3

Soit la phrase suivante :

  • « Selon les autorités, le suspect a des antécédents. »

Hors le fait d'être un Complément de Phrase (CP), qui est une dénomination récente, quelle est la fonction grammaticale traditionnelle du syntagme (groupe) prépositionnel 'Selon les autorités' ?

Pour préciser :

Le qualificatif « récent » est relatif, je vous le concède, la terminologie traditionnelle l'est tout autant, mais cette dernière avait pour avantage d'assigner un lien, une logique ou une acception à chaque complément circonstanciel (temps, lieu, manière, condition, concession, mesure, moyen, cause, conséquence, but, etc.), la vraie question est donc : si on devait assigner un nom ou une précision audit complément circonstanciel, ce serait laquelle ? On dira que c'est un complément circonstanciel de [...] ?

3
  • La notion de « récent » est relative, elle est interprétée différemment selon les individus (leur âge, leur éducation, leur culture etc.), cette fausse précision n'apporte rien à la question. Un individu scolarisé en primaire a entendu cette dénomination qui a remplacé celle de complément circonstanciel il y a une quarantaine d'années (elle était employée par les linguistes avant ça). Quarante ans peut être récent pour certains, pas pour d'autres.
    – None
    Sep 6, 2023 at 5:55
  • Ou alors ta question est mal formulée : veux-savoir quel autre nom porte (ou portait en grammaire « traditionnelle ») le complément de phrase ?
    – None
    Sep 6, 2023 at 6:03
  • @None J'ai ajouté une précision !
    – Bo Halim
    Sep 6, 2023 at 12:32

1 Answer 1

1

Si je voulais rester dans le cadre scolaire restreint je dirais que selon introduit ici un complément circonstanciel de cause. On pourrait en effet reformuler la phrase ainsi :

  • Parce que les autorités l'ont dit, le suspect a des antécédents.

Mais cette réponse ne me satisfait pas vraiment, car selon laisse planer sur les faits un soupçon d'incertitude que gomme parce que.

De façon à respecter cette incertitude je trouve qu'il serait plus exact de reformuler ainsi :

  • Étant donné/compte tenu de ce qu'ont dit les autorités, le suspect a des antécédents.

Mon édition du Bon usage* recense vingt-neuf circonstances « principales », en précisant que ces circonstances sont « extrêmement variées ». Pour le cas envisagé dans la question, parmi les circonstances citées par les auteurs du Bon usage, je suis tentée de privilégier la circonstance du « point de vue ». Et rien ne m'empêche de créer une circonstance voisine de celle-ci : la circonstance du ouï-dire.


*10 e édition ; « Complément circonstanciel », § 200.

1
  • L'opinion reste subjective, et je suis d'accord avec vous à propos de l'insatisfaction, déjà que la structure complexe ne fait que rendre l'analyse plus difficile qu'elle ne l'est déjà, et peut-être même la fausser, et pour preuve, en faisant fi de l'absence de rapport de cause à effet, le passage de la conjonctive circonstancielle à un groupe prépositionnel exprimant le même rapport de cause, permet de se rendre compte de l'infaisabilité de cette approche, on peut appuyer cette critique en rappelant que la cause répond généralement à la question : pourquoi ?
    – Bo Halim
    Sep 7, 2023 at 19:07

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.