Hot answers tagged

29

1- Tout d'abord il faut nuancer la « grossièreté » de putain. D'où je viens (je suis méridional) ce n'est pas grossier et d'emploi relativement courant. Par exemple, un enseignant qui entend le mot dans une cour de récréation à Toulouse ou à Marseille n'interviendra pas, je doute qu'il en soit de même à Lille ou à Paris, où le petit écolier se fera ...


15

Le journal du Courrier du Vaugelas, en 1880, semble s'être beaucoup intéressé à cette question. Il faudrait d'ailleurs poser une nouvelle question pour savoir pourquoi diable le Courrier du Vaugelas a voulu expliquer à ses lecteurs l'origine du mot saperlipopette car là, je n'en sais rien. Ici, l'avis d'un professeur au lycée de Pontivy sur cette très ...


14

Although either "Bordel de merde!" or "Putain de merde!" alone would probably suffice in most situations (see Reverso), in some rare cases of total disbelief, a combination of the two would be in order to take it from "just" "Holy Shit" all the way to "Holy Fucking Shit": putain de bordel de merde!


13

« Nom de Dieu » n'est pas vraiment une injure, au sens où cela ne s'adresse pas à une personne en particulier. C'est une interjection et plus précisément un juron, qui en l'occurrence a un caractère blasphématoire (pour les religions monothéistes, on ne doit pas « invoquer en vain le nom du Seigneur », c'est l'un des dix commandements). Le blasphème en lui-...


11

The verb niquer matches quite well the various meanings of fuck and belongs to the same register. Fuck studying! : Nique les études ! Fuck that! : Nique cette merde ! Fuck him! : Nique sa race ! Fuck your ideas! : Nique tes idées ! In this kind of sentences, niquer is however less widely used than fuck in English, and more popular among ...


11

Saperlipopette vient de sacrer (->jurer). Employé pour la première fois par Rimbaud en 1864 dans Proses et vers de collège (il avait 10 ans). Ah! saperlipotte de saperlipopette! sapristi! moi je serai rentier; il ne fait pas si bon de s'user les culottes sur les bancs, saperlipopettouille! Le Dictionnaire historique de la langue française, qui fait ...


9

Foutre est une terme vulgaire, mais qui n'est plus employé au sens de faire l'amourr. On le rencontre dans l'expression se faire foutre (pour se faire voir), mais aussi au sens de faire, pour lequel la conjugaison complète est possible, contrairement à ce qu'affirme Charlie: Qu'est-ce que tu fous ici? Je ne sais pas ce que vous foutez toute la ...


9

I'll take the Urban Dictionary definitions and try to show you how the words putain, bordel and merde can fit in any of those situations. To me it's more of a matter of how you say the words than a matter of words themselves. Hence my answer is more for spoken French than written French: Surprise One might add Oh in front of any of those words and get the "...


7

Au Québec uniquement (pour l'emploi usuel du mot anglais directement) : Fuck les études ! Fuck that/ça ! Qu'il mange de la marde / qu'il aille chez le diable ! Fuck tes idées ! À mon avis l'emploi du mot fuck en français du Québec est perçu comme bien moins vulgaire que ça ne l'est en langue anglaise...


7

• Fuck studying! : Merde aux études ! • Fuck that! : Merde à tout ça ! • Fuck him! : Qu'il aille se faire foutre ! • Fuck your ideas! : Merde à vos/tes idées !


7

Historically Traditional swearing involving holy will be : Nom de Dieu (Populaire) (Trivial) Juron familier pour exprimer la colère, la surprise, le dépit, etc. Sacrebleu Etymologie : Altération de [Par le] sacre de Dieu, où bleu est utilisé par substitut pour éviter le blasphème. Interjection : Juron familier marquant l’admiration, la colère ...


6

En anglais il y "By God!", en allemand "Gott verdammt", en flamand aussi, etc.. Le Catholicisme qui était très présent en France interdisait de prononcer le nom de Dieu sans respect (d'après les dix commandements judaïques). De plus, il est interdit (dans la religion chrétienne) de prendre Dieu à témoin : donc "Par Dieu" (pardi!) et "Nom de Dieu" ("abrégé" ...


6

Is there a word play? Does it just mean shut up There are none. This is just the tradition in this movie. And yeah, it just means shut up. For information, some people now shout loudly "TA GUEULE !" when someone use the sentence "Ca va être tout noir". ^^


5

Dans un registre que j'utiliserais plus spontanément : • Fuck studying! = Putain d'études ! • Fuck that! = Merde ! • Fuck him! = Enculé ! • Fuck your ideas! = Va te faire enculer !


4

I would use "j'emmerde" in each case but "fuck that": Fuck studying! = J'emmerde les études! Fuck that! = Rien à branler! (there are 1000 other way to express this) Fuck him! = Je l'emmerde! Fuck your ideas! = J'emmerde tes idées (it would be more natural to say "je t'emmerde, toi et tes putain d'idées") You can also replace "j'emmerde" par "j'encule" like ...


3

Although « foutre » translates to the "F-word" in many vulgar expressions that aren’t at all sexual in nature (even « va te faire foutre » = "go F^^K/'do’ yourself" isn’t really sexual), I have heard it used in one phrase that is vulgar as well as sexual : « *fous-moi ça là » = "stick that thing right here [in me, baby]," but even here, the « fous » in « ...


3

You can use « mince » and "zut" as these are not vulgar, yet do not connote innocence, at least for the time being for some people that still use those words. "Zut" (as "mince") has lost its power of expressiveness among men since roughly the 1960's (ngram) but remains the most polite choice in writing and in speaking; you can use it in a public speech, ...


2

Je pense que ces expressions ont été « inventées » pour éviter de dire un gros mot à voix haute. On prononce le début du mot, puis on change la fin du mot au dernier moment. Il y a également mercredi pour remplacer merde. Je ne pense pas qu'il faille y chercher de liens étymologiques entre le différents mots. C'est probablement purement phonétique. C'est ...


2

Les jurons sont des "sacres" des "sacrements"... pendant les guerres de religion les protestants étaient forcés de se marier, communier... bref faire les sacrements à l'église catholique. Le fameux osti et tabarnak font références aux outils de la communion qui étaient particulièrement mal vus des protestants. http://toutesmeshistoires.wordpress.com/2014/01/...


2

Une formule d'argot hébraïque comme abracadabra... Sapere, infinitif du verbe Lessapere pour sipour, sefer, sefira. En français, conter, narrer. Li, moi… Popette, historiette… Sens: Tu me racontes des blagues…


2

"Bon sang" est plutôt soutenu. Tu vas le retrouver en littérature mais pas tant à l'oral. De façon familière, je dirais "putain". En langage courant : "Eh bah dis donc", "bordel". Eh bah dis donc, ça c'est du verger ! Bordel, que c'était bon !


2

Dans ce contexte "ta gueule" peut tout simplement se traduire par "shut up". Il n'y a pas de jeu de mots, mais "ça va être tout noir" est devenu un mème en français. Voici l'extrait en question : Ca va être tout noir! TA GUEULE! rrr (YouTube)


2

For the sake of completeness, for expressing strong surprise: Ouah, la vache! (or variants like "Oh, la vache!", "Ah, la vache!"). It might perhaps work especially well in movie dubbing. It also works in advertising, because it is socially acceptable (see a very humorous hijacking of the phrase, which shortly became a meme in the 1980s).


2

For developers, the word string is often a source of jokes because in French un string is a thong (we'd rather use the feminine une string when talking about the code thing, though). But worst than developers joking about it, it's when non-developers are passing by and hear you talking about strings like it's normal conversation. And there are all the bit ...


1

Ce n'est certainement pas usuel mais ça l'a été et puis je l'aime bien : Au diable! Au diable les études!, Au diable tes idées!, Qu'il aille au diable! Qui m'offre aussi la possibilité de traduire un plus difficile mais plus courant FTS! : Au diable cette merde!


1

"Bigre !" Attribué à Maurice Couve de Murville face à une situation très embarrassante. Ministre des affaires étrangères sous de Gaulle, issu de la HSP, ce personnage d'apparence austère, n'était pas dépourvu d'un humour pouvant être féroce.


1

Foutre also means "cum"... it's rather vulgar, oui. But "foutre" meaning "cum" was used in the late 12th century and didn't have at that time a vulgar connotation, it just meant "sperm" or "sperme" in French.


1

Cette expression n'existe pas. Il est clair en lisant le contexte que l'auteur du livre pour enfants en question cherche à recréer une langue moyenâgeuse (malemort) et populaire, en suggérant quelqu'un qui parle mal : j'l'ai pas vu, que'que etc. C'est, comme le dit Gilles dans son commentaire, une variante de bon dieu de bon dieu non pas régionale (j'ai ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible