40

The attachment of O and E (or of other letters) is called a typographic ligature. Ligatures were often used in ancient languages (such Latin and ancient Greek) to mark a diphthong or sometimes simply to make writing easier in pre-press times. In modern French, the œ ligature is linguistic as opposed to aesthetic. It bears an important linguistic role, ...


26

ca is not a word in French. It can only be used as an abbreviation: - of centiare - of circa and these two abbreviations are rarely used. Only ça exists as a word in French. What you might have encountered is "Ca", with a capital 'C'. When typing, some people omit the cedilla on capital 'C', but it is considered as a mistake. This post about accents on ...


21

There are many accents in French, you can't decide to use them or not as it pleases you. It's always here for a reason, and if you don't use it when needed, either the word doesn't mean anything, or it means something else. Most of the time they change the pronunciation, too. For example, for many verbs, the past participle ends with é: to buy / I buy / ...


20

Je pense qu'un facteur qui contribue est que la lettre f est souvent doublée lorsqu'elle est précédée d'une voyelle. Si je regarde dans la liste de mots de mon correcteur orthographique (donc avec toutes les formes verbales, et sans pondération par la fréquence ; j'omets les noms propres) : 2668 [aeiou]ff contre 3722 avec un seul f (autrement dit, 40% des F ...


19

Le masculin « nouveau » se transforme en « nouvel » pour des raison phonétiques quand il est placé devant un nom commençant par une voyelle, comme par exemple « Le nouvel Observateur ». Ceci ne s'applique qu'au singulier. En effet, le pluriel « nouveaux » ne pose aucun problème phonétique et reste donc inchangé, comme dans « je me suis fait de nouveaux amis ...


19

TORT means wrong. It's used with avoir in french, and be in english Parfois, on voudrait avoir tort. Sometimes, you just want to be wrong. TORD means bend (verb TORDRE in conjugated form) Il peut tordre une barre de fer de ses mains. He can bend an iron rod with his hands. So in your example : " Est-ce que j'ai tort ? " is right but " Oui,...


16

Unfortunately, there is no rule. Whether the h is considered a consonant (H aspiré, even though the letter itself is not sounded) or is transparent (H muet) is a case-by-case matter, partly driven by etymology. Even words of the same family are sometimes pronounced differently: l'héroïne [eʁɔin], l'héroïsme [eʁɔism] but le héros ['eʁo]. It's more common for ...


15

La locution a priori vient du latin (a priori ratione étant la forme complète). Ainsi, dire a priori est correct. La préposition latine qui est impliquée dans cette expression est ab et n'a rien à voir avec la préposition "à" du français. Cependant, la forme à priori a été adoptée dans la réforme de 1990 car le français préfère réserver le "a" au verbe ...


15

L'orthographe traditionnelle est « sûrement », les rectifications orthographiques de 1990 (présentées de manière plus accessibles ici) recommandent « surement ». La rectification supprime les accents circonflexes sur « i » et « u » sauf pour les terminaisons verbales du passé simple, du subjonctif et dans cinq cas d'ambigüité (dû, mûr et sûr, jeûne(s) et ...


14

L'expression « a voté » ne se trouve à ma connaissance dans aucun texte réglementaire. On pourra s'en convaincre en lisant le code électoral, ou les instructions du ministère de l'intérieur (qui résument les articles ayant trait au déroulement du scrutin et les circulaires afférentes). (Le code électoral ne couvre pas les élections présidentielles ni les ...


13

Le f est une scorie de la racine latine (clavis). La graphie « clé » est plus récente et a été forgée à partir de l'ancien pluriel qui n'avait pas de f. Encore une fois Le Dictionnaire historique de la langue française, sld Alain Rey, nous donne des détails : Le mot est apparu d'abord sous la forme clef (1080), du latin clavis « clef, loquet, barre ». ...


13

On écrit jusqu'alors. Le Trésor de la langue française donne : ALORS (I. A. 3. a.) Jusqu'alors. Jusqu'à ce moment-là, jusqu'à cette époque : Je n'aimais point le peuple jusqu'​alors, mais dès lors j'eus pitié de lui. (A. Gide, El Hadj,1899, p. 359.) TLF Même si d'après le dictionnaire de l'Académie, alors vient bien de à et lors : ALORS, adv. ...


13

Envoyer est un verbe du 1er groupe, il se conjugue en conséquence : J'envoie, tu envoies, il envoie, etc. Il ne faut pas confondre avec les terminaisons du verbe voir. Quant à envois, ça ne peut être que le pluriel du nom envoi.


13

It's a general rule in French, words that end with s when singular don't change in the plural. So "cases" is "cas" in French. The same rule applies with words that end with z as "gaz" or x as "croix"


12

The word is chacun. The word chaque is always spelled with the final e anyway. I'm surprised to find so many Google hits for chaqu'un; I wouldn't have thought it to be a common spelling error. Etymologically speaking, chacun is related to chaque, but it is not a contraction of chaqu'un. It's rather the opposite, in fact. The word chacun comes from the ...


12

La première lettre d’une phrase prend une majuscule. Effectivement, à part en début de paragraphe, la première lettre d’une phrase est derrière un point, un point d’interrogation, un point d’exclamation ou des points de suspension. Mais cela ne signifie pas que, derrière chaque point, point d’interrogation, … il faille mettre une majuscule. Et j’aurais pu ...


12

This is an accent called acute. é is therefore called "e acute". The prononciation is different from e and cannot be dropped in any case unless an alternative spelling exists (like clef and clé). The answer to your question on the presence of é is simply that this is how the word should be spelled.


11

Il faut savoir d'où provient la disparition des majuscules accentuées et autres cédilles en français. Pour autant, cela reste une faute typographique, mais l'origine de cette disparition provient des typographes eux-mêmes. À l'époque de l'imprimerie au plomb, les accents et les cédilles avaient la fâcheuse tendance à se casser. C'est pourquoi, l'exception, ...


11

Je crois qu'il y a là un flottement assez prolongé sur l'emploi ou non de l'accent grave sur cela/celà. Pour donner quelques exemples, J.B. Roche dans ses Entretiens sur l'orthographe françoise, et autres objets analogues, Nantes, 1777, écrit régulièrement celà (en ligne), tout comme E. Jacquemard dans ses Éléments de grammaire française à l'usage des ...


11

I think you heard en fait, which means basically in fact or actually. This short expression is used a lot nowadays in France (maybe too much?) at the end of a sentence to state that there might be a difference between what has been expressed previously and the statement preceding the en fait. It can also start a sentence to express clearly in that case the ...


11

En gros, on ajoute re- devant une consonne et ré ou r- devant une voyelle (ou un h muet). Je pense que cette question porte sur le cas des voyelles, puisqu'il n'y a plus aujourd'hui de variation devant une consonne. Je doute que l'Académie française se soit penchée ou se penche sur la question : ré- comme r- sont étymologiquement comme morphologiquement ...


11

C can be pronounced [k] or [s]. C is pronounced [k] before a, o, u, or any consonant (except h). Call this the "hard" C. calembour cour cul croquer C is pronounced [s] before e, i, y. Call this the "soft" C. ceci cire cyan (These rules are all true in English, too.) The French cédille is used when the spelling gives you a hard C, but you actually ...


10

On a transcrit le ϕ du grec ancien par ph en raison de sa prononciation : /pʰ/, soit une consonne occlusive bilabiale sourde aspirée. (Le p du français est une consonne occlusive bilabiale sourde simple.) La prononciation du grec a évolué de /pʰ/ vers /f/, une consonne fricative labio-dentale sourde. (C'est le f du français.) D'un point de vue biologique, ...


10

Pour Langue-fr.net et l'Académie Française avec « se passer » ce qui et ce qu'il se disent et sont admis tous les deux. Grevisse est plus nuancé et dit que avec se passer on met généralement qui. Je résume ci-dessous ce que j'ai lu dans Grevisse (deuxième édition, 1975). L'l de il s'étant, dès le moyen français, amuï devant une initiale consonantique, il ...


10

C'est "Quand même". Par exemple: "Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable, quand même il les tiendrait à la gorge. (Johann Wolfgang von Goethe)" Pour vous en souvenir vous pouvez vous rappeler que: "Quand même" est similaire à "Quand bien même" "Quand bien même il pleuvrait, je serais présent." "Tu m'a blessé mais je t'aime quand même" : Quand ...


10

Non, elles ne le sont plus. C'est considéré comme de l'ancien français. Écrire « sçavoir » au lieu de « savoir » sera invariablement considéré comme une faute au milieu d'un texte de français moderne. L'ancien français et le français moderne sont tellement éloignés, pas seulement dans la graphie, mais surtout dans la prononciation, la grammaire, et la ...


10

En 1539, l'ordonnance de Villers-Cotterêts impose le français dans tous les documents officiels, en remplacement du latin que le peuple ne comprenait plus depuis longtemps. Nombreux sont les lettrés habitués à rédiger en latin qui ont dû se mettre au langage maternel françoys. L'orthographe du français n'est pas figée. Le besoin se fait sentir d'une réforme ...


9

La réforme de l'orthographe de 1990 en fait même la forme officielle. 4 Tréma : dans les mots suivants, on place le tréma sur la voyelle qui doit être prononcée : aigüe (et dérivés, comme suraigüe, etc.), ambigüe, exigüe, contigüe, ambigüité, exigüité, contigüité, cigüe. Ces mots appliquent ainsi la règle générale : le tréma indique qu’une lettre (u) doit ...


9

Made some queries on my local dictionary. The same pattern as for créée is found in: agréée gréée maugréée réée regréée recréée supléée dégréée énucléée guéée incréée congréée nucléée procréée ragréée récréée délinéée And two others: brrr which is “just” an onomatopoeia, and *désennnuyer… which is obviously a bug in my dictionary…


9

Le beau engendre la beauté, le sévère engendre la sévérité. Beauté et sévérité sont des noms féminins dérivés de noms masculins. La dictée n'a pas pour source un nom, mais un verbe au participe passé, et comme c'est un nom féminin, l'accord se fait. L'académie française féminise ce nom en l'identifiant à une action (de dicter), en spécifiant cette ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible