1

Dans son dernier commentaire à cette réponse, l'utilisateur Édouard a écrit :

[…] peut signifier que tu sais ce que c’est que d’avoir cinq ans car tu te souviens de cet âge-là.

Il me semble qu'une structure analogue figure dans Mystères de l'Inquisition et autres sociétés secrètes d'Espagne de M. V. de Féréal :

— Pauvre insensée ! dit José d'une voix amère en regardant Juana, qui pleurait ; est-ce que les inquisiteurs ont une âme ? est-ce qu'ils savent ce que c'est que d'avoir un père, une mère, une amante ou une sœur ? Jamais un sentiment a-t-il fait tressaillir leurs entrailles de marbre ? Connaissent-ils donc d'autres sensations que les désirs lascifs, féroces et impitoyables; les délires monstrueux d'une débauche effrénée, la soif du sang, le spectacle de l'agonie ?

Je comprends que la structure telle quelle est : ... + que + sujet + verbe + ce que + c'est + que + de + verbe ... Toutefois, pourquoi que, plutôt que comme ou cela ressemble ? Pourquoi pas,

Est-ce qu'ils savent ce que c'est comme d'avoir un père…

ou Est-ce qu'ils savent ce que cela ressemble d'avoir un père… ?

2 Answers 2

4

Aucune de ces deux substitutions (comme ou cela ressemble) n'est correcte. On pourra au choix

  • éliminer le que : ils savent ce que c'est d'avoir un père
  • monter des tournures un peu plus compliquées : ils savent à quoi ça ressemble d'avoir un père, ils savent ce que ça fait d'avoir un père, etc.
5
  • 1
    Je ne sais sur quel pied danser pour la première suggestion. Par contre j’ajouterais « Ils savent ce qu’est avoir un père ».
    – Édouard
    Oct 23, 2013 at 23:10
  • "Par contre" ? Ce n'est que l'abréviation de "par-contre envoi" (on dit maintenant "par retour de courrier"), pas un substitut de "en revanche". Oct 24, 2013 at 21:29
  • 1
    En l’occurrence, je ne veux pas exprimer « en revanche », je veux exprimer « par contre ».
    – Édouard
    Oct 25, 2013 at 0:41
  • Pourquoi pas "mais", "cependant", "toutefois", "néanmoins", etc. ? Oct 25, 2013 at 8:46
  • @Édouard: Pourriez-vous expliciter comment et pourquoi les 2 tentatives ladites sont erronées ?
    – user1995
    Dec 4, 2013 at 9:23
0

"Que" est un mot redoutable en français.

1- Il peut être conjonction, introduisant une subordonnée :

a) sujet : "Il m'est indifférent qu'il ait du succès" ;

b) objet : "Je crois qu'il a du succès" ;

c) circonstanciel : "Je croyais être enfin bon, qu'il m'a dépassé" [temps] ; "Il est si fort, que je tremble devant lui" [cause] ; "Venez, que je vous félicite" [but] ; "Il en fut si ému qu'il trembla" [conséquence] ; "Que ma lettre soit appréciée, cela me surprendrait" [hypothèse].

Ou introduisant une proposition indépendante :

"Je souhaite que ce soit permis".

Ou purement coordinative, et analogue à "comme", "puisque", etc..

"Il en est ainsi, que je le veuille ou non".

Et enfin se combine avec "plus", "moins", "tel", etc..

2- Il peut être adverbe, interrogatif ou exclamatif :

"Que me dites-vous là ? ou ! "

3- Il peut enfin être pronom relatif, ou pronom interrogatif ou exclamatif, représentant un sujet, objet, ou complément circonstanciel :

"Je sais ce que je veux" ; "C'est à vous que ces discours s'adressent" ; "Que seriez-vous sans lui !" ; "Que se passe-t-il ?".

Pour répondre enfin à la question, il semble que trois tournures soient également bonnes, mais de styles différents :

"Ils savent ce que c'est, d'avoir un père". [simple]

"Ils savent ce que c'est, que d'avoir un père". [plus insistant]

"Ils savent ce que c'est que d'avoir un père". [plus éloquent]

1
  • En quoi cela répond-il à la question? Oct 25, 2013 at 7:34

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.