New answers tagged

0

Je me suis amusé à penser que l’origine de l’expression « fou comme de la marde » aurait un lien avec l’histoire chrétienne en lien avec les hébreux, je crois, qui ont dû traverser le désert et affamés ont vécus la manne tombée du ciel. Donc ce serait une déformation de « fou comme sous la manne » ?? Gilles Binette, Lyster, Québec, Canada


4

Ce procédé, la réduplication pour les linguistes, n'est pas spécifique au français québecois, ni au français tout court, il est commun à toutes les langues du monde. TLFi B. - 2. LINGUISTIQUE, RHÉTORIQUE Redoublement d'un mot ou d'un élément. Les mots latins jamjam et quisquis sont des réduplications respectivement de jam et de quis (Ling.1972). En ...


2

Pour moi, la forme standard et largement la plus courante se passe de préposition, quel que soit le registre, à l'écrit comme à l'oral. J'habite rue machin. J'entend parfois la préposition dans mais c'est moins naturel à mon oreille : J'habite dans la rue de Vaugirard. ou alors, ce n'est pas d'une adresse qu'il s'agit et dans s'impose, par exemple : J'...


1

Les deux questions sont intéressantes mais n'ont pas vraiment une réponse claire puisque les réponses vont dépendre des régions. Je pense que l'article que tu as lié explique très bien la situation au Québec. J'étais quand même surpris de voir que l'utilisation sans préposition ou déterminant est aussi fréquente, car au Québec, selon moi, c'est surtout ...


1

france Oui, nous utilisons habiter rue ... et habiter dans la rue .... Les deux utilisations sont courantes : la première est principalement utilisée à l'oral, contrairement à la deuxième qui est plus utilisée à l'écrit. Par contre, habiter sur la rue ... n'est pas utilisé. Même si personnellement, je comprendrais si on me le disait, je trouverais ça bizarre....


0

En France, "s'asseoir à l'indienne" se dit "s'asseoir en tailleur".


Top 50 recent answers are included