6

Cela ressemble à notre brouhaha § ÉTYMOL. ET HIST. - 2 : "L'hyp. d'une orig. purement onomatopéique est soutenue par Mén. 1750, DG, Dauzat 1968 ..." Complément suite à la demande d’expression poétique En fin du § cité : « Hho, hho, hho, hho, brrrourrrourrrs, rrrourrrs, rrrourrrs. Hou, hou, hou. Hho, hho, hho. » On doit pouvoir refléter l’ambiance ...


6

En français "Ouah!" se prononce ou diphtongue a : il est aussi à la mode d'utiliser le W anglais pour labialiser le ou en wou, mais pas l'anglais "Ooah!" : O diphtongue a peut s'entendre parfois, mais n'est pas d'un usage courant. Le wow ([w]ou diphtongue o, parfois wo) est un héritage des séries et usages américains, et doit être considéré comme un ...


4

En partant du fait que les onomatopées suivantes reflètent un coup au visage: Paf / Baf Pif Je vous propose simplement de transformer le son pour l'assourdir. Pour ce faire, partons du triangle vocalique qui est une représentation graphique, principalement ordonnée selon la position de la langue, des différentes voyelles. Utilisons ce triangle comme ...


3

Je ne sais pas pour la France, mais les zzt! zzt! au Québec se disent à la blague à quelqu'un qui aurait oublié quelque chose ou qui aurait agi sans réfléchir. il s'agit en effet simuler un bruit électrique qui évoque un court-circuit ou une mauvaise connexion. Cela dit, je l'ai souvent entendu, mais je ne l'ai jamais vu écrit. Ça demeure une réaction ...


3

I think it was a joke because it something that never happens. The only thing that come close to that is calling your girlfriend "chatton" (kitten) but that's about it.


3

CNRTL(TFLi)(REM. 3.) note un usage (d’accord, vieux et rare) de : « Gargoter, verbe intrans. … c) Vx et rare. Faire du bruit en déglutissant. C'est d'puis midi qu'i gargotte comme ça (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Vieux, 1884, p. 132) » ... ...avec une référence à la fin de la page à « la racine onomat. garg- (gargouille*) ». CNRTL(DMF) aussi ...


3

L'étymologie onomatopéique probable signalée par Wikipedia est celle qui figure dans le Dictionnaire historique en langue française (sld Alain Rey) qui la qualifie aussi de probable, mais ce qui manque (ce qui me manque du moins car mes connaissances en linguistique sont certainement trop limitées pour ça) c'est en quoi la succession des consonnes k-t-l ...


2

Ils ne sont pas sur votre liste, mais pour le visage il y a aussi « baffe » (‘Formé de l'onomat. baf, exprimant la notion de « gonflé, boursouflé », d'où la notion de « coup »’) et surtout « claque » (‘de l'onomatopée klakk- exprimant un bruit sec’). Vu qu’il y a déjà l’expression « Tête à claque » qui concerne claquant la tête/le visage je vote « claque »...


2

1) Ce sont des syllabes qui n'ont pas de signification, et elle sont très communes dans les chansons traditionnelles québécoises (mais pas uniques à cette dernière: on les retrouve aussi dans le folklore irlandais, par exemple). 2) Certaines (comme maluron, qu'on entend ici ainsi que dans la chanson québécoise "L'arbre est dans ses feuilles" ou encore ici) ...


2

Une recherche fournit, par exemple : http://edit.artdesign.free.fr/onomatopee.htm MANGER: (aliments liquides, soupe...) SLURP ; SLUUUUURP ; (aliments solides) SCRUNCH ; SCROTCH ; CRATCH-CRATCH ; (de bon appétit) MIAM-MIAM .


2

These are French equivalents I use when texting or messaging my friends - just note you might come across some alternate spellings: haha – for laughing hmmm – for thinking Ouaouh/waouh/waou/waw – for amazement Grrr/aaargh – for frustration aaaah – for understanding bof - for expressing a feeling of disappointment or lack of enthusiasm for something (...


2

« Mon cerveau fait des zzzt zzzt » Selon mes observations, cette expression est habituellement utilisée pour indiquer une grande incompréhension. Appliquée à soi, une explication trop compliquée ou une séquence d’événements trop embrouillée peut provoquer cet état : le cerveau tente beaucoup, mais sans succès, de lier les informations qui ...


2

Miam-miam est une onomatopée que l'on retrouve dans la plupart des langues du monde, plus souvent sous la forme « niam-niam » ou « nam-nam ». Elle évoque le bruit émis par une personne dont la bouche s'ouvre et se referme lors de la mastication. Curieusement, « miam-miam » a perdu au moins en français son caractère onomatopéique et n'est aujourd'hui qu'une ...


2

Si vous voulez utiliser un terme générique, je ne vois pas de meilleures solutions que blabla ou brouhaha déjà proposés. Si vous désirez varier selon les cases, vous avez la possibilité d'insérer des brides de conversations ou de pensées, par exemple : "... acheter du pain ..." (si l'action se passe en France) "... quel temps! ..." "... il va pleuvoir ..."...


2

D'après languefrancaise.net, la plus ancienne référence de bof avec cette acception date de 1967 L'argot chez les mineurs délinquants Pour ce qui est de l'étymologie, il s'agit d'une onomatopée reproduisant le bruit de l'air de joues gonflées sortant par les lèvres se desserrant, similaire à pfft qui existe aussi en anglais. Grevisse confirme le caractère ...


1

Voici ce que j'ai trouvé. https://www.thelocal.fr/20181102/french-word-of-the-day-bof It's a French classic you need to know. Why do I need to know bof? If you're feeling demotivated, indifferent, or want to engage in the traditional French pastime of avoiding being positive (being honest) about things, this is a need to know word. Plus ...


1

Si ce doit être utilisé dans un dessin, pourquoi ne pas utiliser "Bla bla bla ..." Même si en général c'est plus utilisé lors d'une conversation entre 2 personnes. Je pense que cela peut également être utilisé pour désigner le brouhaha d'une foule.


1

• Peut-on expliquer le sens de la locution « mon cerveau fait des zzzt zzzt » et indiquer si « mon cerveau fait des bulles/bubulles » signifie la même chose ; est-ce la bonne onomatopée dans la première, une référence à un bruit dans la deuxième ? If I’m interpreting TLFi’s «faire des bruits de bulle (en parlant d'un liquide)» entry for bulbuler ...


1

Selon Wikipedia l'interjection, est une catégorie de mot invariable, permettant au sujet parlant de réaliser — approximativement — une image sonore d'un événement (cri d'animal, explosion, bruit quelconque, etc.). Ainsi, selon cette représentation le bruit que fait une personne qui mange est: miam-miam Mais manger est bien moins intense que "engloutir", ...


1

Je vais tâcher de répondre à ta question, mais garde à l'esprit que tu cites des ouvrages très vieux, et que les onomatopées ne sont pas fixés, bien au contraire. Ce n'est pas une science exacte. Pour les huées je pense que "bouh" est le terme actuel, on doit aussi pouvoir trouver "ouh" On a pas besoin de marquer une différence, on écrit souvent l'...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible