peu l'impression que le porte-clef se déplace de lui-même en choisissant son parcours.

Pourquoi les négociations ont-elles échoué ? est plus idiomatique
Pourquoi ont échoué les négociations ? plus rare
Elles ont échoué pourquoi, les négociations ? relâché, courant à l'oral
Pourquoi elles ont échoué, les négociations ? idem

Comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? courant mais un peu soutenu
Comment a pu arriver une telle chose ? rare
Comment ça a pu arriver ? courant à l'oral

Comment s'est déroulée la réunion ? le plus courant
Comment la réunion s'est-elle déroulée ? courant
Comment la réunion s'est déroulée ? courant à l'oral

Jusqu'où serait allée ta patience ? courant
Jusqu'où ta patience serait-elle allée ? courant
Elle serait allée jusqu'où, ta patience ? courant à l'oral

Combien de records a battu cet athlète ? courant
Combien de records cet athlète a-t-il battu ? courant
Il a battu combien de record, cet athlète ? courant à l'oral

Quel âge a ton enfant ? soutenu
Quel âge ton enfant a-t-il ? rare
Il a quel âge, ton enfant ? très courant à l'oral
Quel âge il a, ton enfant relâché, très courant à l'oral

4
  • Je t'upvotes! :-)
    – Frank
    Aug 29, 2023 at 21:44
  • @Frank Attention, Comments are used to ask for clarification or to point out problems in the post. Arrête-ça ou je flague ton commentaire ! ;-)
    – jlliagre
    Aug 29, 2023 at 21:48
  • Aïe aïe aïe! :-)
    – Frank
    Aug 29, 2023 at 21:53
  • Je pourrais mettre Comment la réunion s'est déroulée ? à l'écrit. Comment la réunion s'est déroulée ? Hé bien, le chef n'était pas de bonne humeur...: l'auteur utilise la première phrase pour introduire un récit de ladite réunion, par exemple. Comme s'il répondait à un interlocuteur qui lui aurait posé la question.
    – Frank
    Aug 31, 2023 at 1:40
2

Oui, la règle précise est que l'usage va compter pour beaucoup ici. En général (et comme vous les savez sans doute), l'inversion complexe passe moins bien dans la conversation courante, et paraît plus formelle. En conversation, j'utiliserais préférentiellement l'inversion simple, sauf si ambiguïté. À l'écrit, tout dépend du registre que l'on veut utiliser, mais l'inversion complexe passe beaucoup mieux. À noter que parfois, même l'inversion simple peut laisser la place à des constructions périphrastiques plus idiomatiques.

Mais encore une fois, tout cela est flexible, on est dans la préférence et l'usage plus que dans la règle, à mon avis. Parmi Comment s'est déroulée la réunion? et Comment la réunion s'est-elle déroulée?, aucune tournure n'est à priori bannie par une (quelconque) règle. Dans beaucoup de vos exemples, ce qui me frappe, c'est que les deux tournures sont possibles, et c'est ce qui me fait pencher pour le contexte ou l'usage plutôt que pour des règles fixes. Vous avez peut-être déjà trouvé les règles qui existent.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.