5

Quelle est l'orthographe correcte et comment la justifier ?

  • 2
    Cette mine antipersonnel(le) me semble injustifiable ;-) – RomainValeri Jan 7 '14 at 8:13
  • Aussi. – user3177 Mar 24 '15 at 2:13
3

Ce n'est pas très intuitif au premier coup d'oreille, mais l'orthographe correcte est antipersonnel, et ce mot est un adjectif invariable en genre où personnel est un nom, comme dans antichar. Ces deux adjectifs s'accordent toutefois normalement en nombre.

  • N'est-ce pas parce c'est utilisé dans le sens "le personnel qui travaille ici"? – Alexis Wilke Jan 7 '14 at 6:19
  • Je ne crois pas qu'il s'accorde « normalement » en nombre (ou alors donne un exemple). Je vois bien comment on peut dire « un missile antichars, anti-sous-marins ou anti-aériens » (bien que aérien en tant que nom est assez rare), mais ce n'est pas l'écriture intuitive. C'est vrai qu'il se peut qu'un missile soit assez efficace pour en détruire plusieurs. Mais plus abstraitement on peut dire « des missiles antichar, anti-sous-marin ou anti-aérien » c'est un choix sémantique indépendant du nombre… de missiles. – Stéphane Gimenez Jan 7 '14 at 10:39
  • Mon Petit Robert est très clair sur la variabilité de l'adjectif antichar, et traite antipersonnel pour une raison que je ne m'explique pas (p-ê parce que personnel est indénombrable) comme invariable, mais aller dans cette voie mène directement au même genre d'incohérences (cure-ongles mais cure-dent, garde-meuble variable ou non...) qu'on a tenté d'éliminer en 1990. Antipersonnel s'accorde au scrabble, mais l'ODS est compilé de plusieurs dictionnaires et je ne sais pas d'où cela a été tiré. – Circeus Jan 7 '14 at 20:13
-2

Je crois que l'expression "mines antipersonnel" est un néologisme traduisant l'expression anglaise "antipersonal landmines". Le caractère invariable de "antipersonnel" en français résulte, à mon avis, du caractère invariable de l'adjectif anglais "antipersonal".

L'usage veut que "antipersonnel" soit invariable, même si c'est grammaticalement illogique en français.

Ainsi, la Convention d'Oslo/Ottawa du 18 septembre 1997 interdit l'emploi, le stockage, la production et le transfert "des mines antipersonnel" et exige leur destruction. Dans ce texte, "antipersonnel" est utilisé de manière invariable : nouvel exemple du Fachoda linguistique du français...

  • 1
    Fachoda... Tu parles de ça ? Pardon mais si oui je n'ai pas saisi le rapport dans le contexte... – RomainValeri Mar 23 '15 at 15:27
  • C'est drôle, parce q'en anglais, les mines antipersonel, ce sont des anti-personnel mines (pas antipersonal), ce qui reflète encore mieux le sens du nom. C'est pas une attaque personnelle... – Kareen Mar 24 '15 at 1:56

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.