10

Le mot « vicinité » est employé en français de nos jours mais dans un sens plus spécialisé que l'anglais vicinity. Et pourtant les anglais nous ont emprunté le mot au XVIe siècle (1er emploi signalé en 1560 dans l'OED). Mais le mot a bien été employé en français avec le sens de la proximité physicospatiale, on le trouve dans le Dictionnaire de l'ancienne ...


10

“Vicinité” : peut-on utiliser le mot couramment ? Non. Je me demande pourquoi le mot vicinité n'est pas répertorié dans TLFi. Parce que le TLF se définit comme Dictionnaire de la langue du XIXe et du XXe siècle (1789-1960). Il n'a donc pas pour vocation d'inclure des mots disparus des centaines d'années auparavant ni ceux réapparus après : cf. réponse ...


9

Une traduction plus naturelle (hors contraintes académiques) ou plus poétique : Je dois la vie à mon père, l’art de vivre à mon maitre.


7

Fosset est ici la graphie ancienne du mot fossé, qui subsiste encore aujourd'hui au Québec. TLFi (Fossé): REM. Fosset, subst. masc.,région. (Canada). Var. graphique. − Tu seras content seulement quand t'auras bu ton chien-de-soul et qu'ils te ramasseront dans le fosset (Guèvremont, Survenant,1945, p. 242). L'expression se tenir à cheval du fossé signifie ...


7

I found a more suitable translation: La traduction raisonnée by Jean Delisle, Marco A. Fiola: Je dois à mon père de m'avoir donné la vie, mais à mon précepteur de m'avoir appris à vivre. This still answers partially my question (is précepteur known and understood?).


6

Cinq syllabes, c’est assez long même pour un mot pris au hasard dans la langue, emprunté ou non. Quand on considère le nom des choses dans son champ de vision en un moment quelconque, on se rend rapidement compte que les termes à quatre syllabes ou plus sont assez rares, et qu’on peut exprimer une grande quantité de choses en une ou deux syllabes1. Bien sûr, ...


6

Probablement il n’y a aucune erreur. Selon TLFi, jusqu’à 1798, on écrivait « françois » à la place de « français ». L’écriture de nombreux mots était changée ainsi pendant les 18ème et 19ème siècles: par exemple, les terminaisons de l’imparfait contenaient anciennement le digraphe « oi » et non « ai ».


6

Oui! Elle est très usuelle mais forcément pas au sens de procrastiner qui signifie plus remettre à plus tard, à demain. On le fera sûrement mais... un autre jour, alors que : Comme tu le sais mieux que nous... les Grecs n'ayant pas de calendes... remettre aux calendes grecques signifie très exactement qu'on ne le fera... ni demain ni un autre jour... mais ...


6

Voilà un message bien inhabituel ! Votre interlocuteur est-il féru de français ? :) Ce dicton n'est pas courant voire oublié en France ; si vous l'utilisez, vous risquez l'incompréhension ou un blanc le temps que la personne réfléchisse au sens du dicton. Son sens a priori est celui de "qui travaille dur récolte les fruits de son labeur". Il est ...


5

Il est difficile de dire que "les français parlent rapidement": la France est un grand pays, et chaque région de ce pays a ses subtilités dans l'utilisation de la langue. Le français qu'on entend à la télévision est, bien souvent, le français (accent et débit) "parisien": les Parisiens sont connus pour parler rapidement. Les gens du sud de la France auront ...


4

For the pronunciation I encourage the use of Google Translate, set language as French, type the text and click on the speaker icon. It's actually pretty good at giving an accurate pronunciation. Now, the text you study is written in Old French (kinda like the Modern English of Shakespeare), so some words are written in a way that evolved with time. Yet, ...


3

Je connais, et ai utilisé à l'époque de la conscription obligatoire, le tarif militaire. Mais ça ne s'appliquait qu'à la SNCF pour désigner un tarif réduit de 75%. Certains l'appelaient aussi quart de place. Hors ce contexte précis, je n'ai pas entendu parler d'expressions similaires.


3

On peut trouver d'autres exemples de paires de dérivés de ce style. Contrairement à nettoyage - nettoiement qui sont assez proches, beaucoup ne sont pas ou quasiment pas interchangeables. Par exemple : Réglage - Règlement Blanchissage - Blanchiment Lavage - Lavement Battage - Battement Emballage - Emballement Le suffixe -age indique toujours l'action, l'...


3

This is not French specific, Romanian shows a similar difference: Christ : Hristos (or Cristos) Christian : creștin This discrepancy long predates the birth of modern Romance languages, in Latin, both chrestianoi and christianoi have been used to name Christians. Here is a quote from a web page that refer to an essay that gave some clues about it (...


2

Parlance existe en français. Il a été usuel aux siècles XIV / XV Il est toujours utilisé en sémiotique. Dans le registre commun, je crois qu'il a subi la concurrence de jactance. Pour répondre à un commentaire de l'OP : parlance ne vient pas immédiatement comme écrit dans l'OP de parler + suffixe ance. parler donne d'abord son participe présent parlant, ce ...


2

To translate the above response, albeit using conventional translation sources(google in this instance) so some things may be lost, though it's better than nothing as I saw the original poster cited they could not read the response: Thank you mlwacosmos for the original response. Damoiselle: female name 13th century dameisele, late 9th century, popular ...


1

L'accentuation de certains mots de cet ouvrage ne respecte pas les standards modernes mais reste cohérente. Elle correspond à des archaïsmes dont voici un exemple. Le Theatre de Corneille, reveu et corrigé par l'Autheur, 1663 : Voici d'autres exemples trouvés dans le « Traité d'Harmonie » de Catel: toute entiere Vû l'adoption la maniere au même dégré Une ...


1

There is a matter of avoiding ambiguity: what is negated? (Which may not explain all cases.) Je n'ai pas de mari = I am not married Je n'ai pas des maris = I am not polygamous (negation of the plural)


1

Une explication possible se trouve peut-être dans cet extrait : Mais c’est cela même qui est le principal artifice de votre conduite, de faire croire qu’il y va de tout en une affaire qui n’est de rien. Blaise Pascal, Les Provinciales, 1657 Il faut comprendre qui n'est constituée/créée/faite de rien. La préposition de serait alors proche de celle de l'...


1

Je relis vos réponses* avec le recul (6 ans !), et il me semble au final que ce "de" est à rattacher à l'usage du mot "rien" (comme dans l'expression "rien de tout ceci"), c'est peut-être la forme larvée de Comme si rien de ceci n'était... qui aurait subi une inversion Comme si[,] de ceci[,] rien n'était... puis la disparition progressive du "ceci" ...


1

Avant la réforme de l'orthographe dans la troisième décennie du XIXe siècle, on écrivait pourroit, mais on disait pourrè. En ancien français, les diphthongues oi/ai/ei étaient interchangeables et variaient selon la région et le dialecte. On aurait pu tout aussi bien dire pourroé que pourréi ou pourraï (écoute un Québécois dire le mot seize ou haleine pour t'...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible