10

Quand j'ai besoin de parler d'une famille je généralise souvent par leur nom de famille de cette façon :

As-tu vu les Duponts récemment ?

J'ai cru comprendre dans mes recherches que les noms propres sont toujours invariables mais qu'il y a des exceptions. Est-ce qu'il est acceptable d'accorder le nom de famille dans ce cas ?

12

En règle générale, les prénoms et noms de famille sont invariables. On peut penser par exemple à la série américaine Les Simpson. Il y a cependant quelques exceptions pour les noms de certaines familles illustres, les sujets représentés et les noms employés métaphoriquement.

Ma copie du logiciel Antidote HD (version 6.1) offre les règles suivantes au sujet de la pluralisation des noms propres de personnes :

Sont invariables

Les prénoms :
Il y a trois Stéphanie dans ma classe.

Les noms de famille :
Nous allons chez les Duval.
Les Bonaparte, les Habsbourg, les Romanov.
Les frères Kennedy, les sœurs Brontë.
Les deux Corneille (Pierre et Thomas) ont écrit des tragédies.

Les noms employés avec le pluriel emphatique :
Le siècle des Voltaire et des Rousseau.

Les œuvres d’artistes :
Admirer des Cézanne, des Picasso, deux Van Gogh.

Les titres d’œuvres, de livres :
J’ai deux Hamlet dans ma bibliothèque.

Les noms de fabricants, de marques :
Des Ford, des Renault, deux Ferrari.

Prennent la marque du pluriel

Les noms de sujets représentés :
Des Cupidons et deux Aphrodites en marbre.

Les noms employés métaphoriquement :
Ces enfants sont de véritables petits Mozarts.
Ils se prennent pour des Einsteins.

Les noms (français ou francisés) des familles illustres suivantes :
Les Antonins, les Bourbons, les Césars, les Constantins, les Curiaces, les Flaviens, les Gracques, les Horaces, les Mac(c)abées, les Paléologues, les Plantagenêts, les Ptolémées, les Sévères, les Tarquins, les Tudors.

Facultativement :
Les Capet(s), les Capulet(s), les Condé(s), les Guise(s), les Montaigu(s), les Montmorency(s), les Scipion(s), les Stuart(s).

  • 2
    Cette réponse recoupe ce qui est dit dans le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie Nationale. – Laure Mar 15 '14 at 10:16
  • Excellent. Voir aussi, LBU §523 et BDL, similaires. – user3177 Jun 11 '15 at 6:21
2

C'est généralement une règle assez efficace de ne jamais pluraliser les noms propres de personnes (prénoms ou noms de famille). En théorie, un certains nombres de noms anciens et illustres la prennent (cf. la réponse de jlliagre), mais je ne suis pas certain que toutes les grammaires s'entendent sur les cas où cela s’applique!

Si ces noms sont employés pour désigner autre choses (par exemple des archétypes ou des objets désignés du nom de leur fabricant), il peut y avoir variabilité, mais l'usage (Grevisse, bon usage, §525) ne semble pas très bien défini.

1

Seuls quelques patronymes illustres peuvent optionnellement prendre la marque du pluriel comme les Bourbons et les Tudors.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.