42

The attachment of O and E (or of other letters) is called a typographic ligature. Ligatures were often used in ancient languages (such Latin and ancient Greek) to mark a diphthong or sometimes simply to make writing easier in pre-press times. In modern French, the œ ligature is linguistic as opposed to aesthetic. It bears an important linguistic role, ...


21

There are many accents in French, you can't decide to use them or not as it pleases you. It's always here for a reason, and if you don't use it when needed, either the word doesn't mean anything, or it means something else. Most of the time they change the pronunciation, too. For example, for many verbs, the past participle ends with é: to buy / I buy / ...


17

The gender of letters is masculine nowadays but that wasn't always the case for some consonants, including m. TLFi Rem. Les noms désignant les lettres f, h, l, m, n, r, s sont traditionnellement féminins (il s'agit des noms en -e : effe, ache, elle, emme, enne, erre, esse, d'apr. la transcr. orth. ds Lar. 20e). On commence par attribuer le genre masc. ...


14

Your question is very interesting, but quite complex too. First, it is interesting to notice that accents, in French, didn't exist until the end of the 16th century. The reason why they have been invented is probably partly to lighten the work of typographs, since printing has been invented towards the end of the 15th century, and partly to change the ...


13

Le Dictionnaire historique de la langue française (sous la dir. d'A. Rey, ed. Le Robert) dit aussi que l'accent a simplement été ajouté pour le différencier de ou en 1539.


12

This is an accent called acute. é is therefore called "e acute". The prononciation is different from e and cannot be dropped in any case unless an alternative spelling exists (like clef and clé). The answer to your question on the presence of é is simply that this is how the word should be spelled.


10

On a transcrit le ϕ du grec ancien par ph en raison de sa prononciation : /pʰ/, soit une consonne occlusive bilabiale sourde aspirée. (Le p du français est une consonne occlusive bilabiale sourde simple.) La prononciation du grec a évolué de /pʰ/ vers /f/, une consonne fricative labio-dentale sourde. (C'est le f du français.) D'un point de vue biologique, ...


8

Je suis loin d'être spécialiste, mais je pense que les liens ci-dessous (questions sur FSE) peuvent donner des indications et constituent un bon point de départ (voir aussi les références mentionnées dans les réponses) : Regarding usage and history of special character/symbols/diacritics in French? What exactly do the French diacritics denote? And can they ...


7

On prononce [gz] dans les mots commençant par ex- suivi d'une voyelle, ainsi que dans leurs composés. On prononce aussi [gz] dans les mots construits sur le préfixe hexa-. Avec le préfixe sexa-, on trouve les deux prononciations. examiner = [ɛɡzamine] exercer = [ɛɡzɛʁse] exiger = [ɛɡziʒe] exonérer = [ɛɡzɔneʁe] exulter = [ɛɡzylte] hexagone = [ɛɡzagon] ...


6

No letters should be omitted. You can use from a to z and from A to Z. Only diacritics are omitted: à, â, ä, é, è, ê, ë, …, ç, œ, æ. Official reference : Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale (Unfortunately, this work isn't available online.)


5

This character is a "e accent aigu", you pronounce it like the "e" in "heya". Writing the words with a simple "e" instead is a mistake. You can do that only when: The "é" is a capital letter (though you could use the capital "É", a simple "E" is easier to write). In this case, be aware of the possible ambiguities. You are writing something using the ASCII ...


5

Je dirais que les deux sont admis à l'oral (en tout cas aucun des deux ne me choquerait, et je pense que j'utilise les deux formes indifféremment). A l'écrit par contre, pas d'f fait vraiment bizarre, et pas de f. ou pas de f) sera vraiment plus compréhensible.


4

Voici les mots simples et les pronoms composés courants : à au-delà çà celle-là celles-là celui-là ceux-là delà deçà déjà holà jusque-là là là-bas là-dessous là-dessus là-haut par-delà par-là pietà revoilà voilà Et les mots composés qui contiennent la préposition à : à-coup à-côté à-peu-près à-pic à-...


4

Essentially, the "oe" together tells you how that vowel is to be pronounced, as in the word "œuvre". Think of it as an extra vowel that has it's own distinct spoken sound (pronunciation). I remember learning this in elementary school. Hope that helps.


4

D'un point de vue de puriste, æ et œ représentent un seul son, ae et oe deux. On prononce vité, donc la première orthographe s'impose. De même "cœur" n'est pas prononcé "co-eur". L'usage tend cependant à simplifier cela, sauf dans les langues scandinaves, en particulier en français et en anglais, surtout depuis l'ère de la dactylographie puis des claviers ...


4

Outre les 26 lettres de l’alphabet, l’écriture standard du français emploie cinq signes diacritiques (accents aigu, grave et circonflexe, tréma et cédille) et les deux ligatures <æ> et <œ>. S’ajoutent ainsi 16 lettres : é, è, ê, ë, à, â, î, ï, ô, ù, û, ü, ÿ, æ, œ et ç. Les accents aigu, grave et circonflexe et le tréma ont été empruntés au grec, la ...


4

COMPLÉMENT DE RÉPONSE The following considérations are meant to make more precise the apparently no so uncommon notion that the gender of a generic term dictates that of the nouns that are used as those in the kind named. The conclusion is that there is no such general principle but that there is nevertheless ground to think there is a limited principle, ...


3

You are referring to the diacritics (commonly called accents) and ligatures in French. The accent aigu (soufflé), accent grave (très bien), circonflexe (fête), cédille (ça va) and tréma (Noël) are diacritics, used to change the way the letters they are used on are pronounced. œ (chef-d'œuvre) and æ (used for Latin or Greek words) are ligatures. The "why" ...


3

Pour moi c'est absolument "e accent aigu" et pas "é accent aigu" qui signifierait un e avec 2 accents aigus. Si l'on considère que e et é sont équivalents, alors les autres e accentués doivent l'être aussi et l'on pourrait écrire "ê accent aigu", ce qui n'a aucun sens. On n'écrirait pas non plus "Œ dans l'O". Quant au pluriel, je pense qu'il s'agit de "e ...


3

Si ma mémoire est bonne (je n'ai pas sous la main mes volumes de référence et suis sur un ordinateur dont je n'ai pas l'habitude: le clavier à lui seul me cause problème), les digraphe ph et th ont été utilisés en Latin pour représenter ce qui était en Grec ancien des consonnes aspirées. La prononciation moderne est reprise du Latin (qui l'a peut-être ...


3

No accent for uppercase letters isn't a rule but an accepted usage. For example: — Au revoir. — Non, à bientôt. — A bientôt alors. You'll find more in usage of upper case letters in French (Fr) article in Wikipedia.


3

Pourquoi ne dites-vous pas le f est manquant ou bien omission du f ou bien (f) omis ou bien et (f)?


3

Selon cet article : http://mamiehiou.over-blog.com/article-le-nom-des-lettres-une-h-un-h-l-h-le-h-112484780.html On a coutume aujourd'hui de donner le genre masculin au nom des lettres. Un A, un B, un L, un X, etc. Il n'en a pas toujours été ainsi. Certaines lettres, dont le nom commence par une voyelle, étaient des substantifs féminins. On peut dire encore ...


3

L'usage a effectivement consacré l'affirmation de @Laure en commentaires dans l'OP. L'amateur de dictionnaires possède certainement un Littré et, au hasard de quelque page pourrait trouver, pour, par exemple amonceler et sa conjugaison : "...quelques-uns mettent un accent grave et une seule l." Preuve qu'il n'en a donc pas toujours été ainsi. Certaines ...


2

Le nom masculin et invariable de la lettre est G prononcé /ʒe/ . Ce n'est qu'un problème de nom mais de prononciation. Il y a aussi : agglomération, geisha (emprunt à une langue étrangère), jaguar (emprunt à une langue étrangère), ghetto (emprunt à une langue étrangère), anguille, gnome, gnôle (franco-provençal), camping (emprunt à une langue étrangère), ...


2

The first letter: is a stylish w. The second one: is a lowercase r Note: I deduced what these letters represent from other parts of the document and well known formulas:


2

En excluant les mots composés, en voilà quelques uns: à çà deçà déjà delà holà houlà jà là pietà revoilà voilà


2

Je pense qu'il faut préciser de quelle type d'écriture on parle. Il est probable que l'usage de la ligature s'est raréfié avec l'écriture au clavier. Autant faire une ligature quand on écrit au stylo peut être spontané, autant la faire au clavier est beaucoup moins spontané, impossible au clavier de machine à écrire mécanique (français du moins) et difficile ...


2

Not seeing the "real" reason: these accents replace the letter s - "école" - very similar to "school" in English, for example. Or "forêt" (as above) is similar to "forest" - French evolved from Latin, after all, and in that evolution the writing changed a bit, and the s became the accent mark. It helps the reader to figure out pronunciation as well, because ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible