4

Réponse à l a question « 1 ». Il s'agit d'une dislocation à gauche. (Wiktionnaire) dislocation à gauche \dis.lɔ.ka.sjɔ̃ a ɡoʃ\ féminin (Grammaire) Déplacement d’un syntagme au tête de la phrase, négligeant la structure ordinaire définie par le verbe, pour une thématisation ou pour un contraste comme les syntagmes en lettres grasses dans les phrases ...


2

Étant Française je peux affirmer que le terme meuf appartient au langage courant. On l'utilise souvent dans le langage parlé : c'est un terme affectif qu'on utilise par exemple pour appeler sa copine. Exemple : meuf, je t'ai pas dit... Le mot n'est pas vulgaire; il n'appartient simplement pas au langage soutenu ce qui explique peut-être pourquoi ton ...


2

Disons d'abord qu'en français québécois traditionnel (c'est à dire sans influence aucune de la norme cultivée), la règle est assez simple: tout est invariable, aussi bien dans ses emplois adjectivaux qu'adverbiaux, avec la prononciation [tʊt]. Il y a un petit nombre d'exceptions (par exemple, tous les [twe], tout simplement [tu]). C'est un peu plus compliqué ...


1

Il a retrouvé son lustre, le prestige qu'il avait perdu entretemps. C'est un emploi soutenu et plus courant associé avec perdre. L'usage est d'ailleurs réduit à quelques combinaisons assez figées : perdre (un peu/beaucoup) de sa superbe, ne rien perdre de sa superbe ou ici, retrouver de sa superbe. Oui, grandeur est ici à prendre au sens figuré, l'opposé de ...


1

J'ignore s'il faut vraiment éviter de le dire dans un contexte relâché, mais ça sonne en effet soutenu et ce n'est pas du tout habituel. Quelques suggestions pour le remplacer : avant, à une époque (moins courant et suggère que c'était il y a longtemps), par le passé (idem, encore moins courant). Ce qui donne pour le premier exemple : Avant, ce journal n'...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible