Hot answers tagged

15

Il semblerait qu'être de piquet soit une expression suisse. Pour un emploi professionnel (France) on utilisera être d'astreinte, ce qui signifie que l'on doit pouvoir se rendre sur son lieu de travail dans les délais convenus. (Lien pratique vers les suggestions de linguee pour ce qui concerne l'anglais.)


12

Il semble que c'est un raccourci pour l'expression sans autre forme de procès (variante : sans autre formalité), raccourci qui n'est effectivement employé qu'en Suisse.


10

Comme indiqué par cl-r dans sa réponse, être de piquet serait effectivement un régionalisme suisse, comme semblent le confirmer les rares références modernes sur le net. Être de garde est une variante possible, même si selon les métiers (médecine en particulier) cela implique d'être sur son lieu de travail. Pour ce qui est de la traduction en anglais, on ...


9

Réaction du Français qui a seulement lu le titre et qui s'apprête déjà à actionner le bouton « edit » : mais il a voulu écrire « amender » ou « agencer » ? Pour info, sans le mot « rendez-vous » j'aurais été incapable de comprendre la question… Il ne me reste plus qu'à noter ça dans cahietter l'usage de ce mot étrange.


8

Il semblerait plutôt que ce soit une expression d'origine militaire, je vous encourage à lire par exemple l'Ordonnance du Roy sur le maniement des armes de l'infanterie française et étrangère du 7 mai 1750 ou l'Instruction pratique du 5 septembre 1902: Service en campagne son article 85 définit le piquet. Le piquet est donc « La partie disponible de la ...


8

Je (français) ne connais pas ce mot, et je ne l'aurais pas forcément compris dans le sens que tu décris : j'aurais plutôt pensé au sens de « décider la date d'un rendez-vous ». Quand je cherche sur Google, je vois des usages des deux sens, qui m'ont tous l'air de provenir de Suisse (et beaucoup de résultats parasites, ce qui laisse penser que le mot est très ...


7

Jamais entendu en Belgique non plus. Pour décider de la date d'un rendez-vous, on le planifie ; pour le noter dans son agenda, on le… note dans son agenda. Edit: Agender va être dans Le Petit Robert 2014 - pas encore le TLF mais je suppose que c'est un pas en avant...


7

Il y a deux aspects dans ta construction. La suppression du ne et l'inversion du pronom avec le verbe. La forme la plus standard est « Ne le fais pas ! » Une forme orale courante (je ne la qualifierais pas d'incorrecte, simplement d'orale et de familière) est « Le fais pas ! » Ton « Fais-le pas ! » place le pronom à la même position que dans la tournure de ...


6

À mon avis c'était une expression tout ce qu'il a de plus française, mais autour de 68 elle s'est de plus en plus spécialisée vers le « piquet de grève ». L'expression être de piquet signifie dans ce contexte occuper son lieu de travail pour empêcher les autres travailleurs de travailler normalement. L'exact contraire d'une astreinte.


6

There's no mnemonic - it's a question of whether the French verb needs à. Envoyer and dire do - envoyer quelque chose à qqun and dire quelque chose à qqun, so your first two are wrong. The correct grammar is Je leur ai envoyé... Je leur ai dit... But the causative doesn't take à unless there's also a direct object. So je leur ai fait comprendre la phrase ...


5

Je suis Québécoise et je n'avais jamais entendu ce mot auparavant. Il n'apparaît pas dans la plupart de mes ressources (sauf dans le dictionnaire du programme Antidote, où il apparaît avec la mention « Suisse »). Cependant, j'avais compris ce qu'il voulait dire.


4

J'ai remarqué que souvent, les expressions suisses sont une traduction littéraire de certaines expressions italiennes: dans ce cas, par exemple, je pense à la formule italienne "senz'altro", qui est utilisée exactement comme le "sans autre" suisse.


3

En Belgique, quelques humoristes se sont faits connaître pour leurs textes truffés de jeux de mots. Certains (les meilleurs?) ont fait carrière en France. Parmi les humoristes actuels, dont vous pourrez trouver certainement les chroniques ou extraits de spectacles sur le web, il y a: -Stéphane De Groodt (également connu en France) -Bruno Coppens -Jérôme ...


3

Je dois avouer qu'à la première lecture (et même en l'énonçant à voix haute) cette phrase avait pour moi un sens allant dans l'idée de « fais le premier pas ». Sans prêter attention au trait d'union, le sens orignal m'aurait complètement échappé. Sinon, je pense que ce genre de tournure de phrase est à proscrire, au même titre que les « j'ai pas fait mes ...


2

C'est effectivement un mot suisse romand. Si ça vous intéresse, il y a un site www.topio.ch qui fait la liste de quantité de mots de patois romands (Vu que la Suisse a 4 langues officielles).... Personnellement, je trouve que nous avons un certain nombre de mots plus parlant et imagés qu'en français. Et j'ai pu remarquer que certains font partie du patois de ...


2

"Dégoter" comes from a game where it was the use to shout :"Dégot s'en va !" when the player was trying to score, so basically, dégoter used to mean "to give it a try" while playing to this game. I'm sure in France and Belgium no native speaker will ever understand "dégoter" as in Switzerland. In Canada however, I wouldn't be surprised, many french words ...


2

As a native French speaker from France I will give you some insight about how we use "dégoter" here. As everything else in French, it's again a matter of context. "Il est sorti en boîte de nuit, il s'est dégoté une fille pour la soirée" - "He went to a night club and found a girl for the night" Here dégoter gives the idea of trials and errors. The girl he ...


2

Rule of thumb (the other answers are more complete and will also explain the why): Je leur ai fait une faveur. = I made them a favor. = I made a favor to them. Mes devoirs, je les ai faits. = My homework, I did it. = I did to my homework. If you are speaking of something receiving the action (COI, see Begueradj's answer), then you will use leur. If the ...


1

Jamais entendu en France. Cette page laisse penser qu'il s'agit d'un régionalisme suisse-romand.


1

Je pense que le régionalisme est très localisé. Autant je ne suis pas surpris qu'une administration me demande «s'il est possible qu'on s'agende parmi», surtout à Lausanne ou à Berne, autant il me semble difficile d'agender une copine, surtout à Genève ou dans le Valais. Le mot me semble être un import direct du français dit «fédéral», chez nous. Comme ...


1

J'ai souvent entendu « fais-le pas » quand mon professeur de judo disait « fais-le pas tomber. » Pour moi, cette forme est un solécisme qu'on retrouve dans les couches populaires en France. À éviter d'utiliser en France.


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible