3

Ce phénomène de [ə] euphonique n'est pas limité au Québec. Je ne sais pas s'il est plus prononcé au Québec qu'ailleurs, mais il existe aussi en France. En règle générale, en français, on n'aime pas les syllabes qui se terminent par une consonne. Certaines consonnes sont plus acceptables que d'autres : un [ʁ] passe facilement en fin de syllabe, un [s] ou un [...


3

La réponse de LPH est très complète. On peut peut-être la parachever par l'analyse fine des rares exceptions où anti- semble avoir été substitué à ante-. Antichambre : cet emprunt à l'italien n'a pas été modifié par l'Académie. Un mot comme anticour, par exemple, est en revanche devenu avant-cour (Féraud, 1788). Antidate et antidater : le mot signifiait d'...


2

En ce qui concerne « anti- » à la place de « anté- » il s'agit seulement d'une variante orthographique que l'on trouve depuis un temps assez reculé et très souvent ; le TLFi n'a pas d'explication mais fournit des constations dans trois des parties de son entrée pour « anté- » ; antébrachial, adj. dep. BESCH. 1845, ds les dict. gén.; Lar. 19e, ...


2

L'on existe parce que ce mot a été un nom commun (au sens d'"homme") avant de devenir un pronom. Bien que l'euphonie entre parfois en jeu,(1) ce n'est pas l'origine de cette consonne, qui ne peut pas être comparée, disons, au "ne explétif". Grammaticalement et syntactiquement, il n'y a aucune règle précise et réellement fonctionnelle régissant son usage par ...


2

Le L est ici purement esthétique. J'espère qu'on a fini. = J'espère que l'on a fini. (Cette phrase est cependant différente de J'espère qu'on l'a fini.)


1

Même après recherche, il ne me semble pas qu'il existe un adjectif relatif au substantif "Dessert" ni même un autre adjectif qui en exprimerait le sens. J'ai eu un peu de mal à comprendre la question, mais je pense que plutôt que le suffixe -tion, on prendrait le suffixe -if pour donner fructif qui n'est pas sans rappeler fructifier, donnant un sens plus ...


1

I believe it is because "on" follows "Avignon", which would put two "on" sounds in a row, which is difficult to say without running them together. This is mitigated when sung in the context of the song as there is a pause between the two words. But read in a speaking voice there would easily be that blurring of articulation without the "l'on".


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible