2

Voila je m'adresse à tout ceux qui s'y connaissent dans le domaine de la poésie. Récemment je me suis mis à composer un poème qui m'est cher et je suis face à un problème concernant ce "e" muet. Voici la phrase :

Embellie, divertie, de tes feux d'artifice

Ma question est la suivante :

Est-ce que le e muet de « Embellie » se compte comme une syllabe puisqu'il est suivi de la consonne d de « divertie » ? De même pour le e muet de « divertie », compte-t-il comme une syllabe puisque il y a une consonne d de « de » qui suit ?

Y a-t-il donc 8 syllabes ? Ou bien 6 syllabes ?

Est-ce que la règle s'applique donc aux e muets précédés d'une voyelle telle que le i ?

3
  • 3
  • 1
    Je crois qu'un "e" muet après un voyelle ne compte pas comme une syllabe depuis le seizième siècle. Apr 11 at 20:33
  • J'ai réussi à trouver la réponse après de longues recherches, et vous venez de confirmer ce que j'ai lu. Merci.
    – Ivan
    Apr 14 at 10:10

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Browse other questions tagged or ask your own question.