Podcast #128: We chat with Kent C Dodds about why he loves React and discuss what life was like in the dark days before Git. Listen now.
15

So you're thinking something, but you are uncertain, and then it's confirmed and you want to say that you guessed it. In such situations, people often say "C'est ce que je pensais" ("That's what I thought") or "Je m'en doutais" ("I suspected as much") or similar things. "Je l'aurais pensé/cru" has this connotation of something that is false but that you ...


13

I am not sure why you talk about the subjunctive since there is no subjunctive in the sentence you give. It is, as you correctly tagged and used, a conditional. With the conditional, you have to use the indicative present, as you did, or the imparfait tense, which are both correct sequences of tenses. Here it is with the imparfait, which appears more ...


12

Les journalistes écrivent souvent au conditionnel quand, pour une raison ou une autre (p.e. une source unique, des sources contradictoires, risque de désinformation — en particulier en rapportant des déclarations d'un intervenant —, pure précaution) ils ne veulent pas s'engager sur la réalité du fait (ce qui d'ailleurs est la valeur de base du conditionnel, ...


10

As a complement to Kareen's answer, you could also use: Je le savais (I knew it) J'en étais sûr (I was sure about it)


10

The implicit beginning of the sentence must be "Si ce que tu me dis est vrai, ...", which introduces a conditional. So it means you can't believe you did it only for this few... Ostensibly, it's disbelief, but often the disbelief is a way to express disagreement.


10

The sentence as it is does not make much sense. My assumption would be that a comma is missing after voit: Notre livre, on le voit, voudrait garder le contact avec la réalité linguistique. On le voit then just means as you can see.


9

La règle est la suivante : Après « si » marquant une condition, le mode conditionnel est interdit. Cette règle invalide l'exemple connu : Si j’aurais su, je ne serais pas venu. Par contre, il est tout à fait possible d'utiliser le conditionnel sans si. Notamment pour exprimer le regret comme dans l'exemple cité dans la question : Il a plu durant ...


7

Another one: Je l'aurais parié !


7

Les deux traductions sont bonnes et « Il aurait dû fallu qu'elle pense à son livre » est incorrect en français. Voir les « explications ». Voici donc les traductions correctes : Il aurait fallu qu'elle pense à son livre! = She should have thought about her book! Cette traduction est correcte car falloir (aurait fallu) peut aussi être traduit par ...


6

In this case, the conditional would be used if the condition was a false hypothetical. It isn't used in a hypothetical whose truth is yet to be determined. Si j'étais libre, je viendrais. Mais j'ai un autre rendez-vous, donc je ne viendrai pas. If I was available, I'd come. But I have another meeting, so I won't come. (In this case, « j'étais libre » ...


6

Lorsque le temps et le sujet de l'action sont les même que le moment de la modalité, on utilise l'infinitif. Un jour, je serai morte, et alors tu souhaiteras pouvoir me rendre visite. La phrase en anglais a une nuance supplémentaire : « wish you could », avec le conditionnel, implique que l'action souhaitée est impossible. Je pense que le meilleur moyen ...


6

Dans le titre d'un article, un fait présenté au conditionnel indique que l'information doit être vérifiée. L'article va probablement détailler des indices ou des paroles reportées qui corroborent cette thèse, sans que celle-ci soit pour l'instant vérifiable. Voici l'extrait de la page Conditionnel sur Wikipédia qui décrit cet emploi : Le conditionnel est ...


6

This is just an extension of Subtenante's answer: And if you replace si by que (I wouldn't be surprised if becomes I wouldn't be surprised that), you have to use the subjunctive: A l’avenir, je ne serais pas surpris que les nations disparaissent et soient remplacées par les organisations a l’échelle planétaire.


6

Le problème c'est que dans ton exemple le premier devrait utiliser le subjonctif présent à la voix active (car à priori c'est un état de fait, donc non fluctuant). La phrase du second induit un « si tu me le proposais » sous-entendu. Donc au présent (sachant qu'il y a une version au passé et au futur possible également) ça donnerait : - Je ne suis pas ...


6

Les deux, conditionnel ou présent, sont possibles dans cette relative qui comporte le sens de « tel que ». L'emploi du conditionnel permet de se distancier d'une action non réalisée. Elle ressemble à une hirondelle à qui on a coupé les deux ailes. → le locuteur admet l'existence d'une telle hirondelle. Elle ressemble à une hirondelle à qui on aurait ...


5

En général, l’emploi d'un verbe avec "que + sujet + verbe" marque le subjonctif, or vous utilisez cette forme avec le conditionnel ce qui d'après moi n'est pas correct. Que nous finissions est l'emploi correct du subjonctif. Si vous désirez néanmoins utiliser le conditionnel, dites simplement : Nous finirions (sans le "que" devant) Pour en ...


5

Conditional origin is already answered here: What is the historical origin of the French présent conditionnel? Imperfect is a direct evolution of the same tense in Latin, with the noticeable fact an 's' has been added to the first person singular. amabam → amava → ameie → aimoie → aimois → aimais amabas → amavas → ameies → aimoies → ...


5

Les deux sont correctes. Tout dépend du sens que vous donnez à la phrase. Changez donc venir par être, vous pourrez dire: Et est-ce qu’il y a d’autres mots de notre langue qui seraient aussi d’une langue très éloignée ? On vient de nous donner un exemple, mais on se demande si c'est bien vrai. On est au conditionnel, donc beaucoup dans la doute. "Et il ...


5

Dans une proposition qui indique une condition et introduite par "si", la règle est de ne jamais utiliser le conditionnel mais l'indicatif. On simplifie parfois cette règle par "les si n'aiment pas les rai". La forme correcte est donc: Si tu pouvais aller chercher de l'eau, ce serait cool Si tu pourrais dans une condition peut être entendu en français ...


4

Dans le dialogue que tu cites, le verbe intéresser dans la réponse peut être au conditionnel présent ou au futur suivant le contexte. Si l'évènement auquel se rapporte le dialogue est un évènement futur certain, le verbe est au futur de l'indicatif : — Je vais devoir accompagner ma femme qui veut acheter un collier. — Je ne suis pas sûr que tu sois ...


4

Pour prendre un autre exemple plus banal et sans nécéssité de contexte, on peut comparer: Ca m'étonnerait! Contre: Ca m'étonnera! La condition étant sous-entendue (par exemple: si mon patron était malade aujourd'hui), la forme conditionnelle est la plus logique. Utiliser un futur simple impliquerait qu'on est certain que la condition va se produire, ...


4

Je pense que tu peux utiliser des formulations comme : Il a plu durant tout mon séjour à la plage. L’aurais-je su… Dans l’usage que je constate, cette formulation ne choque pas. La phrase suivante : Quand bien même je le saurais, je ne le dirais pas Peut également être formulé : Le saurais-je, je n’en dirais rien. Ce qui dans mon expérience ...


4

À propos de cette structure dans Grevisse (citations et références du Bon Usage, 12e édition) §859, a 2o Indique que le conditionnel présent marque un fait conjectural ou imaginaire, dans le futur. Le fait conjectural peut dépendre ou non de la réalisation d'une condition, celle-ci pouvant avoir des expressions diverses (et se trouve alors un renvoi au §...


4

L'utilisation du conditionnel exprime, dans ce cas, le souhait d'aller voir le ballet. En anglais, on pourrait dire : « She would like to ... » « depuis que ce dernier est à la mode » peut se traduire par : « since this one is in vogue ».


4

There is no contradiction with Kyrio's answer because "conditionnel présent" is not used in the same context. The two major use of "conditionnel présent" are: -expressing a conditional statement -expressing a future in the past In your first example (Kyrio's principle), there was a conditionnal sentence with irreal situation ("IF my mother was there", ...


4

In the context of a narration, your question is clear and the answer is probably the one you expect: (A0') expresses an opinion about his hypothetical then-current life. (In fact, it could also be about his then-future life). (A1') expresses an opinion about his hypothetical then-past life. A speaker may avoid the compound tense, but only at the expense of ...


4

Yes, it is conditional: an expression of potentiality and a degree of uncertainty. I think when you state the two options, you miss the force of the first phrasing by writing it in its elided form. If you state it in its long form it becomes more obvious: I would prefer that you did not address me as consul Similarly it is politer to say: Je ...


4

La sens n'est pas le même: On pourrait aller à la piscine demain. L'hypothèse se situe au présent, elle est ouverte : on ira peut-être à la piscine demain. On aurait pu aller à la piscine demain. Il s'agit d'un conditionnel qui exprime un irréel du passé. L'hypothèse se situe dans le passé et, telle qu'elle est exprimée, ne s'est pas réalisée (ne se ...


4

En fait, dans la construction indiquée, le conditionnel présent est utilisé pour exprimer un futur dans le passé. C'est lié à la concordance des temps et non à l'expression d'une hypothèse, même si l'interprétation peut varier: je me demande si tu auras le temps... je me demandais si tu aurais le temps...


3

Ici, « eût été » n'est pas un plus-que-parfait du subjonctif, mais un « conditionnel passé deuxième forme ». En tout cas, c'est comme cela que les grammaires que j'ai pu rencontrer le décrivent. Il n'y a aucune de différence de sens entre le conditionnel passé première forme (la forme habituelle : « aurait été ») et la deuxième forme. La deuxième forme est ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible