2

J'essaie de m’accoutumer au français des preuves mathématiques. Faire une preuve requiert plus de connaissance à l’égard des modalités et des mots. La toile est un bon moyen de recueillir des renseignements, mais parfois quelque chose semble introuvable.

Cette fois-ci, je vous pose une question concernant l’algèbre que Galois a conçue. Un ensemble muni d’une loi « * » (satisfaisant plusieurs exigences) est appelé un groupe. Un sous-ensemble H du ledit groupe est appelé sous-groupe lorsqu’il est lui-même un groupe par rapport à la loi donnée. On l’appelle distingué lorsque la conjugaison avec tout g laisse stable H. La fonction g qui envoie un élément x vers sa classe suivant le sous-groupe est parfois nommée « l’application naturelle », pas vrai ?

Aux Pays-Bas, on emploie une façon adroite pour exprimer que l’« on applique l’application naturelle reliée au H sur G ». Je tente de la traduire comme ci : « on divise G sur H » (Cela sous-entend bien sûr que H est un sous-groupe distingué.)

J’espère que quelqu’un peut confirmer où infirmer qu’une expression pareille est utilisée en français.

  • J'ai suivi je lien que vous m'avez donné, mais sans y trouver une réponse. Pouvez-vous me dire comment ça s’exprime, explicitement? – Koenraad van Duin May 2 '14 at 21:36
  • Je suis pas francophone, mais selon l'article de Wikipedia je pense que l'expression que vous cherchez est "le groupe quotient de G par H". – rsanchez May 2 '14 at 22:05
  • 2
    Et ce que tu appelles « application naturelle » c'est le « morphisme canonique » ou la « projection canonique ». – Stéphane Gimenez May 2 '14 at 23:32
  • 2
    Ou projection sur G/H. Ce n'est d'ailleurs pas exclusif aux groupes quotients. Ça se dit pour n'importe quelle relation d'équivalence. Par contre par chez moi on dit plutôt « G quotienté par H » ou « G sur H ». – Evpok May 3 '14 at 1:57
3

On quotiente G par H. En fait, on cette terminologie s'applique pour n'importe quel ensemble où on identifie des éléments par une relation d'équivalence : on parlera du quotient de l'ensemble par la relation d'équivalence pour l'ensemble obtenu.

Dans le cas d'un sous-groupe, la relation d'équivalence est définie par x~y si x et y ont la même image par la projection canonique (ce que tu appelles l'application naturelle) et on parle de quotient de G par H en sous-entendant la relation d'équivalence. Si de plus le sous-groupe est distingué, on appelle G/H groupe quotient.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.