11

If it is pronounced [oi] as I think, you just have to use a dieresis ¨ (tréma in French). It already exists in French, for instance my first name is Lo‌ï‌c, pronounced [loik], as opposed to Lo‌i‌c [lwak].


10

No, “j” alone is always /ʒ/ in french (even though indeed fast pronounciation can twist it a bit). Fixed english page of wikitionnary, french one had the right IPA.


10

En violation de la règle de prononciation standard du s suivi d'une consonne qui est sensé garder le son /s/, on entend parfois /z/ dans « plasma ». Voici quelques mots présentant aussi, plus ou moins souvent, parfois toujours, cette prononciation qui ne pose bien sûr aucun problème d'ambiguïté ou de compréhension, les sons étant très proches et les paires ...


9

In spoken French, the contraction that you can sometimes hear could be written like this: Quand j'pense But this is not really a rule, since you do not usually write like that. It is the same for every verb: Quand j'dis, Quand j'fais, Quand j'mange and it does not depend on the adverb either: Ce que j'dis, Où j'vais The je is always "attached" to ...


9

Both are considered equivalent. The fact the r is fricative or trilled is mostly unnoticed but the trend is for speakers to use the [ʁ]. The letter r can also be realized with more ways by native and non native speakers. None of them prevent understanding. See: - https://www.verbotonale-phonetique.com/consonne-r-en-fle/ - https://fr.wikipedia.org/wiki/Phon%...


8

Le premier trait de prononciation est décrit comme "à la fin de certains groupes, la voyelle finale peut-être suivie d’un bruit de « friction »" dans [1], s'agissant d'un trait attribuable au français de la partie Nord de la France, spécifiquement Paris. D'après [2], le deuxième trait se décrit comme "la palatalisation et l’affrication de /t/ et /d/ devant ...


7

On prononce [gz] dans les mots commençant par ex- suivi d'une voyelle, ainsi que dans leurs composés. On prononce aussi [gz] dans les mots construits sur le préfixe hexa-. Avec le préfixe sexa-, on trouve les deux prononciations. examiner = [ɛɡzamine] exercer = [ɛɡzɛʁse] exiger = [ɛɡziʒe] exonérer = [ɛɡzɔneʁe] exulter = [ɛɡzylte] hexagone = [ɛɡzagon] ...


7

Le couteau comme le fromage viennent du nom de la ville, qui se situe dans l'Aveyron, au sud du Massif Central, en pays d'oc. L'article de Wikipédia donne une référence pour la prononciation : Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale. Pierret décrit parle d'« archaïsme ». Le nom de la ville vient de l'occitant ...


7

J'ai vu un_avion (mandatory liaison) L'avion était_énorme (optional liaison) J'ai vu l'avion énorme (impossible liaison) C'était mon_avion favori (mandatory liaison) And we could even have had : J'ai vu un_énorme avion (mandatory liaison) I couldn't sum up the rules behind it with clarity because, as a native speaker, I'm largely resorting on intuition ...


7

TL;DR : this is not a standard pronunciation. Even @Gilles can't picture anyone pronouncing [tʃ] or [ts]1. In Français Standard, it should be [sɛtyn], [tʃ] is a common variant in Cajun French and in varieties of rural France, especially in informal speech. Québécois and Acadien use [ts], which is quite close and may be related. As for why, I am not really ...


7

The sentence that contains almost all phonemes with the IPA transcription: Au loin un gosse trouve, dans la belle nuit complice, une merveilleuse et fraîche jeune campagne. / o lwɛ̃ œ̃ gɔsə tʁuvə – dɑ̃ la bɛlə nɥi kɔ̃.plisə – ynə mɛːʁ.vɛjøz‿e fʁɛːʃə – ʒœnə kɑ̃.paɲə / Vowels are in bold characters. A few phonemes are missing: /ɑ/ (as in drap, pâte). ...


7

Oui, il s'agit absolument de prononciations différentes. On dit parfois que les prononciations diphtonguées telles que [fajt] sont plutôt caractéristiques de la parole en situation informelle ou de la part de personnes moins instruites. La prononciation [fɛ:t], proche de la norme parisienne de la première moitié du 20e siècle, apparaîtrait plutôt en ...


7

L'article parle d'une fausse liaison car elle n'existe pas en français formel, quatre étant invariable. A l'oral, quatre perd souvent son r final (apocope) et se trouve donc réalisé en /kat/. Il a quatre fils : /ilakatfis/ L'Opéra de quat'sous Quand l'adjectif quat' est suivi par une voyelle, le r réapparaît le plus souvent mais si ce n'est pas ...


6

Il me semble qu'il y a une contradiction dans les termes... La phonétique (pour simplifier, bien sûr, je ne me prétends pas linguiste), c'est précisément se baser sur ce qu'on entend, et non sur ce qu'on lit. Quel besoin aurait-on de représenter en phonétique des lettres qui sont muettes ? Quand une lettre écrite n'est pas prononcée, elle est simplement ...


6

Vowels are prone to change and this word is not an exception but one example among many. The Old French word dromedere derived form Vulgar Latin dromedarius but it was already dromadaire in Middle French (14th century). The shift in pronunciation occurred sometime during the Old French period. The pronunciation of lots of vowels changed during that ...


6

You're right, it's not nasalized in divin enfant though it is in divin maître. Why? The latter is the normal pronunciation, but in the former, the e at the beginning of enfant requires that the n be pronounced in a liaison. Edited to add: When nasal vowels at the end of adjectives are subject to liaison, they essentially change to the feminine, non-nasal ...


6

Je pensais qu'il faut toujours séparer deux consonnes Non, c'est loin d'être toujours vrai. Les manières de séparer les syllabes dépendent des langues. En français, je ne saurais pas décrire les règles détaillées, mais très souvent le français n'aime pas les consonnes en fin de syllabe. Les règles de divisions des mots citées par Toto m'ont l'air correctes....


5

Pour ce qui est de "près" et de "très", on utilise la prononciation usuelle du "è". Pour ce qui est d'autres termes, c'est l'usage, donc une règle bête et méchante. En revanche, certains régionalismes ont tendance à changer certaines prononciations (les "é" deviennent "è" ou inversement", un "o" fermé devient un "o" ouvert...) et il n'y a pour cela aucune ...


5

Une liste de verbes qui se conjuguent de la même façon, que j'ai complétée à l'aide d'une petite requête à mon dictionnaire (liste des mots qui admettent à la fois la terminaison -çant et -cer) : acquiescer, agacer, agencer, amorcer, amordancer, annoncer, autofinancer, avancer, balancer, bercer, cadencer, carencer, coincer, commencer, commercer, ...


5

L'haplologie est un phénomène linguistique courant. On fait "sauter" (amuïssement) une des deux syllabes identiques qui se jouxtent dans un mot ou une phrase. Dans l'hypoxépie, c'est un simple phonème qui disparait. Des noms sont entrés dans l'usage sans qu'on s'en souvienne : Clermont-Montferrand est devenu Clermont-Ferrand et tragico-comique est devenu ...


5

Whether you pronounce /e/ or /ɛ/ in agression, terrorisme and many other words doesn't make that much a difference. There are regional or just personal variations so native speakers might use one or the other. For example, here is a map showing if raisonner is more pronounced /re.../ (dark blue) or /rɛ.../ (light blue) depending on the département of origin:...


4

There is so many difference in the way to pronounce vowels... I am not myself sure to pronounce matin in the same way at work or at home. What I am sure on the contrary, is that I will use the same phonemes for matin, cinq and calin. I have counted 9 possible confusions: matheux, matou, maton and with conjugates of the verb mater (matant, mater, matait,...)...


4

The vowel sound you need for the nasalized vowel is given to you by the phonetic symbols. ɛ̃ (pain, brin, …) ← ɛ (brève, bête, …) ɑ̃ (entre, antre, …) ← ɑ (pâte, tâche, …) œ̃ (brun, jeun,… ) ← œ (heure, œuf, …) ɔ̃ (pont, pompe…) ← ɔ (pomme, motte, …) Little difference is made between ɑ and a in many regions, so your suggestion of a nasalized version of the ...


4

In French, this pronounciation often goes along with y in written text (I think of “oyez” and “royal”), you can use that if you want to describe it. It's also the pronunciation of -ille in French, which forces the i out of any bigram it could form with the preceding vowel, as in “paille” (and arguably, in “corbeille”). I have the feeling there's something ...


4

Il existe au moins 2 autres cas de voyelles explicitement nasales (et non accidentellement, comme dans la prononciation familière de même au Québec ou celle des voyelles nasales en fin de mot dans le Midi de la France, /lapɛ̃ŋ/ pour lapin): mainmise et panmixie. Cette séquence phonétique est, pour les raisons expliquées dans la question Pourquoi certains &#...


4

Pour un locuteur donné, la séquence ros est toujours prononcée de la même façon, soit [ʁoz], soit [ʁɔz]. Sachant cela, il n'y a aucune raison de chercher la phonétique d'une telle syllabe dans un dictionnaire car elle ne contient pas d'information. La seule chose à retenir, c'est que dans les régions ou il y a un véritable choix entre /o/ et /ɔ/, c'est /o/ ...


4

The sound you transcript as "j" en English and Italian is a voiced palato-alveolar affricate transcripted in IPA as /d͡ʒ/. This sound exists in French when the "j" followed a "d" like in adjoindre. It is very different from the incorrectly reported /j/ sound which would mean something like Bonne yournée like with a Spanish accent. When the letter "j" ...


4

Le plus simple dans ce cas c'est de n'ajouter aucun mot, et d'utiliser « les deux » comme un pronom. J'ai mis un sceau dans un seau et j'ai emporté les deux. Il n'y a aucune autre solution élégante, bien que s(c)eaux serait compris.


4

[j] and [w] are considered semivowels a.k.a. glides, in French either semi-voyelles or semi-consonnes. In poetry, syllables would be split that way: lu•mière or lu•miè•re pre•mier boire or boi•re jou•et Lumière and boire have one less syllable when followed by a vowel, a mute h or at the end of a verse. Note that in poetry jouet changes its pronunciation ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible