New answers tagged

1

"Retour" is used figuratively to describe in the dialogue between two persons that in response to a certain verbal stimulus a speaker says something in their turn, usually something related to what was said to them; the word is sometimes found in the figurative expression "retour cinglant". As seen in this particular example below, this &...


0

Dans le contexte du livre, il me semble qu'un commandant est en train d'encourager ses soldats, en leur disant : les balles ne sont pas chères, donc, continuez à tirer, il y en a plein; l'ennemi fuit et nous gagnons parce que l'ennemi ne connait plus être vilain/courageux.* They're all a raving bughouse veut dire « ils deviennent fous » c'est-à-dire, ...


3

C'est un mot d'argot pour front, zone de combat1. Le sens est donc quelque chose comme: ils (ne) se connaissent plus d'avoir été au front ensemble ! Le texte parle d'anciens soldats qui, un an auparavant, seraient repartis avec entrain au combat mais qui aujourd'hui se dégonfleraient. Barrez Tourlourous: Au combat soldats ! [...] Les voilà qui volent : ...


2

You're right to ask, since Duolingo is a poor authority on actual usage. However, in this case I would say it's right. "Avoir mal à" is such a fixed expression that it sounds bizarre to combine it with the possessive. (However, as you've since read in the comments & chat, this is the "official", prescriptive position — that it's ...


4

"'Je n'ai envie pas de courir" is wrong, period. The word pas must go immediately after the verb. "'Je n'ai pas envie de courir" is correct and idiomatic. "Je n'ai pas envie de course à pied" is grammatically correct and comprehensible, but it is not something a French speaker would normally say. You can say "avoir envie de&...


0

I Only for a few well-known verbs is it possible to use a "partial" negation. (Français Facile) 1 dans certains proverbes et expressions ♦ Qui ne dit mot consent. ♦ Qu’à cela ne tienne. 2 avec les verbes avoir, savoir et pouvoir suivi de que interrogatif et d’un infinitif ♦ Il ne sait que dire. ♦ Il ne sait pas quoi dire. 3 avec les verbes cesser, ...


3

En argot un garage est le lieu où travaille un(e) prostitué(e). Je ne connaissais pas garagiste mais il est tout à fait probable que Céline emploie le terme comme synonyme de taulier, je dis plutôt taulier (propriétaire du lieu) que maquereau (n'est pas propriétaire du lieu). Voir l'argot de la prostitution.


4

I had never heard of this movie and did a little search on line to check if my understanding was likely. Indeed it is in keeping with what I could read online. And some critics say the film is homophobic. Être de la jaquette is a colloquial (slightly derogatory) term to qualify a homosexual and not much used nowadays. The original phrase is être de la ...


9

Ça me change de sth is close to "it is a change for me from sth" so here the meaning is : It was a big change for me from my peaceful/tranquil house in the countryside in France! (Thanks to @Caltor)


0

Dans certains pays africains le terme d'hivernage semble faire référence à la saison humide, de juillet à septembre (Référence). Dans le tweet il s'agit de prier pour le retour de la pluie nécessaire aux cultures.


1

Hivernage a une signification spécifique dans les pays tropicaux. On la trouve dans le TLFi: Hivernage ... 2. CLIMATOL. Saison pluvieuse des pays tropicaux. Nous étions dans la saison de l'hivernage, et conséquemment des orages et des ouragans; mais nous ne nous étions pas attendus à éprouver des temps aussi constamment mauvais (Voy. La Pérouse,t. 3, 1797, ...


0

(TLFi) 2. hivernage [À propos de pers.; correspond à hiverner A 1 b] ♦ Il va à Nice, cette fois, et espère dans ce dernier hivernage, clôturer la série de ses hivers loin de Paris. (Goncourt, Journal,1895, p. 855) ♦ Je me décide à lui parler de ce projet d'hivernage à St.-Clair. (Gide, Journal,1916, p. 569) (TLFi)A I b) hiverner [Le suj. est une pers.] ...


0

My understanding of reflexive verbs in French is that the subject (the "performer") and the object (the "target") of the verb will always be the same. This means that for a singular subject, like je, tu, il/elle/on, this will always refer to the self. Consider je me rase; because there's only one of me, I can only shave myself. When we ...


2

Un pass est le plus souvent compris comme synonyme de laisser-passer, donc le mot est pour moi clairement un anglicisme, mais assez solidement implanté en France, couramment utilisé depuis au moins vingt deux ans et probablement bien plus. On trouve des Pass Culture Sport en 1999 à Nantes. En 2000, les cinémas Gaumont sortent Le Pass, carte permettant un ...


3

On ne peut que spéculer devant cette création Célinienne. D'un point de vue grammatical dans « je m'enfumante » il ne s'agit pas d'un participe présent employé comme adjectif mais j'y vois le verbe « s'enfumanter » à la première personne du singulier du présent de l'indicatif. Verbe qui est bien sûr une création de l'auteur, à partir de « s'enfumer » et ...


1

On ne trouve pas ce verb dans la langue standard. Il s'agit très probablement d'un mot inventé par Céline sur la base du verbe « enfumer » de sens figuré, et de l'adjectif « fumant », de sens figuré aussi. (TLFi) enfumer 3. Au fig. [En parlant de l'ivresse ou de ce qui grise] Troubler l'esprit. ♦ L'absinthe bue un soir d'hiver Éclaire en vert l'âme enfumée (...


1

Si l'on se fie au TLF un passe est l'abréviation de passe-partout, à savoir une clef (en métal ou carte magnétique). Toutes les autres acceptions de passe dans le TLF sont féminines. Dès lors que l'on dit (ou écrit) un pass (ou un passe) et que le contexte indique qu'il ne s'agit pas d'une clef, il y a néologisme. Et de fait, il reste à déterminer si ce ...


2

À mon avis il ne s'agit pas de la rame mais de la main. Céline aime jouer avec les expressions et il a détourné l'expression argotique « serrer la cuillère »1 dans laquelle cuillère désigne la main. Cet emploi métaphorique du mot cuillère pour désigner la main ne se trouve (en dehors de la création célinienne) que dans l'expression « serrer la cuillère » ; ...


3

Une première interprétation de l'expression employée par Céline : « Ça va fumer » a le même sens que « ça va barder » (TLF). Et « Que ça barde/que ça chauffe » signifie : Je vais m'énerver (c'est une menace, ça exprime la colère du brigadier). On peut aussi choisir une interprétation plus « littérale » : la fumée évoque le feu, donc la chaleur. Le ...


2

« Voici » dans le texte cité est une phrase si on regarde des définitions de la phrase : Grevisse (Le bon usage, 10e édition, 172.2) dit que « la phrase simple contient une seule proposition », et par ailleurs (228) il définit la proposition elliptique comme une « proposition dont le verbe n'est pas exprimé ; en raccourcissant l'expression, elle traduit la ...


1

"None" is not a determiner but a pronoun. No, there is no unique word that could be used to translate "any" in French. There is quite a number of possibilities, and some of them, among which important ones, are given below. At times "any" is not translated as a single word but instead in combination with other words. 1/ [all] ...


2

Linternaute explique que déjà: Au XVIe siècle, la mouche désignait un souci, une pensée négative qui arrivait brusquement. Mais l'esxpression est née plus tard. Le site ProjetVoltaire nous fournit plus de détails: Quel peut-être le rapport entre l’insecte volant et le fait de se mettre en colère ? Pour comprendre l’expression prendre la mouche, il nous ...


3

Comme le dit @XouDo il faut rapprocher l'expression « faire le jacques » de la Grande Jacquerie de 1358. Ce mouvement tire son nom du sobriquet « jacques » donné par les nobles aux paysans français, plus exactement à ceux de l'Île de France et du Beauvaisis, où a justement démarré la Grande Jacquerie de 1358. Pour les nobles les paysans étaient des idiots, ...


2

Ci-dessous la définition du Cnrtl : − Loc. Faire le jacques (parfois avec majuscule). Faire l'imbécile, agir stupidement. Et il faut probablement chercher du coté de l'histoire de France (toujours Cnrtl) : A. − HIST. DE FRANCE. [Avec une majuscule] Participant de la Jacquerie de 1358. L'émeute était aussi dans les campagnes où la misère soulevait ceux qu'...


-1

Il peut être vérifié dans la recherche Google « de la sorte » que presque tous les cas se réduisent au syntagme défini (TLFi). Loc. adv. − De la sorte. De cette manière. Synon. ainsi.Ayant parlé de la sorte en langue d'oc, ce naïf orateur embrassa le superbe et lui mit sur la tête une guirlande d'argent fleuronnée d'or (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 186). ...


5

En recherchant les occurrences de de la sorte sur FSE, j'ai trouvé ceci : Il suffit d'en connaitre les propriétés et de savoir qu'un objet de la sorte existe. Il s'agit bien d'un emploi adjectival. Son auteur n'est pas québécois mais suisse ayant fait des études en France. L'expression ni ne me surprend, ni ne pose un quelconque problème de compréhension. ...


2

Musclé veut dire énergique, autoritaire..., et on emploie cet adjectif pour bien d'autres choses que le langage (rapports, une direction, un gouvernement, une déclaration etc.) et je personnellement ne ressens pas « langage musclé » comme un syntagme plus défini que l'emploi de cet adjectif avec tout autre nom abstrait. Un langage musclé c'est un langage ...


1

Dans cette expression je ne pense pas qu'il faille comprendre « poigne » au sens de force (comme dans l'expression avoir de la poigne) mais je prendrai poigne dans sons sens vieilli de « main ». Par cette expression Céline veut dire qu'il se fait la main sur (au sens figuré), qu'il attaque (il est clair dans la phrase que ce sont des attaques verbales) la ...


2

Ce mot vient sans aucun doute du mot « cagne », qui est défini dans le TLFi, en tant que substantif féminin. A. − Vx. Chien de mauvaise race ♦ Ils entrèrent dans la Cathédrale et se mirent à tout saccager, (...) jetant à leurs chiens les hosties du ciboire, disant que si c'étaient vrais dieux, elles ne se laisseraient manger par des cagnes. J. et J. Tharaud,...


Top 50 recent answers are included