11

It's true that it would be a grammatical mistake to write “Je me suis levé” when the narrator is a woman, just to keep the gender secret; even if we don't know the gender yet, you have to write “levée”. To avoid such phrases where the gender is revealed might be a little bit more difficult in French than in English, but it is not so difficult with a little ...


10

La voix active est souvent préférée à la voix passive en français, contrairement à l'anglais, dans certaines situations. Le guide du rédacteur du Bureau de la traduction du gouvernement du Canada contient au moins deux articles à ce sujet : Dans la mesure du possible, il est conseillé d’avoir recours à la voix active, la voix passive impliquant l’usage d’...


8

Nothing forbids to omit a couple of "je": "Je me réveille à six heures et quart, me brosse les dents puis prends une douche"


8

Il est tout à fait possible de dé-corréler le genre et la personne en utilisant son activité vitale, les temps simples (imparfait, présent, futur) et le dialogue, sans oublier les prénoms aussi bien féminins que masculins: Après avoir réglé les derniers détails du dossier X.. contre Y.. je décidais de m'octroyer une fin de journée distrayante.Demain je ...


8

Le complément circonstanciel de but le plus correct est : à des fins d'intégration, de vérification et de validation Son sens est celui de la phrase suivante : à des fins d'intégration, à des fins de vérification et à des fins de validation dans laquelle on omet de répéter la locution prépositionnelle à des fins de. Toutefois, l'usage courant veut ...


6

Le Petit Robert gives a few examples of plus at the beginning of clauses where they definitely mean no more. Let's start with Jean-Paul Sartre: «Paris était mort, plus d’autos, plus de passants» Here, occurences of plus are preceded by the hint on how to understand them (since Paris is dead, we would expect the disappearance and not the increasing of ...


5

Actually it's a pretty tough question as there is no proper answer to it except "common sense." In the majority of cases we would contract the article. When writing we can also use forms to avoid having to make this decision, for example by specifying that "Le Monde" is a newspaper Voici la dernière notice du journal Le Monde It's mainly by the ...


5

J’aimerais connaître le nom particulier de cette figure de style. On pourrait la qualifier de sorte d'extrapolation. N'ayant, je le confesse, lu ni le livre ni l'auteur en question, je suis mal placé pour approfondir l'analyse. En revanche, à propos de la caricature décrite dans l'extrait, on peut supposer qu'il s'agit de la suivante, de Benjamin Roubaud :...


5

Pour moi la différence joue surtout sur la perception de celui qui sera en face du texte, la première personne du singulier donne plus une impression de proximité et de contact humain par rapport au client, tandis que l'usage de "nous" ou "l'entreprise" fait beaucoup plus formel.


5

Après avoir trouvé le texte écrit j'ai eu la confirmation que tu avais fait des erreurs de transcription. Longtemps ? Point du tout ! répondit abruptement le commandeur, une idée, ça s’en va et ça revient, de par le monde entier, tantôt par-ci, tantôt par-là, et ça réapparaît tous les cent ans, parfois même tous les mille ans, oui-da. Un jour ou deux, c’...


4

Sans que j'aie connaissance d'un manuel dédié, je pense que la solution se situe autour du « français fondamental », pensé pour être le plus accessible possible notamment aux étrangers, et dont voici une description que j'aime bien (source) : C'est un ensemble de 3500 mots environ et de structures grammaticales simples. Ce corpus correspond ...


4

La règle concernant les répétitions les prépositions « à » et « de » serait de répéter la préposition pour chaque mot de l'énumération. Cela dit, ce n'est pas le cas pour toutes les prépositions de la langue. Je conseille la lecture cet article pour plus d'informations sur la répétition au sein des énumérations en français.


4

J'ai enfin trouvé une référence qui a de bonnes explications. C'est le Guide de rédaction du rapport de fin d'études : conseils de rédaction de l'École de technologie supérieure. À la section 1.8 sur les pronoms, on trouve : Pronoms à éviter De façon générale, dans un rapport technique, il faut éviter l’emploi du « je », du « tu&...


4

Le style dépend beaucoup du domaine, mais dans beaucoup de cas, on conseille d'éviter au maximum les pronoms personnels. C'est presque toujours possible, même si ça force parfois à faire quelques pirouettes. Dans le cas où un pronom ne peut pas être évité, on passe mieux que nous et je est plutôt mal vu. J'écrirais donc La figure 1 illustre… et ...


4

Je n'y vois pas la même chose que toi, pour moi ça n'a pas vraiment de rapport avec la chronologie. Le parce que est maladroit/figuré, parce qu'il ne désigne pas la cause, mais une conséquence commune à tous les autres cas, invariable. Ex: -Prends le train ! Si tu prends la voiture, tu vas être en retard ! -Pourquoi ? -Parce qu'à chaque fois ...


4

La première version est à mes yeux, la plus adéquate: Le comportement des nouvelles solutions proches du point d'application des charges, où il existe des singularités et des discontinuités pathologiques dans les solutions classiques, est d'une importance particulière. L'ensemble "D'une importance particulière est" ne sonnant pas correcte.


4

Il n'y a rien de choquant si on lit cette phrase à voix haute "...moins 5, moins 6 et même moins". C'est également logique, vu que la luminosité décroit avec la magnitude (qu'elle soit apparente ou absolue). On peut par contre reprocher le choix du terme "magnitude absolue" pour une grandeur négative, (d'autant plus que la valeur absolue d'un nombre est ...


3

Une limite à 5 ? Je te répondrai quand j'aurai fini ! Aurai correspond bien à la première personne du singulier du futur de l'indicatif du verbe de la subordonnée circonstancielle de temps ? non ? 6! Et je crois pouvoir trouver facilement mieux en cherchant dans les dérivées de fonctions de... du... de la... Sans compter l'analyse de la dernière note de ...


3

L'ILSMH Association Européenne (ILSMH = International League of Societies for persons with Mental Handicap), aujourd'hui appelée Inclusion Europe, a publié en 1998 un guide d'une vingtaine de pages pour l'écriture à l'intention des handicapés mentaux, disponible en ligne : Le Savoir-Simplifier. Ce document est ainsi sous-titré : Directives européennes ...


3

Pour l'instant vous êtes la seule personne de l'entreprise. Mais cette dernière peut évoluer dans l'avenir en accueillant d'autres personnes, auquel cas le "je" perdrait son sens initial ("moi, Gilles, au travers de l'entreprise XXX, ..."). Il aurait alors une connotation beaucoup plus marketing et publicitaire. Le "je" passerait très bien si par exemple le ...


3

Let's make this useful distinction : 1) using on as a substitute for first plural person (nous) Dépêche-toi, on va être en retard ! This is constantly used in oral casual contexts, but is clearly off-limits in a master degree! If you have to use nous as a polite way to say I in your thesis, like in your example (Dans ce chapitre, nous allons voir...), ...


3

Je suis journaliste et effectivement je pense qu'on peut dire qu'il y a une tendance à retourner à la ligne plus souvent dans les articles de journaux papier et en ligne actuels. Selon moi, cette tendance vient du fait qu'on est passé à une écriture plus courte, plus simple et plus efficace. Les articles sont de plus en plus courts et on essaie de ...


3

À la lumière des premiers commentaires et de la première réponse, on peut sentir une certaine perplexité des gens devant ma question : rien ne semble clocher ici selon les intervenants. Il apparaît donc que ne causerait point d’ambiguïté notable ou de sentiment de maladresse grammaticale la valeur inversée de la mesure astronomique de la magnitude d’un ...


2

En général il faut éviter d'utiliser des termes comme "on" car ils sont trop impersonnels alors que toi tu présentes ton travail. Dans ton cas, il serait préférable d'utiliser le "nous" à sa place. "Nous" comme formule de politesse. En présentation verbale, tu pourras utiliser la formule en "je" mais pas en écrit.


2

Ma réponse arrive très tard, mais comme je suis arrivée sur cette page en me posant la même question, voici les éléments que j'ai trouvés qui pourront peut-être être utiles à d'autres: le "langage clair", dont la maitrise est un souci constant des Canadiens , notamment dans leur administration; voir p.ex ce site: https://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-...


2

Je is not what makes your writing boring. It's the way you describe the facts without emotion. You can wake up péniblement ou bien guilleret, with a réveille-matin or par le chant des merles. Your story is less about what you do than about how you feel while doing them. Moreover, you can insist on the boring way everything repeats day after day: Je me lève ...


2

Je ne sais pas si le style est en dehors des règles... Ici, la répétition donne plus de facilité de lecture, et rend le texte plus compréhensible à l'oral. Quand vous dites ou écrivez à des fins d'intégration, vérification et validation ... pour comprendre que vérification est le second item de liste, il faut que vous ayez lu toute la liste pour ...


2

Is that normal for newspaper style — to begin a sentence with plus as an implicit negative? Effectivement, cette phrase est très ambigüe. Comme cette phrase provient d'un journal, je pense que dans ce cas il est de la responsabilité du journaliste d'éviter une mal compréhension de son article, et non pas au lecteur de le deviner. Je pense tout de même ...


2

Concernant le blog, il y a deux possibilités : L'auteur a édité 2 fois son article. Il rature le mot "produit X" pour que les personnes qui ont déjà lu l'article puissent facilement identifier ce que l'auteur a modifié. L'auteur fait semblant de se tromper. Cela peut arriver pour montrer qu'on s'emporte en écrivant (par colère ou hâte par exemple), mais ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible