2

Je sais que la tournure « monter en haut » est considérée pléonastique.

Mais, peut-on dire que la formule « remonte là-haut » constitue un pléonasme aussi ?

Par exemple :

La semaine, il sauve « les gens » de cette espèce en perdition et le dimanche soir il remonte là-haut voir si j’y suis. (Source).

1
  • 1
    Comme tu veux. Ça dépend. De toute façon, même si c'est un pléonasme, tu peux bien l'utiliser, on comprendra ¯_(ツ)_/¯
    – Frank
    Nov 13, 2023 at 14:50

2 Answers 2

4

Contrairement à ce qu'affirment de nombreuses sources monter là-haut ou monter en haut ne sont pas de vrais pléonasmes.

Ce qui peut être considéré comme un pléonasme c'est monter vers le haut car monter implique cette direction.

En revanche, en haut ou là-haut précisent une destination que monter seul n'implique pas. On peut très bien monter sans avoir l'intention d'arriver jusqu'en haut, jusque là-haut.

On peut bien sûr quand même dire simplement Je monte si le contexte suffit à comprendre où on se rend ou si la destination n'a simplement pas besoin d'être précisée.

Il en va de même pour remonter là-haut.

D'autre part, dans la phrase citée dans la question, on trouve il me semble une variation de l'expression Il va voir là-bas si j'y suis que l'on percevrait moins s'il était seulement écrit il remonte (à la montagne) voir si j'y suis.

4

Dans il remonte là-haut, je crois voir un possible renvoi à un élément du contexte qui préciserait ce là-haut, ce qui réduit pour moi l'effet de "pléonasme". Il pourrait s'agir d'un village sur une montagne où l'auteur se trouve, où d'un étage dans un immeuble, ou bien d'un autre endroit plus élevé que celui où se déroule l'action, mais cet endroit n'est pas forcément évident dans le verbe monter seul.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.