1

Bonjour !

Je n'arrive pas à comprendre la structure de cette phrase.

Il s'en faut de peu que nous nous rencontrions à Londres la semaine dernière.

La seconde partie de la phrase fait clairement référence au passé. Dans ce cas-ci, ne faudrait-il pas qu'au moins un des prédicats soit exprimé au passé ? Ma suggestion : Il s'en est fallu de peu que nous nous rencontrions à Londres la semaine dernière.

Merci d'avance

3
  • 3
    Où as-tu rencontré la phrase que tu cites ? Peux-tu donner le contexte ? Telle que tu la transcris elle n'est effectivement pas logique. Il y a une erreur soit sur il s'en faut de peu, soit sur la semaine dernière. Le verbe falloir est impersonnel (n'existe pas à toutes les personnes) mais par contre il faut adapter le temps selon le contexte. Donc ta suggestion est correcte.
    – None
    Oct 14, 2023 at 11:35
  • Je ne dirais pas nécessairement qu'il y a une erreur. Ça se comprend, avec un effet de style pour le temps présent de la principale, peut-être pour rendre une narration plus vivante. Et c'est un peu bizarre parce que le rencontrions est presque rare. Ta suggestion est très correcte, voire "hyper-correcte", cad, on n'utiliserait pas à l'oral de nos jours. Même à l'écrit, c'est un peu guindé à mon avis. En fait, le présent dans la principale pourrait aussi être une façon de relâcher ta suggesion.
    – Frank
    Oct 14, 2023 at 14:40
  • 1
    @Frank les cas où on peut ne pas respecter la concordance des temps sont quand même très rares. Une énumération de faits passés mis au présent pour mieux souligner un impact ici et maintenant, peut-être. Pour la forme correcte, on la rencontre très fréquemment dans la production écrite. Cela ne me parait pas être une raison suffisante pour qualifier une écriture de "guindée". Oct 16, 2023 at 7:23

1 Answer 1

1

Votre suggestion " Il s'en est fallu de peu que nous nous rencontrions à Londres la semaine dernière." est cohérente et me convient. La tournure "Il s'en faut de peu que nous nous rencontrions à Londres la semaine dernière." ne choquerait cependant pas à l'oral même si on dirait plutôt " Il s'en est fallu de peu que nous nous soyons rencontrés à Londres la semaine dernière." La tournure la plus compréhensible serait "Encore un peu et nous nous serions rencontrés à Londres la semaine dernière."

1
  • 1
    Encore un peu et on se serait rencontrés à Londres, la semaine dernière.
    – jlliagre
    Oct 24, 2023 at 23:06

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.