8

Il m'est arrivé à plusieurs reprises d'avoir affaire à des personnes qui m'ont repris alors que je mentionnais quelqu'un sans mettre M., Mme ou Mlle devant son nom (ceci à l'oral).

Personnellement, je ne trouve pas cela spécialement choquant, d'autant plus que je vois souvent cette façon d'écrire sur des articles, même faisant mention de personnes connues ou occupant des fonctions menant généralement à un certain respect (par exemple des choses comme "Sarkozy était un président" ou encore "Pour beaucoup, Jobs était un CEO exceptionnel").

Alors, question, jusqu'à quel point est-il acceptable de ne pas précéder le nom de famille de son titre quand on mentionne quelqu'un n'étant pas présent dans la conversation ?

EDIT : Ne serait-ce pas simplement en fonction du contexte et de la façon dont on parle de ces personnes ensuite ? Si par exemple je parle de quelqu'un sans précéder son nom de son titre mais que je parle tout de même d'une façon respectueuse, n'est-ce pas acceptable ?

3

L'usage est d'utiliser le patronyme seul quand la personne est célèbre (ex: politiques, sportifs, artistes, etc.) ou fait partie d'un groupe de subordonnés ou de pairs (ex: les élèves d'une classe).

Il est de manière générale plus respectueux de faire précéder le nom par le prénom ou le titre de civilité.

Il faut aussi noter que « mademoiselle » tends à disparaître au profit de « madame » pour désigner une femme quelle que soit sa situation matrimoniale.

  • Réponse synthétique mais complète, merci. Concernant le « mademoiselle », il est effectivement interdit par la loi dans les formulaires administratifs. Il dérangeait certaines de mes amies dans ce contexte car il forçait à révéler une information autre que le sexe, mais il demeure toujours apprécié à l'oral. – Chop May 27 '15 at 11:35

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.