10

Non, elles ne le sont plus. C'est considéré comme de l'ancien français. Écrire « sçavoir » au lieu de « savoir » sera invariablement considéré comme une faute au milieu d'un texte de français moderne. L'ancien français et le français moderne sont tellement éloignés, pas seulement dans la graphie, mais surtout dans la prononciation, la grammaire, et la ...


8

Quement = Comment. Pierrot parle dans un patois d'Île de France. Bien de ses mots et tournures sont aujourd'hui oubliées. Je te suggère de lire cette scène ici : http://www.toutmoliere.net/acte-2,405392.html où tu trouveras les explications nécessaires en notes. Et ici : https://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1989_num_41_1_1700 pour découvrir l'intérêt ...


8

La lecture de textes en ancien et moyen français atteste de l'emploi du mot robeor qui signifie « voleur », lequel l'a peu à peu remplacé à partir du 16e siècle. Li robeor, plein de malice, s’asemblerent quant seul le virent, et par maintes foiz le batirent, quant les biens venoient enbler.1 (Le roman de la Rose, Jean de Meun, 1269-1278) Texte ...


6

I have found that sentence with a better spelling here (Note: The Littré anneau entry states: d'après Ménage, au XVIIe, on reprochait aux Parisiens leur prononciation agnau, qui est encore celle de quelques provinces) : le louage d’une bigorne, en quoy les cercles, lians et anneaux dudit canon ont été dressés et mis à point In modern French, that might be ...


6

Le E(S) à l'initiale de mots français a trois raisons possibles : le préfixe français ES dérivé du préfixe latin EX (ébahi) le préfixe latin EX transformé selon les habitudes de la prononciation française.(étrange) la pro(s)thèse du E (l'addition de e devant sc, sp, st) (écrire) Il semble que c'est ce dernier cas qui t'intéresse. Il est difficile de faire ...


6

I'm no expert in old French so I can't tell you if we should, but we'd definitely pronounce it as it is written, but following the pronunciation rules of modern French. So "déchiroit" would be pronounced as "déchiroit" and "entrez" as "entré". That's what a native would say naturally, but I have no idea if that's how they should. I say "would" because it's ...


5

All of these meanings are closely related. In particular, it is not surprising at all for a root meaning "knowledge of nature" to evolve into words applying to numerous subsets of such a wide concept, like "knowledge of human body and living organisms" (medical science, biology), how to heal them (medical science too), and "knowledge of the elements" (...


5

You could use one of the following expressions : [Hé,] Que y'a ? What's up? Ayez un bon jour Literally "Have a good day", used to say "Hello" (became "bonjour"). Diex vos sait (very formal)/Diex beneï toi "God bless you", very ancient, used to start or end a conversation. You can find more information in « Quelques formules de salutation en ...


5

It means: From which it is easy to conclude that these equations could not contain the time t i.e. are independent of time. sauroient is indeed old for sauraient from savoir. (Maybe not real "Old French" which is officially before 1,300. But yes, nobody uses that today anymore). savoir here is a literary usage which has the meaning of pouvoir by "...


5

« Porposer » est tout simplement une variante en ancien français de « proposer ». En ancien français l'orthographe est approximative et par ailleurs ce qui est passé en anglais s'est fait sur la base de l'oral. La seule variante du mot qui soit arrivée jusqu'à nous est « proposer » qui veut dire propose/suggest. On retrouve tout de même dans « proposer » la ...


5

À l'époque, le français avait encore la combinaison de sons /gw/ héritée du latin, mais pas le /w/ seul en début de mot (d'ailleurs il demeure rare en français, seulement dans les noms d'origine étrangère, d'où la prononciation /v/ dans wagon car /gw/ avait pratiquement disparu de la langue et n'était plus senti comme proche de cette consonne étrangère), et ...


5

Après avoir trouvé le texte écrit j'ai eu la confirmation que tu avais fait des erreurs de transcription. Longtemps ? Point du tout ! répondit abruptement le commandeur, une idée, ça s’en va et ça revient, de par le monde entier, tantôt par-ci, tantôt par-là, et ça réapparaît tous les cent ans, parfois même tous les mille ans, oui-da. Un jour ou deux, c’...


5

/o/ est l'évolution régulière des séquences -al et en -ail /aʎ/ suivies d'une consonne en ancien français. Par example le latin salvum /'sal.wum/ donne en latin vulgaire /sal.βʊ/, en proto-français /salf/ et finalement /saʊ̬f/, d'où l'orthographe du mot, sauf, en français moderne. Ce dernier changement, de la consonne /l/ à la voyelle /ʊ̯/ est généralement ...


4

My grandma used to do that. She called it: tater le cul des poules.


4

As you say égarer is formed with Latin prefix ex/es - meaning "out of", and garer. If you understand what garer means ("to put aside") then it's easy to follow how the two words are related. Garer is to put something in its proper place and "égarer" is to misplace something. Garer comes form an old Norse word varask meaning "to beware" (être sur ses gardes)...


4

Hui n'est pas un mot du français moderne. Il était déjà archaïque en français classique : la première édition du Dictionnaire de l'Académie française, en 1694 (c'est-à-dire pendant l'évolution du français classique vers le français moderne), le définit ainsi : HUY. adv. de temps servant à marquer le jour où l'on est. Ce mot est vieux, et n'est plus en ...


4

Cela dépend d'abord de la compétence du lecteur en matière de prononciation ancienne: s'il ne connaît pas les règles anciennes de prononciation, il n'y a aucun risque qu'il les utilise. Son choix reste donc soit de prononcer comme il lit, soit de prononcer comme si le texte était écrit en français moderne. En l'espèce, il me semble que le -oi- ne se ...


3

”Quement” (in ~16th century ) was today’s ”comment” = ”how” or ”how come” (keep in mind that ”how come” is an informal way to ask why or the reason why ) Toujou = toujours = always/all the time...


3

The Godefroy dictionary covers French from the 9th to the 15th centuries. It is available on-line here, among other invaluable resources:


3

Pourquoi e (= et) a-t-il ajouté (si on sait) ? Ce e provient de la conjonction de coordination latine et qui était ajouté à quomodo dans les conjonctions comparatives. L'ajout de e (= et), que contribue-t-il sémantiquement à « comme » ? Oui. En ancien français, on rencontre plusieurs graphies pour le mot ayant évolué vers le mot comme contemporain, les ...


3

The text describes the freshwater insect that is called by the author "niveau d'eau douce" and is drawn just below the title. Looking like a hammer shark, its T shape evokes a "niveau". It also has three legs on each side. In this text, the only reference to an inclinometer is the word "niveau". It is used to give a name to the insect because their shapes ...


3

"En termes de Philosophie," seems key. This is (or was) a very narrow usage of the word, and as a native speaker, I hardly understand the given definition (because the philosophy is hard to decipher). The way I understand it, it resembles "convince" (convaincre, pousser à, inciter for a living object, rendre, transformer, faire, for an inanimate thing). In ...


3

NDaCOSwt: Toute la réponse à cette question repose sur le lexique qu'on décide de prendre en référence. Relativement à une langue morte, le lexique est établi à postériori sur la base d'un corpus fini. Relativement à la couleur, on distinguera trois lexiques, l'usuel (établi d'après l'étude des textes en prose), le poétique (assez... flou et incertain par ...


2

« Enquerre » vient du latin inquiere (rechercher, interroger, faire une enquête). Il a donné le verbe « enquérir » apparu au 13e siècle. En ancien français le mot existait comme nom et comme verbe, à une époque où les formes verbales n'étaient pas encore fixées et les terminaisons des infinitifs différentes de notre classement actuel. Déjà en 1762 le ...


2

Regarding a possible grammar lesson/connection, M Jean Molinet seems to be giving a recitation of the verb moods/modes that existed in his time (apparently the optative and conjonctive have both been subsequently supplanted/replaced by the subjunctive according to CNRTL). He seems to be using these verb modes to describe different aspects and moods/...


2

Cette strophe relate l'ordination d'une personne dans le français du XVème siècle (une explication de la cérémonie apparemment de cette époque ici). « Bailler » a ici une définition désuette au sens de « donner » et la mitre désigne aujourd'hui la coiffe des évêques. Il n'y avait bien sûr pas encore d'évêques lors de la passion du Christ, il faudrait donc ...


2

Here's a rough paraphrase based on my interpretion of the definition: Donner/attribuer une certaine qualité ou une certaine façon d’être à quelque chose qui n’a pas en soi(-même) cette qualité ou façon d’être [plus que d’autres qualités ou façons d’être]. (or said otherwise to use the word « inhérent » for the notion of « en soi-même » (in [and of] ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible