16

Unfortunately, there is no rule. Whether the h is considered a consonant (H aspiré, even though the letter itself is not sounded) or is transparent (H muet) is a case-by-case matter, partly driven by etymology. Even words of the same family are sometimes pronounced differently: l'héroïne [eʁɔin], l'héroïsme [eʁɔism] but le héros ['eʁo]. It's more common for ...


8

Vous trouverez "les bonnes phrases" dans tout dictionnaire des noms propres. Le problème est que ces dictionnaires se contredisent parfois et qu'avec le temps l'usage change. Par exemple, au XIXe siècle l'élision était de coutume pour Hugo, aujourd'hui l'hiatus est dominant. On pourrait être tenté de chercher l'indication dans les dictionnaires de noms ...


6

In French, "h" is never pronounced like English /h/. It's always inaudible... but it can have an effect! The « h aspiré » is a phenomenon where a word starts with a zero phoneme. Basically, you have to pretend it starts with a consonant even though you don't hear anything. Why is that important? Because consonants affect how words run together. For ...


4

Il y a quatre cas pour la prononciation de la lettre h en français. Le h se prononce en soufflant : [h]. Ceci n'existe que dans quelques onomatopées : ha [ha], hi [hi], ... Le h ne se prononce pas tout seul, mais modifie la prononciation de la consonne précédente. Le digramme ch se prononce en général [ʃ] (chat [ʃ], chose [ʃoz]), mais il se prononce [k] ...


4

Je pense qu'il s'agit d'une déformation régionale, car l'élision devrait s'appliquer ici. Pour la deuxième question je ne saurais dire, venant de l'île de la Réunion je n'ai jamais entendu "la anse", mais bien "l'anse" comme dans l'anse des cascades.


4

1) non 2) oui, oui, ça dépend1, facultative 3) oui (On peut l'appeler h disjonctif car il n'est pas prononcé, donc pas aspiré non plus). 4) non, non 1 Mon bien-aimé : liaison obligatoire, J'ai bien aimé le film: facultative.


3

Ailleurs, on remarque la même chose : Un pataquès fréquent-z-en Belgique — peut-être aussi-t-ailleurs — concerne le mot anse. Que ce soit celle d'une tasse ou d'un panier, on dirait que le locuteur craint toute liaison avec ce mot. « Prends ta tasse par la anse », « tiens ton panier par les-h-anses ». Il n'y a pourtant pas de confusion possible avec « ...


3

La Lettre H ne correspond à aucun son. Selon l'origine du mot (latine, germanique ou anglaise) elle est considérée comme une voyelle ou comme une consonne. H vocalique: l'homme, l'humanité, hésiter (j'hésite), des honneurs (liaison i.e. z son), etc. H consonantique : haïr->Je hais (et pas j'hais), le hamburger, le homard, les hors-d'oeuvre, etc. En ...


3

Tous les dictionnaires de qualité donnent cette information. Elle n'est cependant pas formulée de façon explicite il est vrai mais il suffit de lire l'article dans lequel des exemples sont donnés pour comprendre. Par exemple, dans le Dictionnaire de l'Académie Française, à la vedette ONZE tu pourras lire dans l'article : "Bouillon d'onze heures... Miser ...


2

Larousse dit : Le h initial peut être muet ou aspiré. Dans les deux cas, il ne représente aucun son. Si le h est muet, il y a élision ou liaison : l'homme ; les hommes (= lè-z-om). Si le h est aspiré, il n'y a ni élision ni liaison : les héros (= lè-éro). Et JPP semble confirmer que le standard (la règle, du moins) consiste à ne rien prononcer. Pour ...


1

In addition to Luke answer which clearly explains the h aspiré issue, note that despite the fact the letter "h" is never pronounced and thus that there is no [h] consonant listed in the phonetic French alphabet, the sound [h] can nevertheless be heard in spoken French without relationship between the presence or not of the letter "h", especially at the ...


1

Le fait de ne pas appliquer l'élision permet de lever une éventuelle ambiguïté. Les anses des seaux me blessent. L'aisance des sots me blesse. Certes, l'exemple est un peu capilotracté.


1

Je pensais à verser ceci de la part de http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=109445. De l'utilisateur Gil : Moyennant http://www.aidenet.com/scolaire/grammaire01.htm sur « h » : Consonne muette quand on ne l'entend pas dans la prononciation du mot : l'homme. Consonne aspirée lorsqu'elle fait prononcer la voyelle suivante avec une légère ...


1

Je me demande si la présence d'un h en tête ne se traduit pas par un son très légèrement plus long (ou sinon plus insistant) pour la seconde voyelle du mot, mais c'est une différence ténue, si tant est qu'elle existe. Il ne faut pas oublier par contre le rôle du h pour autoriser ou non la liaison avec le mot suivant. C'est un indicateur très net quand on ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible