New answers tagged

0

Emprunter quelque chose c’est le recevoir et prêter quelque chose c’est le donner. Ex Jean n’a pas d’argent, il est allé expliquer cela à Pierre et celui-ci le lui prête. Dans ce cas, on peut dire: Jean emprunte de l’argent à Pierre ou Pierre prête de l’argent à Jean. Celui qui prête s’appelle prêteur et celui qui emprunte s’appelle emprunteur. J’espère que ...


4

Connue, je ne crois pas mais elle serait probablement comprise dans un contexte tel que celui de la question. Si on me dit: Bonjour, comment ça pète ? je me doute bien que mon interlocuteur n'évoque pas des flatulences... Dans la phrase exclamative Comment ça pète ! voire Comment que ça pète ! l'expression se rencontre en français relâché mais sert à ...


0

J'ai dû lire ta phrase plusieurs fois avant d'avoir une idée de ce que tu cherchais à dire, donc je ne la recommanderais pas. Ne pas cesser de trouver son travail n'est pas idiomatique. Le présent de la subordonnée ne concorde pas avec le passé composé de la principale. Pour avoir une phrase idiomatique, tu aurais pu écrire : Il n'a pas cessé de trouver ...


2

Ce n'est pas académique mais je ne serais pas excessivement surpris d'entendre quelqu'un, même un étudiant, dire J'attend qu'il finit, en espérant que ce ne soit pas un étudiant en lettres modernes... Il est aussi tout à fait possible qu'une voyelle peu marquée t'ai échappé et que la phrase ait été prononcée comme ceci : J'attends qu'il ait fini prononcé [...


1

Le subjonctif est nécessaire après la locution conjonctive « jusqu'à ce que ». (Banque Dépannage). C'est du français en relâchement ; la connexion entre contexte et mode subjonctif tend à faiblir dans l'esprit du monde moderne français, en même temps que le remplacement par l'indicatif s'averre parfois une réappréciation justifiée de cette connexion. Le ...


3

Non, la forme « Excuse ! » n'est ni récente, ni influencée par l'anglais. C'est un impératif assez direct, sans le pronom moi (sous-entendu) et uniquement employé dans un contexte relâché, effectivement comme peut l'être un match de football. On rencontre aussi la forme avec vouvoiement « Excusez ! » plus rare. Elle se trouve au bas de la hiérarchie des ...


-1

A ma connaissance, "Kudos" est un mot qui se suffit à lui-même. Tout comme "Félicitations" en français. On m'a d'ailleurs attribué des Kudos sur mon profil Linkedin et j'ai en retour envoyé des Kudos en recommandation. Difficile en revanche de l'employer à l'oral me semble-t-il, pour répondre à la question.


2

When used to compare two things, de is expected. A est différent de B. Using que here would be very colloquial. I have nevertheless found a printed example of such usage: Elle se concentre sur ce qui est différent que d'habitude. Hildegard Aman-Habacht, Ménopause 3/2019, (certainly translated from German, both the author and the editor being Austrians). ...


2

(Lecteur X) La phrase originale est la suivante : Maintenant, imaginez un lecteur X, sa routine (métro-boulot- enfants- paiements, etc.). Que voudrait-il lire [...] Ici, X a son sens mathématique représentant une donnée inconnue. Si on remplace X par l'adjectif inconnu, ça donne: Maintenant, imaginez un lecteur inconnu, sa routine [...] Un est le bon ...


2

Oui. Il est très courant de dire "Ici on utilise une boucle for parce que [...]" ou "Ceci est une boucle tant que [...]", notamment lors de l'apprentissage de ces langages. Tout d'abord, "boucle" est la traduction littérale de "loop". Ensuite, lorsque l'on explique ces boucles, on utilise des phrases entièrement en ...


2

On ne traduit en général pas les noms d'instructions ou de mots clés du langage, donc while et for restent le plus souvent inchangés, sauf si le langage est en français bien sûr (rarissime1), où éventuellement si on décrit le concept algorithmique sans s'appuyer sur un langage précis (Université de Lille: la boucle tant que, la boucle pour). En revanche, ...


2

On dit en mathématiques « fonction de la variable x » et aussi « fonction d'une variable x ». On remarque qu'en anglais on trouve aussi les deux, la tendance "the" étant plus forte ; cela correspond au français. (the/a variable x) Il reste à savoir ce que l'usage courant doit à l'usage mathématique ; lorsque l'on parle de variable, en particulier ...


Top 50 recent answers are included