2

J'ai rencontré de nombreuses phrases avec l'expression « Qui sait », et tout porte à croire que :


Est-ce que l'on emploie la construction « Qui sait si ... ne ... pas » quand tout laisse prévoir que quelque chose de désagréable se produira ?

Dans un contexte négatif :

Qui sait si elle ne va pas le larguer du jour au lendemain ?

(Plutôt que de dire carrément) : Qui sait, elle va peut-être le larguer du jour au lendemain ?


Quand il s'agit d'un changement favorable, en revanche, je remarque une tendance à éviter la construction négative, ainsi qu'à ne pas utiliser la conjonction « si ».

Dans un contexte positif :

Qui sait, voir l'intérieur fera peut-être resurgir quelques souvenirs ?

(Plutôt que de dire) : Qui sait si voir l'intérieur ne fera pas resurgir quelques souvenirs ?

  • 2
    Je n'ai pas spécialement l'impression qu'il y a forcément une connotation négative avec qui c'est si... ne... pas : qui sait si demain tu ne vas pas trouver l'amour ?. – Destal Oct 5 '16 at 5:51
  • d'accord avec @SimonDéchamps On pourrait très bien dire: qui sait si il ne va pas gagner le gros lot? – radouxju Oct 5 '16 at 7:36
  • @SimonDéchamps & radouxju I see. With my initial interpretation out of the picture, now I wonder if the negative construction "Qui sait s'il ne va pas gagner le gros lot ?" deals with a somewhat lower possibility than to say "Qui sait, il va peut-être gagner le gros lot ?" Merci. – Con-gras-tue-les-chiens Oct 5 '16 at 7:51
  • I don't feel it this way. In both cases, you insist on the fact that it could happen, there is a chance. It's optimistic (or pessimistic if it's about something bad). – Destal Oct 5 '16 at 9:18
2

Qui sait si / si ne pas = expression d'un doute.

Qui sait si elle viendra ? Il y a une possibilité qu'elle vienne, avec un doute.

Qui sait si elle ne chantera pas une chanson ? Il y a une possibilité qu'elle chante une chanson.

Globalement:

  • qui sait si + positif : on doute si cela va arriver.

  • qui sait si + négatif : cela peut arriver (par surprise).

Qui sait, + affirmation = peut-être que l'affirmation est vraie.

1

J'ai écrit en gros pavé en pensant être sur la bonne piste et j'ai fini par me rendre compte que j'avais inversé les phrases qui « se disaient » et les phrases qui « ne se disaient pas » et ça ne m'a pas choqué une seconde, preuve qu'elles sont interchangeables ^^

Maintenant que je les ai lues plusieurs fois je dirais les secondes formulations dans les deux cas, donc à mon avis non, il n'y a pas de schéma particulier en fonction du contexte positif ou négatif

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.