4

C'est une expression courante pour moi aussi qui a effectivement échappé aux dictionnaires, alors même que la plus ancienne trace écrite que j'ai trouvée est celle d'un immortel... Ils se préparent à évacuer la ville, après avoir pris une pilée à Nicolaeff et à Kherson. Henri Troyat, Le sac et la cendre, 1948


3

Toutes les acceptions du mot sont à mon avis plausibles. Badinter dresse le portrait d'un vieillard en fin de vie et qu'il veut montrer comme étant dépassé par les événements. La voix de Pétain était à cette époque effectivement chevrotante et les tremblements d'une voix qui chevrote peuvent faire entendre des bruits irréguliers de toute nature. Le portrait ...


3

En France le verbe guerroyer employé dans le sens de « faire la guerre » ne fait plus partie de la langue courante depuis longtemps. De nos jours et depuis quelques siècles il ne s'emploie plus qu'au sens figuré, et par dérision, pour parler de lutte contre des idées ou des personnes mais pas avec des armes physiques qui servent à donner la mort. La même ...


3

C'est sûrement un peu subjectif, un peu opinion based mais voici les différences qu'on peut percevoir : s'est battu : valorisant pour celui qui se bat, c'est celui que je choisirais. a combattu : suppose un combat, met l'accent sur l'adversaire. a lutté : sous-entend plus que les autres verbes qu'il a souffert, qu'il a peut-être perdu. a guerroyé1 : ...


3

This means: Il n'y a rien. There is nothing. Voir clou.


1

Je cite Michel Queysanne, Algèbre, Armand Colin, 1964. « Certains auteurs disent fonction inverse pour « fonction réciproque d'une bijection ». Cet usage est à proscrire, car si f est par exemple une application de A dans R* l'inverse de f est l'application définie par x→ 1/f(x) ». Il existe cependant un autre problème, et cela est le fait que le terme «...


1

This is "je ferais mieux de tâter le terrain en discutant avec ses proches".


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible