New answers tagged

2

Il n'y a aucun problème avec cette phrase. La règle grammaticale, pour une fois, est simple : le verbe s'accorde avec son sujet. On trouve beaucoup d'exemples sur le web de ce type de formulation : Les enfants sont un trésor Les transports en commun sont un service essentiel Les tomates sont un délice


2

Il n'y a pas de règle qui "interdirait" un tel usage. La seule règle qui pourrait s'en approcher est la règle de l'accord de l'adjectif ou participe passé utilisé comme attribut du sujet - mais elle ne s'applique pas aux noms. Par ailleurs, pour ce qui concerne le style plus que la grammaire, on conseille souvent, à l'écrit, d'éviter le verbe "...


2

Une formulation grammatique serait de voir un mot imaginaire, comme ensemble, modifier le verbe, comme Des résultats positifs dans ce sens seraient [ensemble] une révolution du domaine.


5

Ça dépend. La langue française est en cours d'évolution. Les noms de professions traditionnellement masculins sont de plus en plus féminisés. Mais la manière de féminiser dépend des mots, et certains évoluent plus que d'autres. De plus, tout le monde n'applique pas les mêmes règles. Les usages sont différents dans les différents pays francophones ; ma ...


-2

Jusqu'à nos jours le point de vue de la réponse qui précède était le point de vue universel des français, c'est à dire que les noms ne devaient pas prendre de désinence montrant un féminin. La tendance récente est tout le contraire: souvent on trouve « professeure » (que d'ailleurs l'on ne prononce pas différemment de « professeur ») et le nom est alors un ...


1

Il n'est pas correct,à mon avis, d'employer l'article indéfini dans ce cas. Je dirais : Elle est médecin; elle est professeur.


-9

Using this would be polite formula is not recommended in the context you present; it is barely acceptable as an introduction of routine requests in application forms and the like. It is otherwise considered as manipulative and inelegant, not polite: you extend thanks to someone before you've even had a reaction to what you just asked (non au merci de…). ...


5

The word please can be written in more than one way in French, which all have small differences in meaning. It's why you see the word « Merci » used that way. All the forms in the sentence example you gave: Merci de... Prière de... Je vous prie de... Veuillez... The vouvoiement makes the sentence that way, it's extra-polite. It's a concept that doesn't ...


5

Dans la première phrase, que n'y signifie pas même si mais introduit deux possibilités, comme l'anglais whether ... or .... On retrouve ce que dans ces vers fameux de La Fontaine: Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir Depending on whether you are powerful or miserable Court judgments will make you ...


4

Les premières traductions qui me viennent à l'esprit utilisent le verbe devoir (elles fonctionnent aussi bien pour le premier et le second groupe). Il a dû boire 15 bières hier soir ! J'ai dû lire 10 livres rien que ce mois-ci. Je devais avoir, quoi, 8 ans à cette époque ? Il a dû marcher à travers la forêt pour arriver aussi vite. Est-ce que tu penses que ...


3

Il n'y a pas de règle grammaticale en ce qui concerne le choix des prépositions qui accompagnent un verbe; c'est une affaire de sémantique et d'usage. Dans le cas de "laisser" la sémantique veut que lorsque l'emplacement où la chose est laissée est de la sorte d'un récipient, cela pris dans un sens très large, la préposition soit "dans": ...


4

Oui. Par exemple, « j’y suis arrivé » veut à la fois dire je suis arrivé à destination et j’ai réussi à faire quelque chose.


2

J'aurais tendance à dire que la faute vient du fait qu'on utilise le conditionnel pour exprimer un futur dans le passé. Comme la principale est au passé composé, on utilise le conditionnel. Par exemple on dira : Il dit (présent) qu'il viendra (futur) avec nous. Il a déclaré (passé) qu'il viendrait (conditionnel) avec nous. Autrement, la phrase n'est ...


9

Pas sûr qu'il écrive lui-même ses tweets mais si on met la phrase à la troisième personne du singulier ou à la première du pluriel, la phrase sonne plutôt mal... Il a fait ce qu'il avait dit qu'il fera. Nous avons fait ce que nous avions dit que nous ferons. Viginie Despentes, Vernon Subutex, 2015. Le futur simple du tweet est incorrect. On écrit: J'ai ...


6

D'un point de vue du sens : La notion de temps renvoie plutôt à une manière de concevoir le temps, elle met l'emphase sur le mot temps. La notion de temps chez Platon. Une réflexion sur la notion de temps. La notion du temps renvoie plutôt à une expression qui souligne notre rapport à la temporalité. Cela fait une semaine que je n'ai pas regardé ma montre,...


1

To add to grouah's answer, this ne is probably a reflection of the same particle found in Latin, as Grevisse points out (Bon usage, 14th ed. §1023 H1). That particle was to be found before the object clause of verbs expressing worry or fear, which is also the most common occurrence in French (In Latin, said object clause could even be negative in its own ...


2

In grammar, this ne is called an expletive, i.e. a word "used without being needed for the meaning or syntax of a sentence." Here are some explanations: The ne explétif does not add any meaning – negative or otherwise – to the sentence; it’s just there to draw attention to what precedes it. It’s formal and optional, and used after certain verbs ...


-1

Pour aller plus loin et ne pas confondre les articles contractés et les articles partitifs, voici un petit exercice. Exercice : Article partitif ou article défini contracté ? Il se sert du téléphone de son amie. Elle a perdu du temps. Nous mangeons des gâteaux au chocolat. Les enfants ont de l’énergie Vous buvez du thé en hiver? Tu as besoin des fiches de ...


2

Des as a partitive article Partitive articles are employed before a name designating an uncountable reality. It is used in the plural form when no singular form exists for the noun in question. Cet été, je prendrai des vacances. Il mange des rillettes. For those two words, the singular form either don't exist (rillettes) or do not have the same meaning (...


3

I'm just gonna translate in my own words what Grevisse said. Gens is masculine in most cases. The exception is: if it is preceded by a word that has a different spelling whether it is conjugated in masculine or feminine (e.g. bon is masculine, bonne is feminine, while honnête is both masculine and feminine), then whatever comes before is conjugated in ...


2

Explanation is even simpler : There's a négation :"ce n'est pas". After a négation you must have a defined article (le, la, les), an undefined article (un, une, des), or "de" which means that the word that is unquantified. Compare to English : That is not a car Those are not the cars That is not water -> no article in english -> ...


4

I’d say that the de plays here the role of an indefinite article. Without it, the boy would be referring to the TV in the living room, but he wants to refer to the act of watching TV, so a much more indefinite TV. It may be easier to understand by rephrasing: Faire de la Playstation c'est pas comme de la télé. Here, de la télé must be understood as ...


Top 50 recent answers are included