Podcast #128: We chat with Kent C Dodds about why he loves React and discuss what life was like in the dark days before Git. Listen now.
15

En français de France (et probablement de quelques autres pays aussi), l'usage veut que l'on emploie "an" lorsqu'il s'agit d'un total (par ex. précédé par "il y a X ans" ou "dans X ans") et "année" lorsque l'on s'intéresse au "contenu" de la période en question ("durant cette année", "pendant l'année", "au cours de l'année" etc.). Par conséquent, il est ...


15

Il semblerait qu'être de piquet soit une expression suisse. Pour un emploi professionnel (France) on utilisera être d'astreinte, ce qui signifie que l'on doit pouvoir se rendre sur son lieu de travail dans les délais convenus. (Lien pratique vers les suggestions de linguee pour ce qui concerne l'anglais.)


14

Un dialecte n'est pas obligatoirement lié au territoire, le terme peut s'appliquer à une façon de parler d'un groupe de gens liés par leur métier, leurs aspirations, etc. Même si le terme de dialecte est parfois employé pour désigner les langues régionales ce n'est pas le terme qu'emploient les linguistes et les politiques qui parlent de langues régionales,...


13

En France, on utilisera "Sur place ou à emporter?". Je pense que la même expression est utilisée en Belgique aussi. Cependant, en Suisse romande, beaucoup de monde utilise "Sur place ou à l'emporter?" (noter le l' avant emporter)


13

The reason for that is that Quebec is much more protective of the French language so they will always translate everything, even the names. There is a law in Quebec called "loi 101" which aims to protect French language. Among other things, it forces movie titles to be translated. Black Pearl being a "translatable" name I guess it would fall under this law....


12

Je fais le choix entre ans et années après septante et nonante (mon dialecte n'utilise pas huitante ou octante) exactement suivant les mêmes critères qu'après soixante. Et je prononce septant'ans, nonant'ans tout comme je prononce soixant'ans. Voir Brel, les Flamandes Si elles dansent c'est qu'elles ont septante ans Qu'à septante ans il est bon de ...


12

Il semble que c'est un raccourci pour l'expression sans autre forme de procès (variante : sans autre formalité), raccourci qui n'est effectivement employé qu'en Suisse.


11

La structure est assez habituelle, et est aussi enregistrée au TLFi : Avoir besoin que + verbe au subjonctif Un corpus de recherche intéressant pour ce genre de tournure est le site de Gallica, de la Bibliothèque nationale de France, où l’on peut aussi trouver de nombreuses utilisations dans la littérature. En voici quelques exemples : ...


10

Comme indiqué par cl-r dans sa réponse, être de piquet serait effectivement un régionalisme suisse, comme semblent le confirmer les rares références modernes sur le net. Être de garde est une variante possible, même si selon les métiers (médecine en particulier) cela implique d'être sur son lieu de travail. Pour ce qui est de la traduction en anglais, on ...


10

This not about formalism. Both tasse and verre can be used with the same language levels. They just happen to be significantly different containers. People drink water, wine (and cold beverages) in verres (glasses) that have no handle, e.g.: and coffee (and hot beverages) in tasses (cups) that have a single handle: A tasse de vin doesn't make sense1. ...


9

Réaction du Français qui a seulement lu le titre et qui s'apprête déjà à actionner le bouton « edit » : mais il a voulu écrire « amender » ou « agencer » ? Pour info, sans le mot « rendez-vous » j'aurais été incapable de comprendre la question… Il ne me reste plus qu'à noter ça dans cahietter l'usage de ce mot étrange.


9

Je ne connaissais pas le mot et ne l'ai jamais entendu en France. Ma propre recherche sur google m'a montré que, comme dit Joubarc, le mot est d'usage très courant en Belgique : dites les mômans : à quel âge avez-vous acheté le premier pot? Mila semble de plus en plus intéressée par les binoches et veut s'y installer Philippe Geluck est né en 1954 à ...


9

"Binoches" est une aphérèse de "cabinoches", forme plaisante de "cabinets", où la terminaison "-et" a été remplacée par la terminaison (elle aussi plaisante) "-oche". On trouve cette dernière dans des mots comme "cinoche" (pour "cinéma"), "valoche" (pour "valise") ou "téloche" (pour "télévision"). Cela dit, il semble bien que "binoche(s)" ne soit utilisé ...


9

Pour moi (français) payer comptant met l'accent sur payer quelque chose « immédiatement et dans sa totalité » (qui semble confirmé par l'academie). Le fait que le moyen de paiement choisi soit du liquide ou non n'importe pas vraiment. Si l'on veut exprimer que le paiement est fait avec des pièces et des billets, « payer en liquide » ou « payer en espèces » ...


9

Ce n'est pas purement canadien, ne serait-ce que par le contre-exemple que constitue cet usage dans la chanson de Brel Il peut pleuvoir : [...] Et aux gens qui s'en viennent Et aux gens qui s'en vont Jour et nuit tournez en rond Et aux gens qui s'en viennent Et aux gens qui s'en vont Moi je crie à pleins poumons [...] J'...


9

Personellement, ayant vécu en France et en Belgique, je dirais que 'boîte aux lettres' est bien plus commun que 'boîte à lettres'. En effet, les sites suivants ont l'air de favoriser cet usage aussi: (Gouvernement français) https://www.data.gouv.fr/fr/reuses/trouve-une-boite/ (Poste canadienne) https://www.canadapost.ca/cpo/mc/personal/productsservices/...


9

Il s'agit de l'anglicisme cash. Ici, être cash signifie être direct, franc, ne pas prendre de pincettes. L'Académie française n'apprécie pas...


9

Both are considered equivalent. The fact the r is fricative or trilled is mostly unnoticed but the trend is for speakers to use the [ʁ]. The letter r can also be realized with more ways by native and non native speakers. None of them prevent understanding. See: - https://www.verbotonale-phonetique.com/consonne-r-en-fle/ - https://fr.wikipedia.org/wiki/Phon%...


8

Je (français) ne connais pas ce mot, et je ne l'aurais pas forcément compris dans le sens que tu décris : j'aurais plutôt pensé au sens de « décider la date d'un rendez-vous ». Quand je cherche sur Google, je vois des usages des deux sens, qui m'ont tous l'air de provenir de Suisse (et beaucoup de résultats parasites, ce qui laisse penser que le mot est très ...


8

Il semblerait plutôt que ce soit une expression d'origine militaire, je vous encourage à lire par exemple l'Ordonnance du Roy sur le maniement des armes de l'infanterie française et étrangère du 7 mai 1750 ou l'Instruction pratique du 5 septembre 1902: Service en campagne son article 85 définit le piquet. Le piquet est donc « La partie disponible de la ...


8

Les mots en -il ne se prononcent pas de la même façon d'une région à l'autre. Au Québec, la consonne finale ne se fait pas entendre (on dit sourci, nombri, persi, etc.). En France, ça dépend des régions : pour persi, cette carte indique que le -l se fait entendre dans la plus grande partie de la France (sauf dans le centre de la partie septentrionale). ...


7

Jamais entendu en Belgique non plus. Pour décider de la date d'un rendez-vous, on le planifie ; pour le noter dans son agenda, on le… note dans son agenda. Edit: Agender va être dans Le Petit Robert 2014 - pas encore le TLF mais je suppose que c'est un pas en avant...


7

La base de donnée de l'Ethnologue donne 25 langues pour la France dont 2 éteintes et 2 langues des signes. Le breton est une langue à part du français (c'est une lange celtique et le français une langue romane). Le gallo cité par Laure y est considéré comme un dialecte du français. On y trouve aussi une rapide introduction aux problèmes posés par l'...


7

Oui, cela existe, même si c'est plus rare que les emprunts lexicaux. On en trouve d'autant plus qu'on s'éloigne de régions où le français domine. On rencontre dans certains coins de la Belgique des structures calquées sur le flamand. Par exemple, à Bruxelles : « Voici Pierre, son ami. » (« Daar komt Piet zijn vriend »). Le français acadien est assez teinté ...


7

En France, on demande le plus souvent "Sur place ou à emporter ?". Mais s'en tenir à "(Consommez-vous) sur place ?" est également très bien compris. Je ne connais pas de régionalismes particuliers.


7

Que ce soit dans le Robert [pɛRsi], le Larousse [pɛRsi], le Littré [pèr-si], il est indiqué la prononciation sans l final. Je dois dire que je n'ai que très rarement entendu (sauf peut-être sur le ton de la plaisanterie) quelqu'un prononcer le l final.


7

Canadian French titles are, I think legally , fully translated, most of the time very literally. Quebec is actually much more protective of French than France itself. I guess being surrounded by English makes you more enclined to protect your language by laws... Some French Canadians out there might provide more insight on the matter I guess.(EDIT: cfr edit ...


6

L'occitan a donné le fameux kézako qui s'écrit « Qu'es aquò ». Il y a aussi cramer pour brûler ou la castagne popularisée par Claude Nougaro. Le Wiktionnaire en a toute une liste.


6

S'agissant de « s'arrêter » plutôt que d'« arrêter », la tournure impérative adéquate serait « arrêtez-vous ». Un peu long, non ? D'ailleurs, vu l'importance du panneau en question, mieux vaut s'assurer qu'un maximum de gens (même étrangers) le comprennent ; et cela a sûrement pesé en faveur de l'adoption du mot « stop ». Je fais aussi remarquer qu'on voit ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible