New answers tagged

-2

« C’est de cela dont je veux vous parler aujourd’hui.» s'analyse comme étant constitué de deux propositions, l'une étant « C'est de cela » et l'autre « dont je veux vous parler aujourd'hui ». La première est la principale, qui doit pouvoir constituer une indépendante. C'est bien le cas puisque l'on peut dire « C'est bien de cela. », une phrase correcte. La ...


0

Mon hypothèse est que l'auteur amalgame deux sens apparentés (voir les sections 2e section I.B et 2e section II. du TLFi). Cependant, j'ai également découvert qu'il faut bien commencer quelque part. Ce dont j'aimerais vous parler c'est de ce premier pas, par où commencer.


5

Oui, tu as raison de préférer ...de cela que.... Avec ...de cela dont..., il y a redondance étymologique du de, donc pléonasme, mais cette forme étant présente dans la littérature, il est un peu exagéré de la considérer comme vraiment fautive, ce que fait cependant l'Académie française. Un pléonasme équivalent mais plus visible (redondance vraie du à) est le ...


Top 50 recent answers are included