Hot answers tagged

10

Le mot agios commence en fait par une aspiration: il n'y avait pas de lettre "h" en alphabet grec classique, mais cette aspiration est indiquée par un "esprit rude"(un espèce d'accent) sur l'alpha initial: ἅγιος. Un transcription en alphabet latin devrait donc être plutôt "hagios". S'il n'y a pas d'aspiration, la voyelle initiale porte un autre accent dit "...


10

On a transcrit le ϕ du grec ancien par ph en raison de sa prononciation : /pʰ/, soit une consonne occlusive bilabiale sourde aspirée. (Le p du français est une consonne occlusive bilabiale sourde simple.) La prononciation du grec a évolué de /pʰ/ vers /f/, une consonne fricative labio-dentale sourde. (C'est le f du français.) D'un point de vue biologique, ...


10

Ces mots sont construits sur des racines du grec ancien. Le terme logique serait donc hodophobie, du grec ancien ὁδός signifiant route, voyage. Mais bien que le Wiktionnaire connaisse, on ne peut pas dire que ce soit un terme courant. Google Books ne le trouve que dans deux listes de mots. On trouve des termes analogues et aussi peu courants dans d'autres ...


10

Comme le note Grevisse, le upsilon des Grecs était transcrit par un i en Latin, tout simplement. Les Romains appelaient la lettre (qu’on retrouvait, par exemple et par analogie avec le Grec, dans la graphie alternative sylva) I graeca, d'où le nom moderne.


10

Non, pas que je sache. Je ne l'ai jamais rencontré en français.


7

It depends on how you count. If you count every word in a dictionary once, you will get a higher score for Greek words; a very infrequently used word will count as 1 just like a very frequently used word, and there will be many more Greek words among the infrequently used words. Then you'd get the following numbers, from Laure's comment below; they don't ...


7

Je pense que l'emploi du mot œdipe dans ce sens là* est très très rare de nos jours et ne doit être compris que de très peu de gens. Je ne le trouve que dans un seul des dictionnaires papier à ma disposition, le Dictionnaire culturel en langue française qui signale qu'il est vieilli, ce qu'omet de mentionner le TLF. Le mot est peut-être plus ...


7

Allez comprendre convient bien sûr. On peut compléter: allez y comprendre quelque chose. Le Va-t-en savoir proposé par @aCOSwt convient très bien aussi. Une variante: va (allez) savoir, proposé par @LPH. J'avais proposé en commentaire une expression très courante, Dieu seul le sait, mais il manque ici la notion de mouvement.


6

French is Latin mispronounced by German. The Wikipedia article has a longer story. The French Wikipedia article has a much longer, more complete story. A vast majority of French words come from Latin. A small number of common words come from (proto-) German. (See Language of Franks vs later French for a bit of historical background.) This is the foundation ...


6

Les règles de prononciation sont excessivement complexes, avec seulement des traits de régularité. Je reporte à ce propos la section relativement complète concernant la prononciation de ch qu'on trouve à « C » dans le TLF. C.− Ch À l'initiale a) Se prononce [ʃ] dans les mots français : chat, chercher, chimère, chute. b) Se prononce [k] dans ...


6

Vowels are prone to change and this word is not an exception but one example among many. The Old French word dromedere derived form Vulgar Latin dromedarius but it was already dromadaire in Middle French (14th century). The shift in pronunciation occurred sometime during the Old French period. The pronunciation of lots of vowels changed during that ...


6

Pourquoi ne pas s'en tenir à une définition de dictionnaire (TLFi) ? « Multilingue » concerne le parler de trois langues au moins et apprises en tant que langues maternelles. « Polyglotte » étant plus général, signifie « qui parle au moins deux langues ». Cependant les dictionnaires Larousse et reverso font de « ...


6

I would avoid both polyglotte and multilingue in a resume. Both are imprecise so require more details anyway. The former might be perceived as a brag too. The second is better, but in my experience much more used when referring to a document, a media, or even a job description than a person. The usage is to have a "Language" section. You can use bilingue ...


6

Oui! Elle est très usuelle mais forcément pas au sens de procrastiner qui signifie plus remettre à plus tard, à demain. On le fera sûrement mais... un autre jour, alors que : Comme tu le sais mieux que nous... les Grecs n'ayant pas de calendes... remettre aux calendes grecques signifie très exactement qu'on ne le fera... ni demain ni un autre jour... mais ...


5

Le suffixe -logie est très productif, il ne se limite pas à la science d'une chose. Par exemple, une tétralogie n'est pas une science du nombre 4. En fait, le mot technologie a été construit plusieurs fois, dans des sens différents. Le Trésor de la langue française donne des exemples signifiants. En 1809, Lamarck utilise ce mot pour désigner l'ensemble des ...


5

All of these meanings are closely related. In particular, it is not surprising at all for a root meaning "knowledge of nature" to evolve into words applying to numerous subsets of such a wide concept, like "knowledge of human body and living organisms" (medical science, biology), how to heal them (medical science too), and "knowledge of the elements" (...


5

Je dirais qu'affété est plus que désuet. Il a disparu du radar... Pourquoi ? Probablement sa proximité, son double emploi avec affecté. On peut dire des trois autres adjectifs que : Guindé insiste sur la raideur de l'attitude Maniéré sur la gestuelle excessive Affecté sur le manque de sincérité (dans le contexte de la question, le sens n'est pas du tout ...


4

Le préfixe proto-, déjà mentionné dans la citation de la réponse d'Amphiteóth, a le sens de « premier » et vient aussi du grec ancien, par opposition à ce qui vient « après ». C'est probablement la réponse canonique à cette question, bien que le nombre de mots référencés dans les dictionnaires qui utilisent ces deux préfixes soient peu nombreux et ne ...


4

De mémoire. Le upsilon grec a été importé deux fois dans l'alphabet latin, une fois comme u et une fois comme y (et le u s'est séparé du v vers le XVIIième siècle me semble-t'il). La forme y n'était utilisée que pour des mots empruntés et, au moins dans certains cas, déjà prononcée /i/. Je n'ai aucune idée de comment les Grecs la prononçait, ni même si cette ...


4

Je n'ai pas trouvé de terme simple pour designer la peur des voyages en tant que tels. Wikipédia a cependant une liste de phobies (possiblement non-exhaustive) où j'ai recensé un terme pour pratiquement chaque moyen de transport. Aerodromophobie : peur des voyages en avion Amaxophobie : peur de la conduite Basophobie : peur de marcher Cyclophobie : peur de ...


4

C'est probablement une question d'époque de l'emprunt au grec. Les langues évoluent avec le temps et les mots s'altèrent. Pronostic est attesté en français depuis le Moyen-Âge. Diagnostic est attesté depuis le XVIIIème siècle. Les mots les plus anciens ont davantage le temps de s'altérer, donc pronostic a dû perdre son g avec le temps. A noter d'ailleurs ...


4

1 il semble que non (sous réserve). le contraire a en revanche beaucoup de synonymes: pérorer, palabrer, discourir, disserter, jacasser, ... 2 Comme synonyme, plutôt préférer lapidaire : laconique a une connotation ennuyeuse. 3 loquace, les autres sont plus exagérés. voir le cnrtl.


4

Je suppose que c'est pour des raisons d'euphonie (il n'y a pas de mots français en -otle et la séquence -tl- est rare dans notre vocabulaire, en dehors d'atlantique, athtlète, atlas et dérivés) et peut-être aussi pour préserver l'accent tonique sur le o que l'on aurait perdu si l'on avait écrit Aristotel. L'ancien français (plus précisément l'anglo-normand ...


4

Ça n'est pas nécessairement religieux. Ça signifie 'le début et la fin', et par ext. 'tout'. Comme le montrent vos exemples, il s'agit de "l'alpha et l'oméga" et non de "alpha et oméga". On dit généralement "X est l'alpha et l'oméga de Y" ("C'est l'alpha et l'oméga de l'intelligence." marche bien). C'est assez figé comme emploi : "réfléchir à l'alpha et [à] ...


4

J'ai déjà entendu les expressions suivantes pour exprimer la même idée: Lors de la distribution (sous-entendu ou clairement exprimé : d'intelligence / de neurones), tu étais absent(e) ? Au moment de la distribution (d'intelligence / de neurones), le tapis roulant ne s'est pas arrêté ? Dans le 2ème exemple, c'est comme dans une usine d'embouteillage, avec ...


4

En fait « animal politique » a deux sens différents. Quand Aristote parle d'« animal politique » (enfin, quand il utilise une expression qu'on traduit comme cela en français), il signifie que la biologie de l'être humain le conduit à se comporter d'une manière qui fait intervenir la politique. Cela n'a pas vraiment de sens de dire qu'une personne en ...


3

Les mots d'origine grecque s'écrivent avec un -ph Dauphin vient ainsi du latin "delphinus", qui est lui-même un emprunt au grec Nénufar s'écrit indifféremment avec un -f ou un -ph, mais vu qu'il s'agit d'un mot arabe le -f est plus logique. Toutefois la graphie -ph, apparue en 1935 pour rapprocher la graphie du mot de "nymphéa" reste courante.


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible