Hot answers tagged

6

Dans cette phrase, le salon désigne l'ensemble du mobilier de la pièce « salon ». Il s'agit donc d'un objet, et c'est lui qui est transporté. Il faut employer « le » pour ce COD. Ce salon est trop encombrant pour nous ! Nous devons faire appel à Jean pour le transporter. Si nous avions dû transporter un objet pour le placer à l'intérieur de la pièce qui ...


5

Il faut comprendre étranger dans le sens référencé ici en numéro 3: Qui n’est pas partie prenante Ne pas être étranger à quelque chose signifie donc "contribuer à quelque chose, y être partie prenante". Le pronom "y" peut alors remplacer ce à quelque chose. Ici, le "y" remplace l'idée que les virus ont été découverts tardivement....


5

« C'est une relation où je ne trouve pas mon compte » est tout à fait correct, il ne faut pas y mettre y. Quand on dit « je n'y trouve pas mon compte » le pronom personnel y renvoie à une situation qui est nommée ailleurs dans le contexte. Deux exemples : Même si l’éleveur met un mois de plus pour finir ses taurillons, il semble y trouver son compte. ...


4

En fait, il y a ici confusion entre deux constructions du verbe penser. Penser à qqc (Sens IV.A.1-4.): ici "avoir présent à l'esprit" Penser qqc de qqc (Sens II.A.2.b.α) "Avoir pour jugement à propos de qqc". La question qui t'interpelle est construite avec ce second tour et interroge à propos du "qqc" complément direct. À moins ...


4

La phrase sur laquelle tu bases ton raisonnement est utilisée dans un contexte incorrect. En réalité, la question associée à Je pense à quelque chose. est : À quoi penses-tu ? La question que tu as voulu y associer s'utilise dans le contexte suivant : – Pour les vacances, je propose de partir en Espagne. Qu'en penses-tu/T'en penses quoi ? [Pourrait ...


4

Ici, j'en parle souvent appuie le fait que tu parle souvent de l'absence de Benoit, plutôt que de Benoit lui même ; idem pour j'y pense Ta première phrase est donc celle à utiliser si tu veux référer à Benoit et non à son absence :)


4

En together with y are adverbial pronouns. They both replace an antécédent, i.e. a complement previously mentioned in the context. En replaces a complement introduced with de (i.e. with a sense of genitive or ablative); Y replaces a complement introduced with à (i.e. with a sense of instrumental, accusative or locative, but not dative!) For instance: Les ...


3

La première phrase me laisse perplexe : Je n'y ai aucune confiance (avoir confiance en). Google books n'en trouve qu'une poignée d'occurrences, souvent dans des textes traduits, et essentiellement durant une période située entre 1830 et 1940. Aujourd'hui, personne n'utiliserait cette tournure. Des formes courantes sont : Je ne leur fais aucune confiance. ...


3

Ce n'est pas une exception. Il y a plusieurs manières d'utiliser le verbe penser. Si on le construit sous la forme « penser à quelque chose », le pronom correspondant est « y penser ». Si on le construit sous la forme « penser quelque chose de quelque chose », les pronoms correspondants sont « en penser quoi ». « Penser à quelque chose » signifie avoir un ...


2

Désolé de ne pas y avoir été présent.


1

Dans ce cas, "y" correspond à l'endroit vers lequel le salon doit être transporté et "lui" à Jean. Nous devons lui demander de nous aider à transporter ce salon Nous avons les clefs de notre nouvel appartement. Demandons à Jean de nous aider à y transporter le salon (y = vers le nouvel appartement)


1

Y peut être soit pronom locatif, soit pronom object indirect. Dans le premier cas, il est utilisé pour faire référence au lieu ou à la destination d'une action. Dans le second cas, il est imposé par la valence verbale. "J'y conduis souvent" peut vouloir dire aussi bien "Je conduis souvent à la mer" que "Je conduis souvent sur le circuit", "Je conduis ...


Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible