8

Je suis en train de lire "Jeux de la Faim" et j'ai tombé sur la proposition suivante dans le chapitre 5 de la première partie:

Il fait bouffer ses anglaises orange et se repasse un peu de rouge à lèvres violet.

Je pense que je comprenne tous les mots, mais je manque le sens néanmoins.

P.S. Le français n'est pas ma langue maternelle (et même pas la langue seconde :-)), alors veuillez me pardonner, si tous ça vous heurte les oreilles.

  • 1
    Je suis français, et je suis dans la même situation que toi: cette phrase n'a aucun sens. On dirait une mauvaise traduction. – BatchyX Aug 15 '13 at 17:26
  • Voilà la proposition original en anglais: "He gives his orange corkscrew locks a shake and applies a fresh coat of purple lipstick to his mouth". Est-ce que cette phrase a le sens maintenant? – mark Aug 15 '13 at 17:43
  • Vous comprendrez mieux comment on peut faire "bouffer" ses cheveux en voyant les images de coiffure à l'anglaise : google.fr/… – cl-r Aug 21 '13 at 7:27
11

Pour la deuxième partie de la phrase, je ne vois pas de raison de penser que le sens soit autre que le sens évident : il applique du rouge à lèvres (lipstick) de couleur violette. L'utilisation du verbe repasser exprime qu'il en avait déjà mis avant.

Par contre, « bouffer ses anglaises orange », je ne comprends pas sans contexte. Même avec le contexte, je n'aurais probablement pas compris.

Avec l'original anglais, je comprends. Les anglaises, ce sont des boucles de cheveux allongées (Trésor de la langue française II.C.3), les « corkscrew locks » de l'original. Je ne connaissais pas. De là, je devine que « faire bouffer » signifie donner du volume (TLF II.A.1) : il passe sa main dans ses cheveux pour les faire tenir plus loin de sa tête, pour augmenter le volume extérieur de sa chevelure.

L'adjectif orange provient du nom du fruit et est en général considéré comme invariable, ce qui explique les « anglaises orange » et non « anglaises oranges ». Il en est de même pour la plupart des adjectifs de couleur qui proviennent d'un objet : on dirait « des anglaises marron », « des anglaises kaki ». Cependant les objets suffisamment assimilés comme noms de couleurs deviennent variables : « des anglaises roses », « des anglaises pourpres ».

  • 1
    Merci beaucoup pour cette excellente réponse. Je comprend tous maintenant. – mark Aug 15 '13 at 19:00
  • J'avoue avoir eu un doute au début mais le contexte de fin de phrase suffit pour comprendre de quelles « anglaises » il s'agit. – Stéphane Gimenez Aug 16 '13 at 21:41

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.