New answers tagged

12

The distinction between those sets of consonants isn't really in the configuration of the speech organs, but in the timing of the vocal folds' (lack of) vibration. Consonants such as /p, b, t, d, k and g/ are called stop consonants, because they're produced by completely stopping the airflow for a fraction of second, increasing the pressure in your vocal ...


4

In these pairs of sounds, the difference results from using or not your vocal chords to add a vibration to the air flowing through your throat. Technically, linguists will call these voiced vs. nonvoiced (or voiceless) sounds. /p/, /t/ and /k/ are not produced with a vibration, whereas /b/, /d/ and /g/ are produced with this vibration. You can do this ...


2

What Dr. Guillain called himself would seem to be most important. See Pronunciation of Dr Georges Guillain's name JAMA. 1977;237(23):2470


4

Excuser can have several pronunciations: The careful/formal one is /ɛkskyze/. Due to the difficulty of the sequence /ksk/, a more common pronunciation is dropping the first /k/ leading to /ɛskyze/. The first vowel might also be partially or totally dropped in relaxed French, especially in conjugated forms like excusez-moi, leading to /skuze mwa/. Using /e/ ...


3

I also hear an [e] on the French recording on the Word Reference dictionary. To my hears, it sounds quite artificial and not representative of the common pronunciation with [ɛ]. Note that on the Canadian audio, you can clearly hear an [ɛ]. On the Wiktionary entry, on the contrary, I hear a clear [ɛ]. It is a pity that the audio is for s'excuser and not ...


3

Ce phénomène de [ə] euphonique n'est pas limité au Québec. Je ne sais pas s'il est plus prononcé au Québec qu'ailleurs, mais il existe aussi en France. En règle générale, en français, on n'aime pas les syllabes qui se terminent par une consonne. Certaines consonnes sont plus acceptables que d'autres : un [ʁ] passe facilement en fin de syllabe, un [s] ou un [...


3

En appui à la question sans nécessairement s'appliquer à tous les cas présentés : [...] Pour une cause inconnue, depuis le dernier quart du XXe siècle, un e tend à se réintroduire ou à s'introduire à la fin des mots, surtout avant une pause : dans Au revoir [ɔʀvwᴀʀǝ] aussi bien que dans Je me fâche [fᴀʃǝ]. Les locuteurs ont d'abord été des jeunes ...


2

Il y a très souvent distinction entre les manières de prononcer les mots sacrés et les jurons dont ils sont tirés. Il est improbable que l’on puisse affirmer que la distinction provienne de l’utilisation d’une prononciation plus soutenue lors de la célébration de la messe catholique, puisque celles-ci se faisaient en latin jusqu’en 1962 et que le phénomène ...


3

L'élimination de la seconde consonne dans un groupe à la fin d'un mot est extrêmement courante, autant en Français (énormément de gens ne prononcent pas les -l ou -r dans les finales comme -dre ou -ble, par exemple) que dans les autres langues. De fait, j'entends plus fréquemment /cri/ que /crist/ (la prononciation en /cri/ étant parfaitement normale elle ...


5

Il me semble qu'il y a trois prononciations possibles: une sorte de coup de glotte nasalisé, avec ou sans ouvrir la bouche, que je ne vois pas comment écrire en alphabet phonétique. C'est le son le plus courant, et c'est celui qui me vient à l'esprit dans votre exemple « hum hum, ça va ». un raclement de gorge qui se termine en fermant les lèvres, qui est ...


0

Ceci est un community wiki. Chacun pouvant ainsi ajouter sa façon de prononcer. Il est fort possible que tu aies beaucoup de réponses pour cette question car cela peut dépendre des régions et variétés de français. Moi je dis /œm/ mais j'entends fréquememnt /ɔm/. Pas d'accent particulier, ou alors mélange d'accent méridional et circum-parisien.


2

Cela dépend également du contexte de la phrase. Ici j'ai l'impression que c'est la réponse à la question "Comment vas-tu ?" Dans ce cas-là le hum hum correspond à un oui oui mais marmonné. Donc phonétiquement il se prononcerait [m m] mm mm Mais hum hum cela peut également être perçu comme un raclement de gorge, dans ce cas-là, ça se prononcerait [œm œm].


Top 50 recent answers are included