10

Un engin peut « se poser » sur n'importe quoi. Sur la terre, sur l'eau, sur la Lune ou sur Mars. Par extension, atterrir est aussi possible dans bien des cas, pourvu que le sol soit dur. Mais c'est vrai qu'« atterrir sur du métal » laisse un arrière gout de contradiction, car atterrir vient de terre (le sol) et non de la Terre (notre planète). Le termes « ...


9

The word you’re looking for is simply “mème”.


8

Il est clair que votre première proposition, « plurindividuel », qui se lirait \plyʁɛ̃dividɥɛl\ et non \plyʁiɛ̃dividɥɛl\, est incorrecte. Par ailleurs, le Dictionnaire de l'Académie française et l'office québécois de la langue française recommandent de souder le préfixe « pluri- » au mot qu'il modifie, sans autre forme de jugement, sans doute du fait de la ...


8

When the prefix is used to express something is repeated, it is always re like: prendre -> reprendre paraître -> reparaître except if the verb starts with a vowel in which case it is either ré: agir -> réagir essayer -> réessayer élire -> réélire inventer -> réinventer or r with elision: emballer -> remballer ouvrir -> rouvrir emporter -> remporter ...


8

The academic translation of eigenvalue is valeur propre This is what you will most likely find in most of the academic documents.


7

C'est la première fois que je vois ce mot divulgâcheur. Je comprends bien sûr avec le contexte, mais à l'oral et sans contexte il risque de ne pas être compris en France. Je ne sais pas s'il est répandu au Québec. Je trouve étrange que divulgâcheur désigne l'information, et non la personne qui la révèle (ce qui aussi serait un mot utile). Un gâcheur est une ...


6

You may use "Google-le" when talking about a specific subject. Otherwise there is an expression: "Google est ton ami" : "Google is your friend" to obviously suggest someone to do his own research...


6

It's definitely an Anglicism. I think it marks you as belonging to the Facebook generation. As a data point, I'm pre-Facebook and don't use it. I'm pretty sure it didn't exist until the mid- to late 2000s, and I don't think it's sufficiently widely adopted to consider it a common French word rather than a fad. Unsurprisingly, French has many words to ...


6

Après une rapide recherche, migrability et migrable ne semblent pas être attestés non plus en anglais. Les seuls exemples que je trouve sont des exemples scientifiques (ici). Dans ce cas, si c'est un néologisme scientifique, ça ne me choque pas de créer le néologisme équivalent en français : migrabilité. Ce néologisme semble être adapté, et je ne vois pas de ...


6

Courriel est le terme reçu en France depuis la publication au Journal Officiel du 20/06/2003. Voir sur France Terme. Il n'est pour l'instant officiellement préconisé de ne l'employer que comme un nom, car il a été calqué sur le mot courrier qui est uniquement utilisé que comme substantif. Une recherche google donne quelques résultats sur « redirection ...


6

Critiquement est assez courant, et mentionné dans le TLF ainsi que le Littré, mais seulement dans le sens d'esprit critique. Le répertoire des adverbes de Christian Molinier et Françoise Levrier ne cite que critiquement et critiquablement comme adverbe ayant cette racine. Dans le sens mathématique, critiquement est attesté, mais rare. Par exemple Google ...


5

Il est vrai que les nouveaux verbes, en français, sont conçus sur le modèle du 1er groupe. Apparemment on ne "fabrique" plus de verbes irréguliers. Le seule verbe récent n'appartenant pas au 1er groupe est, à ma connaissance, le verbe "alunir" appartenant au 2ème groupe. Je n'ai pas eu le temps de vérifier s'il y en a d'autres.


5

Je ne connaissais pas milliasses avant de venir ici. Je connais gazillion mais uniquement via mon exposition à la langue anglaise sur internet, pas par la conversation courante en français. Myriades s'entend un peu moins rarement. Je l'associe surtout à Hubert Reeves qui l'utilise souvent et qui a dans sa bouche une sonorité toute poétique avec le roulement ...


5

C'est l'usage qui détermine le genre, comme il peut déterminer tout le reste, prononciation, orthographe, grammaire, définition, etc. D'après Google Ngrams, breakdance semble avoir été d'abord principalement utilisé au masculin, mais le féminin a pris le dessus à partir du milieu des années 90, au moins à l'écrit : Le masculin n'a cependant pas disparu, et ...


5

Je pense que la réponse tient à trois choses. Avant tout, la prédominance de l'anglais dans les médias, dans les informations que consomment le public et, surtout, dans toute la communication scientifique, a augmenté sensiblement en 40 ans. Par exemple, en 1980, quand le sida commence à être l'objet de recherches, 4,6% des articles scientifiques mondiaux ...


5

Vibrocher est formé à partir de « vibrer ». Le mot ne se retrouve pas dans les dictionnaires et il est répertorié dans le carnet de grammaire n° 17 * qui l'attribue à Céline. Ce carnet s'intéresse à la dérivation -Vche. On peut lire : « La dérivation en -Vche soulève peu de difficultés particulières du point de vue de la syntaxe et de la sémantique. Comme il ...


4

Le terme « atterrissage » peut s’employer dans le cas général. Un extrait du TLF : Action de prendre contact avec le sol


4

Brainstorm/Brainstorming A ma connaissance, il n'y a rien d'aussi "fort" en français que le "brainstorm" anglais. Le "remue-méninges" de l'académie, même s'il fait référence au "remue-ménage" pour l'idée de la tempête/de l'agitation et aux méninges pour le cerveau, ressemble pour moi au mieux à un mauvais calembour... ...


3

Il se comprend, et je pourrais l'utiliser (en domaine technique), mais ça ressemble à un néologisme, ce que beaucoup de personnes peuvent trouver peu gracieux, et que les puristes trouveraient alors illicite. Le français n'est pas une langue très économe, et toute construction logique n'est pas forcement acceptée, au moins par les « littéraires » et les « ...


3

Pour montrer un phénomène ou un problème (ou même tout autre chose). Ceci est illustrable par le graphisme suivant Ou, comme vous le dites, pour remplacer « qui peut être illustré par » dans tous les contextes qui utilisent cette structure.


3

La plus ancienne citation que je trouve sur Google Books est une traduction de Cicéron par M. Nisard, dans laquelle « le vivre ensemble » est en italiques et rapproché du mot latin convivium. La formulation montre que l'expression n'est pas considérée comme habituelle en français. Plus tard le terme apparaît surtout chez des sociologues. Je me demande si ...


3

François Rabelais est à ma connaissance l'un des plus grands forgeurs de mots de la langue française : cela est sans doute dû tant à sa personnalité créative qu'à la période, la Renaissance où la langue française moderne s'impose. Qu'on en juge : parmi des centaines de mots qu'il a inventés, un grand nombre est resté vivant : célèbre, frugal, patriotique, ...


3

Personne n'a parlé du verbe spolier (je n'en trouve plus trace), et je ne sais plus si je l'avais proposé à l'époque. De par la proximité étymologique, et au final, l'orthographe actuelle, si proche, il m'apparaît comme une évidence. Dans CNRTL : A. − Spolier qqn (de qqc.).Synon. déposséder. B. − Spolier qqc.Synon. soustraire, voler.Sans respect ...


3

Si l'on accepte d'utiliser une périphrase plutôt qu'un mot : Quel gâcheur de suspense ce type ! Sinon on peut essayer les transpositions : Untel, critique cinématographique, a été le naufrageur du film en divulguant le dénouement avant la première projection publique. La révélation ou la divulgation de cette intrigue seront considérées comme des ...


3

Je réponds à ma propre question, bien que je sois pas l'auteur de la réponse en question. Curieux, j'ai demandé à l’Académie Française : Monsieur, Mettre en place une redirection n'est pas très heureux. Redirection ne figure dans aucun des dictionnaires que j'ai consultés. Ne serait-il pas possible de dire simplement Rediriger le courrier ? ...


3

Dans les usages récents, on peut trouver les classiques déjà cités amerrir, alunir, amarsir mais d'autres moins repérés comme arrondouillir, blanchouillir, sortouillir ou réfreindre (en irrégularisation de réfréner), et bien sûr mon préféré orangir.


3

Les mots accoutumance et dépendance faisaient l'affaire ; L'addiction est un ajout anglo-saxon comme on en voit partout, il n'ajoute rien et maintenant cache les deux autres mots que l'on voit de moins en moins.


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible