10

L'expression « mariage de la carpe et du lapin » est bien établie, et désigne l'alliance de deux choses incompatibles. Notamment, elle aurait fréquemment servi à désigner les couples formés d'un noble et d'une roturière, à l'époque où c'était mal vu.

Google ngram semble indiquer qu'elle serait apparue un peu avant 1900. Chercher dans Google Books donne des indices, mais rien de concluant. Cette fable est venue après.

D'où vient l'expression ? Pourquoi le lapin ?!

Le lapin

2
  • 1
    Je comprends bien le sens de l'expression. Qu'un lapin aille mal avec une carpe n'est pas un mystère pour moi. La question est : pourquoi un lapin et une carpe ? Pourquoi pas le mariage du taureau et de l'anguille ? ou celui du charpentier avec la flute de pan ? May 17, 2015 at 22:16
  • Apparemment, la fable que tu as donnée en exemple daterait de 1854. En revanche, tu as déjà bien fait tes recherches car je ne trouve pas d'élément permettant de compléter ce que tu as déjà mis dans ta question.
    – Chop
    May 18, 2015 at 5:50

3 Answers 3

7

On trouve deux sources1 indiquant 1934 pour la locution « mariage de la carpe et du lapin » (TLFi, et ici par exemple) :

− Loc. Mariage de la carpe et du lapin. Alliance impossible, association de deux réalités incompatibles. Il est occupé à des recherches nobiliaires visant à découvrir lequel des deux se mésallie, dans le mariage de la carpe et du lapin (Montherl., Célibataires, 1934, p. 899).

[ Trésor de la langue française informatisé - TLFi à « mariage »]

J'ai trouvé la réponse suivante où on cite La puce à l'oreille : anthologie des expressions populaires avec leur origine (une des sources du site de l'extrait précédent; cet auteur est aussi l'auteur de la deuxième source que j'ai présentée pour 1934); on y réfère entre autres à Alphonse Karr disant :

On se rappelle ce charlatan qui disait : "J'ai guéri le roi du Maroc, à preuve voici sa peau". Et cet autre, qui annonçait l'exhibition du fruit des amours d'une carpe et d'un lapin, disant aux spectateurs : "Voici le lapin dans cette cage et la carpe dans ce baquet, le père et la mère; quant à l'enfant, il est pour le moment au jardin des Plantes, où M. de Lacépède, grand animalier de France, m'a prié de le faire conduire".

[ Alphonse Karr, Bourdonnements, 1880. ]

La référence à M. de Lacépède permet de situer l'origine de l'anecdote à l'époque de la Restauration (1814-1830). L'anecdote souligne l'incongruité extraordinaire (similairement au latin asinus in tegulis de Pétrone, par exemple, c'est-à-dire « un âne sur un toit »). On y parle de plus de gastronomie (sauge se mariant avec le porc), et de religion (jour maigre par opposition à jour gras). La réponse mentionne finalement que l'expression sortie du contexte de l'extrait n'a en effet commencé à circuler qu'à la fin du 19e.

Quant à une variante du poème, présentée en commentaire, où on indique 1854, on note au bas de la page que le poème original ne contenait pas de référence finale au mariage du lapin et de la carpe mais bien à : / Homme, cette histoire est la nôtre : / A chaque être son élément ! / A chaque âme son aliment ! / Ce qui fait vivre l'un fait souvent mourir l'autre. /. Par ailleurs rien de ceci n'empêche que d'autres associations aux animaux que sont la carpe et le lapin se soient aussi développées.


1. Dans la question, on présente une source qui dispose que :

Cette expression appliquée aux humains servait de métaphore au couple composé d'un noble et d'une roturière. Pour y pallier, le noble se voit dans l'obligation de donner la main gauche à l'épouse pendant la cérémonie, signifiant par ce geste qu'il ne transmettait son rang ni à sa femme ni à leur progéniture. Il est à signaler que si le noble donne sa main gauche, c'est parce que l'alliance normale entre deux personnes de même rang se mettait à la main droite.

On n'indique aucunement sur quelle source on s'appuie pour formuler une telle affirmation (voir généralement sources de cette source). On n'a pas démontré que le mariage de la main gauche (1680) est relié à la locution dont il est question ici; ni le TLFi ni Rey/DHLF n'en parlent.

2
  • Magnifique. À défaut d'avoir guéri le roi du Maroc, un illustre inconnu se sera taillé une place dans la langue. J'achète. May 18, 2015 at 16:08
  • 1
    Merci, mais on ne peut cependant prendre la réponse pour du cash. Pourquoi expression-françaises parle de l'histoire du roturier et ne parle pas de l'anecdote alors qu'ils utilisent une source (puce à l'oreille) sur laquelle le Guichet du savoir base sa réponse et qui contient cette anecdote. C'est vraiment troublant; un jour je vais prendre le temps de consulter toutes leurs sources et voir, car autrement on ne peut être certain de leur réponse ni de la mienne. Merci!
    – user3177
    May 18, 2015 at 19:18
4

L'expression vient d'une mésalliance lorsqu'un noble épouse une roturière.

Elle remonte au temps où la noblesse régnait en France, donc bien avant 1900.

Un chaud-lapin est un homme qui n'arrête pas de conquérir la gent féminine.

En conséquence, un lapin naturellement agité et primesautier est attiré par dame lapine, il court à l'échec avec une carpe qui a la réputation d'être muette et indolente. De plus, ils ne peuvent pas vivre dans l'environnement de l'autre : un lapin se noie dans l'eau, la carpe meurt dans l'air.

C'est en conséquence un mariage contre nature d'espèce animale et contre nature de tempérament.

7
  • 3
    Parmi les 37 animaux qui peuvent servir à désigner l'homme, je veux bien que le lapin soit un candidat parmi les autres (encore que s'il est si chaud que ça, pourquoi irait-il marier sa conquête ?). Mais pourquoi la carpe, alors ? May 17, 2015 at 22:13
  • 1
    @NikanaReklawyks sans même aller jusqu'à la symbolique sexuelle du lapin, le lapin est une représentation d'activité et de vivacité, contrairement à la carpe qui est plutôt l'image du calme le plus ennuyeux ou serein selon les points de vue.
    – Yohann V.
    May 18, 2015 at 7:36
  • @NikanaReklawyks J'ai complété ma réponse en tenant compte de celle de Yohann.
    – Personne
    May 18, 2015 at 9:33
  • 1
    @NikanaReklawyks J'ai upvote la réponse de cl-r puisqu'il a inclus ma réponse :D
    – Yohann V.
    May 18, 2015 at 13:29
  • @Glorfindel — J'ai utilisé le site cnrtl.fr/definition pour corrigé le lien.
    – Personne
    Mar 13, 2022 at 15:50
-1

Les nobles avaient le droit de chasse et mangeaient beaucoup de viandes (donc lapin), les roturiers et les roturières se nourrissaient comme principale et quasi unique source de protéine animale depuis le Moyen-Âge surtout de poissons d'élevages en étangs, forts nombreux en France. Donc le choix de la carpe qui était une des espèces les plus importantes dans ces plans d'eaux me parait logique. à étudier.

1
  • Your answer could be improved with additional supporting information. Please edit to add further details, such as citations or documentation, so that others can confirm that your answer is correct. You can find more information on how to write good answers in the help center.
    – Community Bot
    Jan 13, 2023 at 20:24

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.