0

I think with the grace of God, the goodwill of the neighbor and the creek not rising, as the old saying goes, I think we may be able to get that to 1.5 million a day, rather than 1 million a day.

[ Le président de États-Unis, Joe Biden, au sujet de la campagne de vaccination ]

Il s'agit d'une variante d'une locution combinant the creek don't rise à Lord/God willing sans nécessairement ajouter plus de sens : « Lord willing and the creek don't rise ». Comment transpose-t-on la locution dans le discours du président puis couramment et pourquoi ?

1

Il ne semble pas exister une phrase toute faite. On doit cependant pouvoir trouver bon nombre de combinaisons qui seront des traductions satisfaisantes. En voici deux qui me viennent à l'esprit.

  • Si Dieu le veut et si le ciel ne nous tombe pas sur la tête…

  • Si Dieu le veut et si le monde continue à tourner…

2
  • @Thélée_Lavoie Dans les deux cas l'expression reste dans le domaine d'un humour léger, et les idées qui amènent cet effet sont également outrée ; je ne vois pas une bien grande différence de registre, et l'une ou l'autre doit convenir dans une communication de routine par un personnage officiel.
    – LPH
    Jan 26 at 1:22
  • D'accord, merci ! Jan 26 at 2:57

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.